Substituts de repas Feed Ça ne vaut pas un vrai repas…

Substituts de repas Feed

Ça ne vaut pas un vrai repas…

Publié le : 25/08/2018 

Présentés comme des substituts de repas « complets » et « 100 % équilibrés », les produits Feed et leur goût peu consensuel ne séduiront que les consommateurs uniquement en quête de praticité.

 

« Ah, une bouteille avec de la poudre dedans ? C’est pour les nourrissons ? » On vous jure qu’on n’a pas inventé la réaction de la jeune vendeuse de ce Franprix parisien lorsque nous lui avons demandé de nous aider à chercher les produits Feed. Substituts de repas à la mode 2018 (vegan, sans gluten, sans lactose), les produits Feed, fabriqués en France, ne sont pas hypocaloriques comme leurs ancêtres des années 90, tel Slim Fast. Ici, il s’agit de remplacer un repas, pas d’aider à maigrir. Côté présentation, on a le choix entre une poudre à diluer et des barres de type céréales. Les saveurs vont, entre autres, de « légumes du jardin » à « banane-chocolat » en passant par « café » et « cèpes ». Les recettes sont élaborées à la calculette pour fournir protéines, glucides et lipides en quantité idéale, sans compter un pool complet de vitamines et minéraux. C’est ce qu’on appelle la smart-food, la nourriture intelligente… C’est bien d’être intelligent mais, un repas, c’est quand même mieux si c’est bon !

Qualité gustative

Or, côté goût, les « prêt-à-boire » n’ont convaincu aucun de nos testeurs maison. Les barres sont plus appréciées par certains, tandis que d’autres les trouvent trop sucrées. Texture peu agréable et présence envahissante en bouche d’arômes évoquant la nourriture industrielle sont les deux reproches les plus fréquents. Sans compter les grumeaux de la version poudre, nombreux malgré un mélange énergique.

Valeur nutritionnelle

Elle est correcte, mais l’intérêt de l’ajout de vitamines et minéraux est discutable, car on ne sait pas quel réel impact ils ont hors de leur matrice alimentaire naturelle. Par ailleurs, le fait d’absorber des calories sous forme liquide est soupçonné d’effets délétères car elles pourraient ne pas être correctement prises en compte par les mécanismes de régulation de l’appétit. 

Notre avis

Ces produits sans âme ressemblent aux aliments de l’an 2000 imaginés par les scénaristes des années 70. Ce que le fondateur de Feed assume, arguant que la plupart des repas pris sur le pouce sont déséquilibrés ou chers et que de nombreuses personnes, par exemple les étudiants, n’ont ni les moyens ni l’offre de proximité suffisante pour manger sain. Soit. Mais même les moins gastronomes d’entre eux hésiteront à adopter autrement qu’en solution de dépannage exceptionnelle ces produits présentés comme « Le meilleur du potager à emporter » ou « un doux bouquet d’automne » dont la liste d’ingrédients commence par farine d’avoine, matière grasse végétale, isomaltulose, protéine de pois, lin jaune…

Prix : de 3,50 à 6,50 € pour les barres, de 3,90 à 6,50 € pour les « prêt-à-boire ».

Fabienne Maleysson

Contacter l’auteur(e)