Sèche-linge Le condenseur autonettoyant simplifie l’entretien

Sèche-linge

Le condenseur autonettoyant simplifie l’entretien

Publié le : 05/09/2020 

Les innovations en matière de sèche-linge sont plutôt rares. Le système de nettoyage automatique du condenseur proposé par quelques marques en est assurément une, utile qui plus est. Il permet de s’affranchir de l’entretien régulier du condenseur sans nuire à l’efficacité du séchage.

 

Les sèche-linge à condensation avec pompe à chaleur pèsent désormais presque la moitié des ventes en France. Moins gourmands en énergie, leurs cycles sont néanmoins plus longs et leur entretien fastidieux, en particulier le nettoyage du condenseur. Nous avons voulu évaluer dans quelle mesure une entorse à un entretien régulier les affectait. Pour cela, nous avons testé les performances de 7 modèles des marques Bosch, Miele, AEG, LG, Beko, Candy et Samsung, après 20 cycles sans nettoyage du condenseur ni du microfiltre (généralement placé devant).

Dans ce test, deux appareils (Bosch et LG) disposaient d’un système de nettoyage automatique du condenseur. Le modèle Bosch est en réalité semi-autonettoyant, avec un nettoyage complet des filtres à effectuer tous les 20 cycles environ ; pour le modèle LG, l’utilisateur n’a aucun entretien à faire. Ces options se retrouvent dans notre test sur les modèles Bosch WTX87M09FF/01 (semi-autonettoyant Autoclean), LG RH9V71WH et Siemens WT45W461F (option SelfCleaning).

Après 20 cycles sans nettoyage, tous les appareils ont maintenu leur précision : le linge est ressorti bien séché, comme au premier cycle. Mais pour y arriver, certains modèles ont dû rallonger la durée de leur cycle, et donc consommer plus d’énergie. Seuls les deux appareils avec condenseur autonettoyant (Bosch et LG) ne sont pas du tout impactés, avec même des cycles légèrement plus courts ! Pour les modèles Miele et AEG, l’accumulation de poussière devant le condenseur n’a pas eu de conséquences négatives sur l’efficacité du séchage. En revanche, les modèles Beko, Candy et dans une moindre mesure Samsung ont vu la durée de séchage s’allonger dès le 8e cycle (+40 % pour Beko et Candy, +18 % pour Samsung). Conséquence, la consommation d’énergie s’accroît (+50 % pour Beko et Candy, +40 % pour Samsung), alors même que l’avantage d’un appareil avec pompe à chaleur réside dans sa faible consommation d’énergie…

Il est donc important de nettoyer très régulièrement le microfiltre et le condenseur, et pas seulement le filtre à peluches, sous peine de voir les performances de votre sèche-linge se dégrader. Les modèles sont généralement équipés d’un voyant qui s’allume quand il est temps de le faire.

Lire aussi

Elsa Casalegno

Contacter l’auteur(e)

Nadège Mazery

Rédactrice technique