Arnaques Les principales escroqueries à éviter

Arnaques

Les principales escroqueries à éviter

Publié le : 20/07/2018 

Rares sont les personnes qui peuvent se vanter de n’avoir jamais été victimes d’arnaques, tant celles-ci sont nombreuses. Que l’on surfe sur Internet, que l’on fasse ses courses, que l’on souhaite placer de l’argent ou encore effectuer des travaux chez soi, les escroqueries s’immiscent dans toutes les sphères de la vie quotidienne. Détails et conseils pour vous aider à anticiper ou agir.

 

Internet, vente à domicile, carte bancaire, téléphone… Les escrocs en tout genre ne manquent pas de prétextes – ni d’imagination – pour inventer ou renouveler des arnaques visant à tromper, voler ou encore abuser de la confiance des consommateurs. Internet est devenu un terrain de jeu privilégié pour développer ce type d’agissements. Que ce soit pour nous inciter à rappeler un numéro surtaxé, à valider une commande qui videra notre compte en banque ou encore à envoyer de l’argent via Western Union, les procédés ne manquent pas. Les tentatives d’hameçonnage (aussi nommé « phishing », c’est-à-dire consistant à envoyer un courrier électronique frauduleux pour soutirer de l’argent au destinataire) continuent de faire des victimes. Les faux sites et fausses annonces sont parfois tellement crédibles qu’il faut rester vigilant en toute circonstance d’achat ou de démarche administrative. Un clic de trop, et l’on se retrouve abonné à un service que l’on n’a jamais sollicité, sans parler des réseaux sociaux qui cachent des profils frauduleux et des logiciels dissimulés dans les pièces jointes des courriers électroniques. Certains escrocs « experts » profitent de leurs compétences pour duper des particuliers qui veulent par exemple placer de l’argent ou encore réaliser des travaux d’économie d’énergie dans leur habitat. Car, au-delà d’Internet, le domicile des victimes comporte lui aussi son lot d’arnaques, visité par des démarcheurs insistants et menteurs ou des dépanneurs qui facturent à prix d’or une réparation. Faire ses courses peut également devenir source de fraudes à la carte bancaire, les données de cette dernière pouvant être récupérées aussi bien chez les commerçants que via les distributeurs.

Marie Bourdellès