L'appareil pour les pros

Appareils photo numériques reflex

L'appareil pour les pros

Malgré une concurrence de plus en plus acharnée, les reflex restent une référence pour les amateurs de photographie. Néanmoins, le choix est de plus en plus restreint puisque seuls trois fabricants (Canon, Nikon et Pentax) produisent encore des appareils photo numériques reflex.

 

 

Considéré comme la Rolls des appareils photo, le reflex se caractérise par sa qualité d’image et sa visée reflex alimentée par un jeu de miroirs, qui permet à l’image que l’on voit dans le viseur d’être parfaitement représentative du résultat final. Bien qu’encombrants et lourds, les reflex ont toujours de nombreux adeptes.

 

Capteur : plein format vs APS-C

Au-delà de la résolution (tous les capteurs de reflex embarquent désormais suffisamment de mégapixels pour un usage courant), il faut faire attention au type de capteur. La plupart des reflex d’entrée et de milieu de gamme sont équipés d’un capteur APS-C, moins cher à produire, mais plus petit en taille et donc moins sensible à la lumière. Si vous en avez les moyens, il est possible d’opter pour un modèle haut de gamme à capteur 24x36 (« plein format » ou « full frame »), le format historique de la pellicule argentique. Non seulement vous devriez bénéficier d’une plus grande sensibilité, mais aussi d’une plus faible profondeur de champ. Néanmoins, la profondeur de champ réduite des modèles plein format n’étant pas toujours facile à gérer, ces appareils sont généralement plus encombrants et plus lourds. Le format APS-C représente actuellement l’un des meilleurs compromis.

 

 

Des réglages manuels à portée de doigt

 

L’une des particularités des reflex, c’est l’étendue des réglages qu’ils proposent. Ouverture du diaphragme, vitesse d’obturation, sensibilité, balance des blancs, mise au point et bien d’autres… mieux vaut les maîtriser à la perfection pour profiter pleinement de son appareil. Mais encore faut-il qu’ils soient facilement accessibles. Les boutons et les molettes doivent être bien positionnés, simples à manipuler et explicites. Heureusement, tous les reflex disposent d’un ou plusieurs modes automatiques ou semi-automatiques (programme auto, priorité ouverture, priorité vitesse).

 

Stabilisation au choix

 

Pour compenser les mouvements du photographe, et éviter ainsi que les photos soient floues, les constructeurs ont intégré des systèmes de stabilisation. Deux écoles s’affrontent. Canon et Nikon ont choisi d’équiper leurs objectifs, estimant que chacun d’entre eux devait être stabilisé différemment en fonction de ses paramètres intrinsèques (longueur de focale, poids). Pentax, quant à lui, a opté pour une stabilisation du boîtier lui-même (de son capteur, plus précisément). Ses objectifs sont donc généralement un peu moins chers.

 

Un grand écran

 

Ecran du Nikon D7100

Plus l’écran est large, plus le mode Live view (la visée par le biais de l’écran) est efficace et plus sont agréables la navigation dans les menus et le visionnage des photos prises. Il faut par ailleurs tenir compte de sa résolution, de son contraste et de sa capacité à limiter l’apparition de reflets. Préférez-le si possible multidirectionnel, verticalement et horizontalement afin de faciliter le cadrage. Tactile, il vous simplifiera la navigation dans les menus et vous permettra de faire défiler les photos d’un simple glissement de doigt, comme sur un smartphone.

 

De la connectivité à foison

 

NFC, Wi-Fi… les reflex sont désormais hyper connectés. Grâce à ces protocoles de liaison sans fil, on peut généralement envoyer ses photos par courriel ou sur les réseaux sociaux directement depuis l’appareil, ou bien connecter l’appareil à son smartphone afin de modifier les réglages ou lancer le déclenchement depuis une appli. Pas indispensable, mais franchement pratique. Attention toutefois car tous les appareils photo connectés n’offrent pas les mêmes services ni la même ergonomie.

 

Un mode vidéo perfectionné

Tous les reflex font désormais la part belle à la vidéo. Si la plupart proposent de filmer en haute définition (HD), de plus en plus de modèles intègrent la ultra haute définition (UHD ou 4k). Pour en profiter pleinement, il est nécessaire de posséder un ordinateur puissant et un téléviseur 4K (ou UHD).

 

Du choix dans les objectifs

 

Le fait de pouvoir changer d’optique est l’un des principaux atouts des reflex et les fabricants proposent tous une large gamme d’objectifs pour tous les besoins. Néanmoins, chaque nouvelle optique coûte cher (comptez entre 200 et 1 000 €, voire plus). Par ailleurs, comme les boîtiers, les objectifs de reflex sont assez encombrants. Enfin, des précautions sont à prendre pour éviter que de la poussière ne vienne se déposer sur le capteur lorsque l’on change la lentille.

 

Les autres points à contrôler

 

La sensibilité

 Elle détermine le rapport entre le diaphragme et la vitesse d’obturation pour un éclairement donné et se mesure en ISO. Plus elle est élevée, plus l’appareil est capable d’emmagasiner de la lumière et donc de prendre des photos en intérieur sans flash ou des photos sportives ou animalières. Certains reflex affichent des sensibilités allant jusqu’à 25 600 ISO. Toutefois, même sur les reflex, les très hautes sensibilités ont tendance à générer du « bruit » (des parasites sur l’image). Pour réduire ce phénomène, les appareils intègrent des réducteurs de bruits plus ou moins efficaces et souvent destructeurs de détails.

 

Le mode rafale

 Pour prendre des photos de sujets en mouvement, lors d’événements sportifs par exemple, photographier plusieurs images d’affilée automatiquement multiplie les chances de réussir son cliché. Le mode rafale permet en général de prendre de 4 à 6 images par seconde en gardant le doigt appuyé sur le déclencheur. Certains appareils proposent plus (jusqu’à 8 images par seconde pour les plus rapides).

 

L’autonomie

 Tous les reflex sont alimentés par des batteries Li-ion, mais l’autonomie et le temps de charge peuvent varier considérablement d’un modèle à l’autre. Acquérir une seconde batterie et un chargeur indépendant peut être utile pour éviter de se retrouver à cours d’énergie.