Lave-vaisselle Achat, consommation, entretien : le vrai coût d’un lave-vaisselle

Lave-vaisselle

Achat, consommation, entretien : le vrai coût d’un lave-vaisselle

Publié le : 11/01/2019 

Le prix d’achat d’un lave-vaisselle n’est que la partie émergée du budget pour ce type d’appareil. Entre les produits nécessaires à son utilisation, l’énergie employée ou encore la réparation, le coût d’un lave-vaisselle ne peut pas se résumer à la seule facture lors du passage en magasin. Comment connaître le vrai coût d’un lave-vaisselle, depuis son achat jusqu’à son recyclage ?

 
→ Test Que Choisir : Comparatif Lave-vaisselle

Le budget achat

C’est le plus évident et le plus facile à déterminer. Ce budget varie en fonction du type de lave-vaisselle souhaité (pose libre ou encastrable), de la taille (45 ou 60 cm), de la marque et des caractéristiques techniques de l’appareil. Les premiers prix de lave-vaisselle tournent autour de 200 à 300 €, le milieu de gamme se situe aux alentours de 400 à 800 € et le haut de gamme se positionne à des tarifs supérieurs à 800 €.

Derrière ces prix peuvent se cacher plusieurs prestations qui, si elles ne sont pas incluses, risquent de faire grimper la note. Vérifiez notamment si le coût comprend la livraison à domicile. Si ce n’est pas le cas, il faudra en général compter entre 20 à 40 € supplémentaires.

lave-vaisselle-decryptage-cout-achat

Le budget installation

Certains distributeurs intègrent la mise en service de l’appareil, c’est-à-dire le branchement à votre domicile. Là encore, la prestation peut être facturée et augmenter le coût de de l’équipement. Dans tous les cas, cette intervention nécessite des raccordements conformes aux normes, ce qui implique que le technicien n’effectue aucun service d’électricité ou de plomberie pour une mise en service basique. S’il s’agit d’une installation avec travaux de raccordement, comme la création d’une arrivée d’eau ou d’évacuation, un surcoût de 100 € minimum est à prévoir en fonction du type d’aménagement. Nos conseils pour installer son lave-vaisselle.

Autre élément à prendre en compte : le cas du lave-vaisselle encastrable. Dans ce cas précis, le budget d’installation doit également intégrer le coût de la façade ainsi que son installation si vous décidez de la faire poser par un professionnel. Pour la porte ainsi que son installation, un minimum de 100 € (en fonction du cuisiniste) doit être prévu dans votre budget d’acquisition.

lave-vaisselle-decryptage-cout-installation

Le budget utilisation

Sous cette appellation, nous regroupons les produits nécessaires pour faire fonctionner un lave-vaisselle. Il s’agit essentiellement du détergent de lavage, mais aussi du produit de rinçage et du sel régénérant. Il est également possible d’utiliser des produits dits « tout en un ». Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’acheter en supplément sel et liquide de rinçage.

  • Sel régénérant : le prix varie peu, qu’il s’agisse d’un produit MDD (marque de distributeur) ou de grande marque. On constate en général un tarif entre 0,70 et 0,90 €, le kilo ce qui correspond à environ 2 mois d’utilisation.
  • Liquide de rinçage : pour ce type de produit, on remarque une vraie disparité de tarifs, de 2 € le litre environ jusqu’à plus de 10 €.
  • Détergent simple (gel, poudre ou tablettes) : ces produits doivent être utilisés avec du sel et du liquide de rinçage en complément. On note que les produits les moins coûteux sont le gel et la poudre (à partir de 7 centimes le lavage). Le coût des tablettes oscille entre 0,10 € (pour les MDD) et 0,17 € pièce (pour les marques plus haut de gamme).
  • Produit tout en un (gel ou tablettes) : il n’y a pas de grande différence de prix entre les gels et les tablettes tout en un chez les MDD (entre 0,13 et 0,18 € par lavage), mais les prix grimpent pour les marques premium (entre 0,25 € et 0,30 € par lavage).

Il est compliqué de déterminer de façon précise le coût d’une méthode plutôt qu’une autre (par exemple le tout en un par rapport au trio poudre + sel + liquide de rinçage), car les éléments de comparaison ne s’appuient pas sur les mêmes mesures. Si les tablettes tout en un sont logiquement plus onéreuses, elles ont l’avantage de ne pas nécessiter de produits supplémentaires et de garantir un dosage adapté. Pour déterminer quelle solution adopter, vous pouvez consulter notre guide d’achat sur les détergents lave-vaisselle.

lave-vaisselle-decryptage-cout-utilisation

Le budget consommation

L’étiquette énergie est l’indicateur de référence pour connaître les consommations annuelles d’eau et d’électricité de l’appareil que vous souhaitez acheter. Ces dernières sont calculées sur la base de 280 cycles par an. Les appareils les plus performants utilisent moins de 10 litres d’eau par lavage, ce qui revient à un coût moyen de 3 centimes par cycle (sur la base de 0,3 centime d’euro le litre). Concernant la dépense en électricité, les étiquettes énergie indiquent que les lave-vaisselle consomment entre 230 et 300 kWh par an ce qui revient, avec un coût moyen d’environ 15 centimes le kilowattheure, à 35 € minimum d’électricité par an pour le lave-vaisselle. À titre de comparaison, le coût annuel du lavage à la main peut être estimé à 44 €, sur la base d’une consommation de 35 litres par lavage (bain de lavage ou eau courante par intermittence). Opter pour le lave-vaisselle n’est donc pas beaucoup plus onéreux.

lave-vaisselle-decryptage-cout-consommation
→ Guide d'achat : Comment choisir un lave-vaisselle

 

Le budget entretien

Si l’on s’en tient aux recommandations des manuels d’utilisation de lave-vaisselle, il n’est pas nécessaire de se fournir en produits d’entretien spécifiques pour ce type de machines : de l’eau, un chiffon et du vinaigre blanc font l’affaire. Il existe cependant sur le marché, provenant souvent directement des constructeurs, des produits d’entretien spécialement créés pour ces appareils. Si vous souhaitez investir dans ce type de produits, il faudra débourser environ 15 € par an.

 

Le budget réparation et recyclage

Aujourd’hui, plusieurs obligations légales assurent une meilleure durabilité et fin de vie pour les appareils électroménagers. Depuis 2016, la garantie légale de conformité permet à un consommateur de réclamer réparation ou remplacement d’un bien dans les 2 ans qui suivent l’achat. Cette garantie obligatoire n’est pas facturée mais les distributeurs peuvent proposer des extensions de garantie (entre 1 et 3 ans en général) pour prolonger la garantie constructeur. Cela a un coût non négligeable dans le cas de gros électroménager comme les lave-vaisselle (entre 100 et 200 € selon les distributeurs et les modèles). Nos enquêtes de fiabilité montrent que les pannes apparaissent généralement pendant les premiers mois de vie du produit (en cas de défaut de série), auquel cas elles sont couvertes par la garantie légale, ou après de nombreuses années d’utilisation (du fait de l’usage des pièces mécaniques), au-delà des 5 ans des extensions de garantie : ces dernières sont donc rarement utiles. En bref, nous déconseillons le recours aux extensions de garantie car elles sont rarement utiles.

La réglementation impose enfin aux distributeurs d’électroménager la reprise d’un ancien appareil lors de l’achat d’un appareil neuf, soit sur le lieu de vente, soit à la livraison. Ce service est financé par l’écoparticipation incluse dans le prix de vente. Pour un lave-vaisselle, l’écoparticipation est de 8 ou 10 € en fonction des pratiques des fabricants en termes de réparabilité et de recyclage.

→ Test Que Choisir : Comparatif Lave-vaisselle