Bien repasser son linge !

Fers à repasser

Bien repasser son linge !

Fer traditionnel ou centrale vapeur, les derniers-nés du repassage veulent vous faciliter la vie... à tout prix !

 

Test Que Choisir : Comparatif Fers à repasser

La vapeur, tel est aujourd'hui le maître mot concernant le repassage. Les utilisateurs ne jurent que par elle et ils ont raison : grâce à son action sur les fibres, elle permet réellement de venir à bout des plis. Pas étonnant dans ce cas que les centrales, qui fabriquent une vapeur abondante, fassent fureur malgré un coût très élevé (de 50 à 500 euros). Bien qu'ils produisent désormais tous de la vapeur à des tarifs attractifs (10 à 100 euros), les fers traditionnels pâtissent de ce succès. Les centres de repassage « actifs » émergent également sur ce marché du « zéro pli ». Commercialisés sous forme de « presse » ou de table à repasser, ils sont chauffants, soufflants et aspirants. Leur centrale vapeur est souvent à réservoir amovible. Ces appareils « intégrés » se payent au prix fort (de 450 à 1 000 euros). Idem pour le robot de repassage (de 130 à 2 600 euros) censé sécher et repasser les chemises, chemisettes... et ventiler les vestes.

Fer ou centrale : le choix des armes contre les plis

Fers à repasser
Centrale vapeur Calor.

« Un temps de repassage divisé par deux. » Tel est l'argument principal des vendeurs de centrales vapeur. Même si ces dernières permettent de gagner en temps, la différence avec les fers classiques n'est pas toujours flagrante. Le rendu est parfois plus fini avec un fer classique. Mais sur les textiles réputés difficiles à défroisser (lin, certains tissus mixtes), les centrales vapeur sont un atout certain. Elles ont aussi d'autres avantages : avec leur réservoir séparé, elles réduisent notamment le poids du fer et limitent l'entartrage. En revanche, elles prennent plus de place dans les placards et sur la table à repasser et demandent plus de temps pour être opérationnelles.

Mieux vaut choisir un modèle muni d'un réservoir de grande capacité. Il en existe de 500 ml à 1,5 l. Ce critère a toutefois moins d'importance si vous optez pour une centrale munie d'un double réservoir. Avec ce système aujourd'hui bien présent (le marché semble se partager équitablement entre les deux technologies), un premier réservoir, de préférence transparent et amovible, accueille l'eau froide tandis qu'un second, sous pression, crée la vapeur. Le temps de chauffe est ainsi limité et vous pouvez remplir la cuve à tout moment sans attendre que la pression chute puis que la vapeur se forme à nouveau. Mais le bruit généré par la pompe peut s'avérer gênant et faire pencher pour les modèles de générateurs à réservoir unique.

Les fers traditionnels sont quant à eux plus faciles à manipuler et demandent moins de temps pour être opérationnels.

Finalement, lequel choisir ? À l'usage, celles et ceux qui ont craqué pour une centrale n'ont pas pour autant jeté leur fer classique. Ils utilisent la première pour les longues séances de repassage et le second pour les dépannages.

Les principes de base

Fer à repasser - © picsfive - fotolia.com
Fer traditionnel vapeur.

Quel que soit votre choix, la première chose à faire est de comparer le débit de vapeur. En théorie, plus il est important, plus le repassage est efficace, à condition que le fer soit suffisamment chaud pour sécher le linge après vaporisation. Voilà pour la théorie. Mais attention, les débits indiqués par les fabricants dans leurs fiches techniques sont souvent des débits mesurés dans l'air et non pas en situation sur une pièce de linge. Dans les faits, une vapeur abondante, si elle est préférable, ne vous fera pas systématiquement gagner du temps et n'améliorera pas forcément la qualité finale. Vérifiez par ailleurs les options proposées. Si, en pratique, un simple thermostat suffit, d'autres fonctions peuvent s'avérer utiles. C'est le cas par exemple du défroissage vertical. Présent sur tous les générateurs et sur la plupart des fers à vapeur, il permet d'enlever les plis d'une veste sans l'ôter du cintre. Le spray, lui, offre la possibilité de rattraper les faux plis en envoyant une giclée d'eau. Pratique, il est présent sur la plupart des fers, mais sur les centrales vapeur dont les fers n'ont pas de réservoir d'eau froide, il est souvent remplacé par un « surplus de vapeur » dont l'efficacité est bien moindre. Pas de panique, un simple vaporisateur d'eau froide fait aussi bien l'affaire. En revanche, le débit variable est loin d'être indispensable car, en pratique, le débit maximum est presque toujours utilisé.

L'ergonomie du fer a également son importance. Pour éviter la fatigue inutile, son poids ne doit pas dépasser 1,5 kg. Contrairement aux idées reçues, un fer lourd ne repasse pas mieux. Veillez également à ce que les commandes soient facilement accessibles et à ce que le fil de raccordement électrique soit assez long pour éviter d'utiliser une rallonge. Jetez aussi un oeil du côté de la semelle. Si les fabricants vantent la qualité de leurs revêtements, dans la pratique, force est de constater que les différences sont minimes. Veillez surtout à ce que la semelle soit munie d'une encoche pour soigner le contour des boutons.

Test Que Choisir : Comparatif Fers à repasser

Micaëlla Moran