Radiateurs soufflants électriques

Conseils d’utilisation

Utiliser un radiateur électrique soufflant suppose certaines précautions afin de ne pas prendre de risques inutiles. Nos conseils.

 

● Avant de brancher un radiateur soufflant dans votre salle de bains, il faut bien avoir à l’esprit certaines règles de sécurité liées à l’électricité. Juste au-dessus de la baignoire ou du bac de douche, en raison des projections d’eau tant verticales qu’horizontales, seul un éclairage étanche est toléré. Pas question de fixer un radiateur soufflant au mur auquel est adossée votre baignoire…

● À proximité immédiate, des précautions s’imposent. Prises de courant, ampoules et équipements électriques (rasoirs, sèche-cheveux, etc.) doivent répondre à des normes de protection spécifiques. C’est également le cas des radiateurs soufflants. Ceux qui sont spécialement conçus pour la salle de bains (IP21) peuvent être posés près de la baignoire ou de la douche, à condition de respecter une distance minimale de 60 cm. La présence d’un lavabo, qui n’est pas considéré comme dangereux, n’est pas problématique.

● Les radiateurs soufflants standard, eux, doivent être utilisés avec plus de prudence. Ils ne sont pas conçus pour résister aux projections d’eau, même minimes. Il faut donc compter 3 m de distance avec la baignoire ou la douche, et 1,20 m avec le lavabo.

● Les radiateurs soufflants ­peuvent chauffer assez fort en surface, le système de ventilation doit donc fonctionner de façon optimale et sans entrave. Ne couvrez jamais ce type d’appareil avec une serviette, encore moins si elle est humide !

● Après utilisation, surtout si le chauffage a fonctionné longtemps, il est impératif de laisser l’appareil refroidir un moment avant de le ranger à l’abri de l’humidité.

● Le nettoyage du radiateur est simple : il suffit de le dépoussiérer avec une balayette et de passer dessus un chiffon propre ­légèrement humidifié. Prenez bien garde à le débrancher avant de l’épousseter.

● Quand l’appareil n’est pas en fonctionnement, débranchez-le systématiquement.

● Certains modèles proposent une option « hors-gel » qui permet de maintenir la température d’un local au-dessus de zéro. Dans ce cas, une ­utilisation ininterrompue ne pose pas de problème, l’appareil s’arrête et se remet en ­marche tout seul grâce à un thermostat. Une solution idéale pour une résidence secondaire située en montagne.

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)

asstamane