Forfait téléphonique Les 10 questions à se poser pour bien choisir son forfait

Forfait téléphonique

Les 10 questions à se poser pour bien choisir son forfait

Le temps de communication et le quota de data ne sont pas les seuls critères à prendre en compte avant de choisir un forfait de téléphonie mobile. Engagement, vitesse d'accès à Internet, appels vers l’international, prix du terminal… les aspects à prendre en considération sont nombreux. Voici 10 questions à se poser avant de souscrire.

 

Quel opérateur ?

Opérateur de réseau (Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free Mobile) ou opérateur alternatif (La Poste Mobile, NRJ Mobile, CIC Mobile…), peu importe. La seule différence entre les deux, c’est que les seconds utilisent les réseaux des premiers. Renseignez-vous toutefois sur le réseau emprunté et vérifiez avant de souscrire que vous captez bien depuis votre domicile et dans les endroits que vous fréquentez habituellement. Il peut aussi être opportun que chaque membre de la famille choisisse un opérateur différent. De cette manière, vous aurez une chance de continuer à téléphoner, même en cas de panne réseau ou d’absence de couverture.

Offre classique ou low cost ?

Plusieurs opérateurs proposent des offres à bas coût, sans mobile et sans engagement. Mais attention, car les abonnés à ces offres ne peuvent généralement ni trouver de l’aide en magasin ni appeler la hotline. Contacter un téléopérateur se fait par tchat, par courriel ou via les réseaux sociaux. Mieux vaut donc, pour en bénéficier, être à l’aise avec l’informatique.

Forfait ou prépayé ?

Avec le forfait, vous payez la même somme tous les mois, mais les communications non utilisées sont perdues. Qui plus est, les communications hors forfait peuvent être facturées au prix fort et vous devez fournir des documents (un RIB notamment). S’il est destiné à un enfant, préférez-le « bloqué », un peu plus cher, mais sans risque de hors forfait. Avec les cartes prépayées, vous ne payez que ce que vous consommez, mais chaque minute revient nettement plus cher et des dates de validité obligent à les renouveler régulièrement. Des opérateurs proposent aussi des offres « au compteur ». Là aussi vous ne payez que ce que vous consommez, mais des seuils sont généralement appliqués (minimum 5 € facturés par mois, par exemple).

Avec ou sans téléphone ?

Téléphones et smartphones

Vous avez besoin d’un nouveau smartphone ? La plupart des opérateurs en proposent à des prix attractifs. Mais en échange, ils vous obligent à vous engager pour 1 ou 2 ans. Le prix du forfait est aussi plus élevé. Faites le calcul sur 24 mois et vous verrez qu’il est souvent plus économique d’acheter un téléphone au prix fort (des solutions de paiement étalé sont souvent proposées) et de souscrire en parallèle un forfait moins cher.

Avec ou sans engagement ?

Selon la formule choisie, l’opérateur peut obliger l’abonné à s’engager pour 12 ou 24 mois, en échange d’un mobile à tarif préférentiel ou de mensualités plus attractives, par exemple. Il faudra attendre que cette période d’engagement soit écoulée pour pouvoir résilier sans frais. Une formule sans engagement permet de changer d’opérateur à tout moment et donc de faire évoluer son forfait en fonction de ses besoins.

Quel accès à Internet ?

Si vous voulez utiliser votre smartphone pour surfer sur Internet, recevoir vos courriels, visionner des vidéos ou utiliser des applications, votre abonnement doit comprendre un accès à Internet. En général, vous devrez choisir la quantité de données à ne pas dépasser par mois, 2 ou 3 gigaoctets (Go) suffisent pour une utilisation occasionnelle, mais mieux vaut en prévoir au moins 5 voire 10 si vous comptez l'utiliser régulièrement. Regardez aussi ce que prévoit l’opérateur une fois ce plafond atteint. Le plus souvent, le débit est réduit jusqu’à la date anniversaire, mais il arrive que l’accès à Internet soit bloqué ou que les connexions soient facturées hors forfait.

Quel débit ?

4G

Si vous envisagez de surfer régulièrement sur Internet, de regarder des vidéos sur votre mobile, de passer des appels en visio et/ou de partager des contenus sur les réseaux sociaux, optez pour un forfait 4G. Il faut, pour en profiter pleinement, que vous possédiez un smartphone compatible (la plupart le sont). 

Attention toutefois : le débit réel dépend de la couverture de l’opérateur, de la qualité du réseau et du nombre d’utilisateurs connectés à la même antenne.

Le prix du hors forfait ?

À moins d’opter pour un forfait bloqué ou illimité, vous risquez de voir votre facture exploser si vous téléphonez trop longtemps ou si vous envoyez des MMS alors que votre forfait n’en prévoit pas. Idem si vous regardez des vidéos via la 4G alors que votre forfait n’inclut pas d’accès à Internet. Mieux vaut donc jeter un œil sur les prix de la minute, du MMS et du mégaoctet de données hors forfait avant de choisir son forfait.

Des appels vers l’international ?

De plus en plus de forfaits incluent des appels vers l’étranger, qui peuvent s’avérer intéressants si vous avez l’habitude d’appeler hors des frontières. Certaines formules haut de gamme intègrent aussi des appels passés depuis des pays situés hors de l’Union européenne (les appels passés depuis les pays de l’UE sont désormais décomptés de tous les forfaits). Listez les destinations concernées et vérifiez si vous pouvez appeler vers les mobiles aussi bien que vers les fixes.

Un réseau de boutiques ?

Le fait qu’il existe une boutique de l’opérateur à proximité de chez soi peut être un élément déterminant. Attention tout de même, car il n’est pas rare qu’en cas de soucis, les vendeurs vous demandent d’appeler le service client. Pouvoir contacter un téléopérateur par téléphone est aussi rassurant, même si la qualité de l’aide n’est pas toujours au rendez-vous. L’assistance par tchat ou via les réseaux sociaux peut s’avérer tout aussi efficace.