Coronavirus Limitation du nombre de boîtes de paracétamol délivrables en pharmacie

Coronavirus

Limitation du nombre de boîtes de paracétamol délivrables en pharmacie

Publié le : 20/03/2020 

Le paracétamol est le seul médicament recommandé en cas de Covid-19. Afin d'en assurer la disponibilité tout au long de l'épidémie, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a limité le nombre de boîtes pouvant être délivrées à un même patient.

 

Disponible sans ordonnance, le paracétamol (Doliprane, Efferalgan, Dafalgan, etc.) est utile pour lutter contre la douleur ou la fièvre. Il est d'ailleurs recommandé en priorité contre les symptômes de la Covid-19. Sans tarder, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a donc contingenté le nombre de boîtes pouvant être délivrées à une seule personne en pharmacie (1). L'objectif : garantir que ce médicament sera disponible tout au long de l'épidémie pour celles et ceux qui en ont besoin.

Dans un point d'information, l'ANSM fait appel à la responsabilité collective. Elle demande clairement aux civils et aux médecins de ne pas « prescrire, ni délivrer, ni stocker inutilement les médicaments à base de paracétamol ». Elle complète cet appel d'instructions à l'égard des pharmaciens, entrées en vigueur le 18 mars.

  • Les patients se présentant sans ordonnance et ne présentant pas de symptôme particulier ne pourront recevoir qu'une boîte, que le dosage soit de 500 mg ou de 1 g.
  • Les patients se présentant sans ordonnance et souffrant de fièvre ou de douleurs pourront recevoir deux boîtes maximum, que le dosage soit de 500 mg ou de 1 g.
  • La vente sur Internet de paracétamol, d'ibuprofène et d'aspirine est suspendue.
  • Si le patient présente une ordonnance, le nombre de boîtes appropriées doit être délivré.

Pour rappel, le paracétamol doit être pris avec précaution car un surdosage peut provoquer des lésions graves et irréversibles pour le foie. Il est la première cause d'hépatites aiguës graves. Il est donc essentiel de respecter le dosage maximal par prise (1 gramme) et par jour (3 grammes) en automédication, tout en respectant l'intervalle de 6 heures entre les prises. Sur avis médical, cette dose peut être portée à 4 grammes par jour. Par ailleurs, il est conseillé de prendre la dose efficace la plus faible possible, le moins longtemps possible. Si la fièvre dure plus de 3 jours ou la douleur plus de 5 jours, le traitement ne doit pas être continué sans avis médical.

Bon à savoir. Certains médicaments ont été associés avec des symptômes aggravés chez les patients souffrant de Covid-19. En cas de question à ce sujet, il est possible de contacter le Centre de pharmacovigilance de sa région. Le département de pharmacologie de l'université de Bordeaux a également mis en place un site dédié. Il est possible d’y vérifier si un traitement suivi présente un risque. Il est disponible à l’adresse suivante : https://www.covid19-medicaments.com/

En cas de doute, n'arrêtez jamais votre traitement sans en parler d'abord à votre médecin.

 

(1) L'ANSM prend des mesures pour favoriser le bon usage du paracétamol, ANSM, 17/03/20.

Audrey Vaugrente