Centrale vapeur Comment choisir une centrale vapeur

Centrale vapeur

Comment choisir une centrale vapeur

Les centrales vapeur se veulent à la fois plus efficaces et plus rapides que les fers à repasser traditionnels, mais elles sont aussi plus chères et plus imposantes. Alors, comment choisir une centrale vapeur adaptée à ses besoins ? Faut-il privilégier un modèle à réservoir sous pression ou une centrale à autonomie illimitée pour repasser son linge ?

 

Test Que Choisir : Comparatif Centrales vapeur

Les chaudières sous pression ou à autonomie limitée

Cette centrale vapeur fonctionne avec une cuve sous pression. Elle est généralement dite « à réservoir sous pression » ou « à autonomie limitée ».

Son fonctionnement est relativement simple. Il suffit de remplir la cuve d’eau et de visser le bouchon. Une fois la cuve fermée, l’eau chauffe et alimente ensuite le fer jusqu’à épuisement. Le réservoir étant sous pression, il est impossible de le remplir en cours d’utilisation. Pour remplir le réservoir de ce type d’appareil, il est donc nécessaire d’éteindre la centrale et d’attendre son refroidissement afin d’éviter tout risque de brûlure. Par conséquent, son autonomie est dite « limitée ».

Sachez également que la chaudière sous pression nécessite un temps de démarrage plus long que les centrales vapeur à autonomie illimitée. Elle peut demander jusqu’à 10 minutes pour être fonctionnelle.

Les centrales vapeur à autonomie illimitée

La centrale vapeur dite « à autonomie illimitée » est composée d’un réservoir raccordé à une petite cuve sous pression. Le préchauffage est alors plus rapide et l’appareil est prêt plus vite.

L’eau du réservoir est dirigée dans la cuve par le biais d’une pompe. L’eau est ensuite chauffée et montée sous pression. La vapeur ainsi obtenue est ensuite envoyée vers le fer grâce au cordon.

Sur certaines machines, le réservoir est amovible, il est alors aisément remplissable à tout moment avec de l’eau du robinet. Attention toutefois à prendre en compte la taille de l’orifice de remplissage : plus il sera étroit, plus il sera compliqué à remplir.

Les caractéristiques à prendre en compte

Semelle

Différentes semelles sont disponibles sur le marché : céramique, Inox, aluminium… La nature de la semelle peut influer à la fois sur le poids de l’appareil et sur l’efficacité du repassage. Toutefois, difficile de faire des généralités, seuls les essais en laboratoire peuvent en dire plus sur la qualité de la semelle.

Notez qu’une semelle légère sera moins fatigante à l’usage. Prenez également en compte le poids total, en particulier si vous déplacez régulièrement l’appareil. Plus il sera léger, plus il sera facile à transporter.

Enfin, il est important de tenir compte de la longueur du cordon d’alimentation. Un cordon long offre un plus grand rayon d’action.

vapeur

Débit de vapeur

Le débit de vapeur peut être soit réglable manuellement, soit automatique. Il peut être augmenté ou réduit.

Les fers à repasser disposent généralement d’une fonction « surplus de vapeur », aussi appelée « fonction pressing ». Situé sur la poignée du fer, un bouton permet d’augmenter le débit de vapeur pendant quelques secondes. Ce jet de vapeur facilite le repassage des zones difficiles.

Sur le même principe, le défroissage vertical permet de défroisser des vêtements directement sur leur cintre ou des rideaux, mais aussi des textiles délicats.

Capacité du réservoir/autonomie

Grand réservoir et autonomie ne sont pas nécessairement synonymes. En effet, l’autonomie dépend certes de la taille du réservoir d’eau, mais également du débit de vapeur ou de la sollicitation de l’utilisateur.

À noter, le réservoir des centrales dites « à autonomie illimitée » peut être rempli à tout moment. Les centrales à réservoir sous pression nécessitent quant à elles d’être éteintes et d’avoir refroidi pour pouvoir être à nouveau remplies.

Bon à savoir : la quasi-totalité des appareils fonctionne avec de l’eau du robinet et non nécessairement de l’eau déminéralisée. Ne remplissez jamais votre centrale vapeur avec de l’eau chaude ou de récupération (pluie, sèche-linge à condensation, eau de dégivrage d’un réfrigérateur, congélateur ou climatiseur…), cela pourrait endommager le fer et le faire vieillir prématurément. En cas de doute, n’hésitez pas à vous reporter à la notice d’emploi de l’appareil.

Temps de mise en route

Les centrales vapeur nécessitent un temps de mise en route avant d’être utilisables. Ce délai correspond à la préparation de la vapeur. Alors que certaines ne mettent que quelques secondes pour démarrer, d’autres peuvent prendre plus de 10 minutes.

Sécurité

Certaines centrales vapeur disposent d’une sécurité de mise en veille. Ce système permettant à l’appareil de s’arrêter automatiquement après quelques minutes de non-utilisation vise à limiter les accidents.

Sur certaines centrales vapeur, le fer peut également être verrouillé à la base pour éviter les chutes.

Planche à repasser adaptée

planche

Si vous possédez une planche à repasser en bois, il est préférable d’en changer : la vapeur risque de faire gonfler le bois de la planche. Privilégiez une planche en métal ajouré afin de la laisser passer.

Pour bien choisir votre table à repasser, prenez également en compte les caractéristiques classiques tels que :

  • le réglage de la hauteur ;

  • la stabilité de la table ;

  • la présence d’un repose-fer.

Rangement

Avant d’être rangée, la centrale vapeur doit avoir complètement refroidi. Avant d’acheter votre appareil, prenez en compte la durée de refroidissement afin de l’adapter au mieux à vos habitudes.

Il est également important de vider votre centrale vapeur après chaque utilisation. Sachez qu’un réservoir amovible est plus pratique sur ce point.

Attention ! Sur les centrales à autonomie illimitée, vider le réservoir ne signifie pas que la cuve est vide.

Une centrale vapeur peut peser jusqu’à 10 kg. Si vous devez déplacer la machine, choisissez-la moins lourde.

Le prix

Les prix des centrales vapeur sont très variables. Les modèles d’entrée de gamme, à autonomie limitée, coûtent mois de 100 €. Les prix peuvent toutefois monter jusqu’à 300 €.

Nettoyage et entretien

La plupart des centrales vapeur sont conçues pour être utilisées avec de l’eau du robinet. Toutefois, cette dernière étant calcaire, du tartre se forme au fur et à mesure des utilisations. Pour maintenir les performances de votre centrale vapeur, il est donc important de procéder régulièrement à un détartrage. Autrement, le tartre risquerait de boucher votre appareil et les trous de la semelle du fer, voire de causer une panne. Un mauvais entretien risque également de laisser des traces sur vos vêtements repassés. Il est donc conseillé d’effectuer ce nettoyage plusieurs fois par an, selon la fréquence d’utilisation et la dureté de l’eau.

Pour cela, il suffit d’utiliser la fonction anticalcaire de votre appareil et/ou de remplacer la cassette anticalcaire. En cas de doute, n’hésitez pas à vous reporter à la notice.

Astuce : afin d’évacuer le tartre et les impuretés, la plupart des fabricants préconisent également d’effectuer un rinçage périodique de la cuve, toutes les 10 utilisations par exemple.

Détartrage automatique de la centrale vapeur

Certaines centrales vapeur sont équipées d’une fonction anticalcaire. Cette option permet à votre appareil de procéder automatiquement au détartrage. Avant de réaliser ce nettoyage, référez-vous à la notice de votre centrale vapeur.

Changement de la cassette anticalcaire

Il est conseillé de changer de cassette anticalcaire tous les 3 à 6 mois. Pour effectuer ce remplacement, référez-vous à la notice.

Détartrage manuel

En l’absence d’indications suffisantes pour bien détartrer votre centrale vapeur, vous pouvez procéder comme suit.

Ajoutez du vinaigre blanc dans de l’eau (environ 1 verre de vinaigre pour 1 l d’eau).

Versez l’eau additionnée de vinaigre dans le réservoir de votre centrale vapeur. Allumez votre machine et attendez que l’eau soit en ébullition.

Une fois l’eau ainsi chauffée, faites sortir un jet de vapeur puis éteignez la centrale. Laissez l’eau et le vinaigre reposer dans votre machine quelques heures, voire une nuit.

Videz directement la cuve dans l’évier et rincez-la à plusieurs reprises.

Repassez de vieux chiffons en vidant la cuve pour éliminer tout le tartre de la semelle et pour éviter tout risque de traces sur vos vêtements.

Nettoyage de la semelle du fer

Pour nettoyer la semelle du fer à repasser, frottez-la avec un chiffon doux lorsqu’elle est encore tiède. Vous pouvez également utiliser un détachant nettoie-fer.

Attention ! Le choix de votre chiffon est important. Il ne doit pas faire de peluches. Privilégiez le coton.

→ Test Que Choisir : Comparatif Centrales vapeur

Anne-Sophie Bedel