Bordeaux à moins de 10 €

Le protocole

Publié le : 20/02/2013 

50 bordeaux et bordeaux supérieurs rouges, à moins de 10 €, ont été achetés en grandes surfaces, chez des cavistes et en propriété.

 

La dégustation

Elle a été réalisée à l’aveugle, en janvier dernier, par plusieurs clubs œnologiques amateurs regroupés au sein de l’association Bien choisir son vin.

La notation

Elle prend en compte le niveau du terroir, la complexité aromatique, la longueur en bouche, la présence de défauts liés au raisin, à la vinification, à l’élevage ou à la mise en bouteille.

Au-dessus de 13/20 : beau vin, aucune faute de vinification, belle expression du fruit.La typicité est établie.

De 10 à 13/20 : cuvée honorable, issue d’une vendange d’une certaine qualité, plus ou moins fruitée. Avec un peu plus d’ambition pourrait accéder au niveau supérieur.

De 7 à 10/20 : vinification honnête mais la qualité de la vendange est faible ou diluée.

En dessous de 7/20 : médiocre qualité de la vendange et défauts de vinification.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Fonctionnement du service de comparaison

Les produits et services sont classés selon les résultats obtenus lors de nos tests à partir d’un protocole établi par nos experts. Les résultats sont publiés selon un classement basé sur les qualités intrinsèques des produits et sur celles des prestations de service, sans aucune autre considération. Nous achetons de façon anonyme tous les produits que nous testons, nous n’avons aucun lien avec les fabricants, fournisseurs ou distributeurs des produits et services testés, à l’exception des autorisations données par Bureau Veritas Certification conformément aux règles de La Note Que Choisir. Notre classement est totalement indépendant, aucune relation commerciale avec les fabricants, fournisseurs ou distributeurs ne peut avoir d’impact sur ce dernier. Les prix indiqués et les informations sur la disponibilité des produits mentionnés sur notre site sont fournis à titre indicatif et sont actualisés tous les jours. L’offre de produits et services étant pléthorique, nous ne prétendons pas pouvoir tester l’exhaustivité d’un marché. Nous sélectionnons les produits et services les plus représentatifs d’un segment de marché.

Pascal Sellier

Journaliste