Appareil photo numérique

Faut-il craquer pour les hybrides ?

Publié le : 29/01/2015 

L’année 2014 a été celle des appareils photo hybrides. Malgré leurs ventes encore faibles par rapport à celles des reflex, ces boîtiers compacts à objectifs interchangeables ont de sérieux atouts qui séduisent de plus en plus de photographes.

 

appareils photo hybrides

Longtemps moribond, le marché des hybrides semble enfin avoir trouvé son rythme de croisière. Alors que les ventes de compacts sont en chute libre et que les reflex sont à la peine, ces appareils photo compacts à objectifs interchangeables sont les seuls à avoir vu leurs ventes progresser en 2014. Il faut dire que ce secteur est particulièrement dynamique. Plus d’une vingtaine de nouveaux modèles hybrides sont arrivés dans les rayons ces derniers mois. Mais si les ventes décollent, c’est aussi parce que les fabricants ont su changer à temps leur fusil d’épaule. « Lorsque les premiers hybrides sont apparus, nous pensions qu’ils séduiraient avant tout les détenteurs de compacts à la recherche d’un appareil un peu plus perfectionné mais pas trop cher, se souvient un fabricant.  Nous nous sommes trompés. On s’est aperçu que c’étaient en fait les modèles les plus chers qui se vendaient le mieux ». Dès lors, les fabricants ont redoublé d’effort sur le haut de gamme, équipant leurs appareils d’autofocus et de processeurs plus performants, intégrant des capteurs plus grands, développant des gammes d’optiques complètes susceptibles de satisfaire les photographes les plus exigeants. Et visiblement, ces efforts commencent à payer.

Des appareils très performants

Les hybrides sont-ils pour autant à la hauteur des reflex ? Les uns après les autres, nos tests semblent le confirmer. Que ce soit au niveau de la qualité de l’image ou de l’étendue des réglages proposés, de nombreux hybrides n’ont pas à rougir de leurs performances. Parmi les modèles hybrides de notre test, bon nombre font même carrément jeu égal avec les reflex. À tel point que de plus en plus de fabricants d’appareils photo misent tout sur ce marché émergeant. C’est le cas de Samsung, de Panasonic et de Fujifilm. C’est aussi le cas de Sony et d’Olympus qui ont récemment fait le choix de quitter le marché des reflex pour se lancer corps et âme dans celui des hybrides, qu’ils jugent plus prometteur. Pour autant, les reflex n’ont pas dit leur dernier mot. Leurs ventes restent encore largement supérieures à celles des hybrides et il faudra du temps pour changer des habitudes ancrées depuis des décennies. En outre, nul doute que Canon et Nikon, qui se partagent le juteux marché du reflex, trouveront des parades pour empêcher ces nouveaux concurrents de s’imposer, quitte à eux-mêmes se lancer sur ce marché. Jusque-là, leurs modèles hybrides n’ont pas vraiment fait d’étincelles.