Green NCAP Un outil pour calculer l’empreinte carbone de sa voiture

Green NCAP

Un outil pour calculer l’empreinte carbone de sa voiture

Publié le : 01/12/2022 

Le consortium Green NCAP, qui vise, entre autres, à récompenser les voitures les plus écologiques, lance sur son portail un outil d'analyse du cycle de vie des voitures qui permet d’estimer leur impact environnemental sur toute leur durée de vie, depuis leur fabrication jusqu’à leur recyclage.

 

Pour prendre en compte le véritable impact écologique et la durabilité d'un véhicule, il faut considérer l'ensemble de son cycle de vie. L'outil d’analyse du cycle de vie proposé par le consortium Green NCAP (en anglais), dont fait partie l’UFC-Que Choisir, permet d'estimer ces contributions pour chaque étape de la vie de la voiture. Ainsi sont pris en compte la demande d’énergie primaire, c’est-à-dire l’énergie dépensée à chacune des étapes, depuis l’extraction des matériaux jusqu’au recyclage, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre pendant toute la période d’utilisation.

Image
Bilan carbone sur toute la durée de vie d’un véhicule diesel, le Dacia Duster Blue dCi 115, avec l’outil Green NCAP (en anglais uniquement).

La plateforme interactive puise ses données dans une base de plus de 30 000 modèles qui comprend les véhicules testés par Green NCAP, pour lesquels les valeurs de consommation de carburant et d'énergie mesurées sont plus réalistes que celles annoncées par les constructeurs. Le sélecteur permet de choisir le kilométrage annuel, et le mix électrique utilisé pour le calcul (cette nuance ne concerne que les voitures électriques et les hybrides rechargeables).

Image
Le sélecteur permet de comparer plusieurs véhicules et de choisir le mix électrique et le kilométrage annuel.

Les résultats montrent l'impact environnemental au fil du temps, mettent en évidence des phases particulières du cycle de vie et identifient également les éléments déclencheurs d'une amélioration de la durabilité. Par exemple, au cours de son cycle de vie, une voiture à essence typique de la catégorie « petit SUV » comme le Peugeot 2008 PureTech 110 utilise environ 181 MWh d'énergie, ce qui correspond à environ 21 000 litres d'essence ou à l'équivalent de plus de 525 visites à une station-service. Dans le même temps, elle produit environ 45 tonnes d’équivalent CO2 nuisibles au climat.

Quant aux voitures électriques et hybrides rechargeables, elles permettent généralement de réaliser d'importantes économies de gaz à effet de serre par rapport à une voiture à essence, mais le résultat dépend du mix électrique utilisé pour le calcul. Le mix électrique représente l’éventail des différentes sources d’énergie qui servent à produire de l’électricité dans une région géographique donnée. En France, l’utilisation de l’énergie nucléaire permet de limiter les émissions de gaz à effet de serre lors de la production d’électricité et le mix électrique en 2022 est estimé par Green NCAP à 57 g équivalent CO2/kWh contre 282 g équivalent CO2/kWh en moyenne pour l’Union européenne. Ainsi, une compacte électrique telle que la Volkswagen ID.3 204 ch utilisée en France produit seulement 17,9 tonnes d’équivalent CO2 (éqCO2) depuis sa fabrication jusqu’à son recyclage. Dans un pays comme l’Allemagne où l’électricité provient plutôt de centrales à charbon connues pour être très polluantes notamment en termes d’émissions de CO2, la même voiture sera responsable de la production d’environ 24,9 tonnes d’éqCO2. L'outil permet ainsi d'examiner l'empreinte écologique de chaque voiture dans différents pays européens et révèle les avantages d'une part plus importante d'électricité renouvelable.

Image
Bilan carbone d’une même voiture électrique avec le mix électrique français (à gauche) et le mix allemand (à droite).

En raison de la nature des données et des hypothèses disponibles, l'analyse du cycle de vie ne peut pas être aussi précise qu'un classement par étoiles basé sur des tests d'émissions en laboratoire et en conditions réelles. Elle peut cependant fournir aux consommateurs une image claire de l'impact de leur véhicule sur le climat et des quantités importantes d'énergie que les voitures consomment avant même de prendre la route. S'adressant aux consommateurs, aux universitaires, aux industriels et aux législateurs, cet outil représente une réelle avancée vers une prise de conscience environnementale afin de produire des voitures plus vertes et durables.

L’outil d'analyse du cycle de vie des voitures de Green NCAP est disponible ICI (en anglais)

Lars Ly

Rédacteur technique