Soins optiques et dentaires Le reste à charge zéro sur les rails

Soins optiques et dentaires

Le reste à charge zéro sur les rails

Publié le : 06/01/2020 

Pour toute personne ayant une complémentaire santé, les soins dentaires prothétiques et les lunettes de vue sont désormais accessibles sans reste à charge, quel que soit le niveau de garantie souscrit.

 

Depuis le 1er janvier, un cap important a été passé dans la prise en charge totale des lunettes de vue et des soins dentaires prothétiques, à l’exception des prothèses amovibles. Conformément à la promesse de campagne de l’actuel président de la République, il est maintenant possible d’acquérir un équipement optique et de faire poser une couronne ou un bridge sans débourser un centime. Unique condition, mais pas des moindres : avoir souscrit un contrat responsable auprès d’une complémentaire santé individuelle (y compris une complémentaire santé solidaire) ou bénéficier d’un contrat responsable via une couverture complémentaire d’entreprise. Quel que soit le niveau de garantie, l’offre « reste à charge zéro » est accessible.

Soins optiques

Toutes les enseignes d’optique sont désormais tenues de proposer des lunettes « 100 % santé ». Côté montures, le choix doit comprendre 17 modèles pour les adultes et 10 pour les enfants, déclinés en deux couleurs. Le prix affiché sera de 30 € maximum. Pour les verres, le tarif variera en fonction de la complexité de la correction, mais là encore, quel que soit le ou les défauts de vision à corriger, une offre sans reste à charge est prévue, incluant amincissement, durcissement antirayure et traitement antireflet.

Pour celles et ceux qui ne trouveront pas leur bonheur au rayon « 100 % santé », le système actuel est toujours valable. La prise en charge se fait alors dans les conditions du contrat complémentaire souscrit, avec un maximum de 100 € pour la monture (contre 150 € jusque-là) ainsi que des plafonds pour les verres, variables selon la correction. Un panachage est également envisageable, avec des montures classiques et des verres 100 % santé, ou l’inverse.

Soins dentaires

Après l’amorce du plafonnement des tarifs des prothèses l’an dernier, la réforme assure, en plus d’une offre intermédiaire à prix maîtrisé, la prise en charge à 100 % des couronnes et bridges. Selon l’emplacement dans la bouche, le matériau remboursé à 100 % sera le métal ou la céramique. Attention : si le dentiste est obligé de signaler sur le devis l’existence d’une option sans reste à charge ou avec reste à charge modéré, il n’est pas obligé de réaliser les soins lui-même. Ce qui risque de poser un sérieux problème aux patients désireux d’en bénéficier si leur propre dentiste n’est pas en capacité de fournir la prestation. Il semble bien illusoire d’imaginer le professionnel adresser son patient à un collègue pratiquant le 100 % santé. Tout comme il sera difficile pour le patient de démarcher d’autres professionnels pour accéder à un reste à charge zéro. Il faudra attendre 2021 pour que les prothèses amovibles (dentiers) soient également concernées.

Soins auditifs

Pour les aides auditives, le remboursement intégral des appareils compris dans le 100 % santé n’interviendra que l’année prochaine. Mais les audioprothésistes doivent d’ores et déjà proposer une offre à tarifs plafonnés.

 

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)