Dioxyde de titane Finalement bientôt interdit !

Dioxyde de titane

Finalement bientôt interdit !

Publié le : 11/01/2019 

Décidément, c’est la semaine des revirements… Après avoir publiquement annoncé qu’il ne signerait pas l’arrêté de suspension de l’utilisation du dioxyde de titane (colorant E171) dans les produits alimentaires, pourtant inscrit dans la Loi alimentation sous l’impulsion notamment de notre association, Bruno Le Maire, qui a réuni en urgence cet après-midi l’UFC-Que Choisir et les autres signataires de la Tribune l’interpellant sur le sujet a fort heureusement rétropédalé…

 

En effet, le Ministre, qui entendait s’abriter derrière un supposé doute scientifique autour de l’impact sanitaire de cet additif et la libre circulation des marchandises pour ne pas adopter l’arrêté attendu, a enfin entendu nos appels au respect du principe de précaution. Alors qu’il existe des alertes sérieuses sur cet additif (Inra, Circ, Anses), je n’ai pas manqué de rappeler au Ministre que le doute doit bénéficier aux consommateurs et non au lobby agroalimentaire et des fabricants d’additifs ! Le Ministre nous a bien affirmé cet après-midi qu’il signerait l’arrêté mi-avril 2019 se laissant ainsi, selon ses dires, le temps de sécuriser au plan juridique cet arrêté. Et, ce, quelles que soient les conclusions de l’Anses saisie récemment !

Si l’on doit se réjouir de cette prise de position s’agissant des produits alimentaires, le problème reste néanmoins entier pour les médicaments et les cosmétiques. Nos tests ont en effet souligné la présence de l’E171, au-delà de l’alimentaire, dans les cosmétiques et les médicaments. Il serait donc bon que les pouvoirs publics prennent le problème dans sa globalité. Mais, aujourd’hui, ne boudons pas notre satisfaction, et souhaitons que ce revirement soit bel et bien le dernier épisode du cacophonique feuilleton autour de cette interdiction !

Alain Bazot

Président de l'UFC - Que Choisir