Crash tests Euro NCAP La protection des cyclistes désormais prise en compte

Crash tests Euro NCAP

La protection des cyclistes désormais prise en compte

Publié le : 29/04/2018 

L’Euro NCAP, dont l’UFC-Que Choisir est partenaire, vient de rendre public le premier résultat de crash test selon le protocole de 2018 avec la Nissan Leaf. Toujours plus sévère, il tient désormais compte de la détection des cyclistes par le système de freinage autonome d’urgence.

 

Chaque année, l’Euro NCAP met à jour son protocole de test qui, rappelons-le, ne concerne pas que les essais destructifs appelés « crash tests ». Pour 2018, les changements majeurs concernent la protection des piétons, l’un des quatre critères permettant d’attribuer le score total, les trois autres étant la protection des occupants adultes, la protection des occupants enfants et l’aide à la sécurité. À cette occasion, ce critère est renommé « protection des usagers de la route vulnérables » puisqu’il concerne désormais les cyclistes, en plus des piétons. L’évolution la plus importante mais aussi la plus marquante du protocole est ainsi l’ajout d’un test d’efficacité du système d’AEB (Autonomous Emergency Breaking ou freinage autonome d’urgence, système qui freine automatiquement la voiture sans intervention du conducteur lorsqu’une collision risque de se produire) avec les cyclistes. Cet essai d’AEB avec un cycliste se déroule en conditions réelles à l’aide d’un mannequin installé sur un vélo qui croise ou précède la voiture. C’est la nouvelle Nissan Leaf (version avec batterie de 40 kWh dont la commercialisation en Europe commence tout juste) qui a eu l’honneur d’ouvrir le bal avec ce nouveau protocole Euro NCAP.
 

visu1-crash-test-nouveau-protocole
Essai de l’AEB avec un vélo qui coupe la route de la Nissan Leaf. À droite, la voiture roulant à 45 km/h a évité la collision.


Autre changement majeur du protocole 2018, un test d’AEB avec un piéton marchant le long de la route de jour (auparavant, les tests étaient réalisés uniquement avec un piéton qui traverse) et des tests réalisés de nuit (piéton adulte qui traverse ou qui marche le long de la route). Ces essais font aussi partie du critère « protection des usagers de la route vulnérables ».
 

visu2-crash-test-nouveau-protocole
Lors de l’essai de l’AEB avec un piéton qui traverse la route de nuit, le freinage autonome de la Nissan Leaf a permis d’éviter la collision avec le piéton, de nuit, à 30 km/h.


Enfin, l’efficacité du système actif d’aide de maintien dans la voie est désormais également pris en compte dans le critère appelé « aide à la sécurité ».
 

visu3-crash-test-nouveau-protocole
L’assistance au maintien dans la voie a détecté que la roue mord sur la ligne continue et corrigé la trajectoire.

 

Résultats Euro NCAP de la Nissan Leaf

La Nissan Leaf, deuxième voiture électrique la plus vendue en France derrière la Renault Zoé, a obtenu de bons voire très bons résultats grâce, notamment, à son système d’AEB spécialement adapté à la détection des piétons et des deux-roues (AEB-VRU) efficace, en gagnant 5 étoiles, avec pour chacun des critères principaux : 

visu4-crash-test-nouveau-protocole

Lars Ly

Rédacteur technique