Réfrigérateurs

Entente sur les prix

Publié le : 18/12/2011 

Après avoir épinglé les lessiviers au printemps, la Commission européenne vient de sanctionner quatre entreprises d’électroménager qui s’étaient accordées sur les prix européens des compresseurs frigorifiques, présents dans les réfrigérateurs et congélateurs.

 

161,2 millions d’euros, c’est la somme que devront payer ACC, Danfoss, Panasonic et Embraco, filiale de Whirlpool, pour avoir coordonné leurs pratiques européennes de prix sur les petits compresseurs frigorifiques, essentiellement présents dans les réfrigérateurs et les congélateurs domestiques. Une fois de plus, l’entente s’est donc faite sur le dos des consommateurs. La Commission européenne, à l’origine de la sanction, a épargné Tecumseh, 5e entreprise à prendre part au cartel, au motif qu’elle a, la première, révélé le pot aux roses aux autorités.

Comme souvent, l’entente est ancienne : elle s’est produite entre avril 2004 et octobre 2007, sur l’ensemble du territoire européen. Les entreprises qui y ont pris part se rencontraient régulièrement pour examiner les prix et se transmettre des informations commerciales sensibles, dans le but avoué de neutraliser la concurrence. Toutes ont bénéficié d’une réduction de peine, car elles ont reconnu avoir participé à l’entente.

Poursuivant sa chasse aux cartels, la Commission européenne a annoncé, le 6 décembre, l’ouverture d’une procédure contre Apple et cinq éditeurs internationaux, soupçonnés d’avoir faussé la concurrence sur le marché européen du livre électronique.

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)

asstamane