+ 20 % du tarif électricité = + 2 ou 3 euros par mois et par ménage ?

Une présentation marketing et malicieuse d'EDF

Publié le : 09/07/2009 

EDF a déclaré ce matin que « la hausse des tarifs régulés de l'électricité de 20% représenterait de 2 à 3 euros par mois de plus sur la facture des ménages, si elle était étalée sur trois ou quatre ans ».

En réalité, accroitre de 20 % le tarif de l'électricité induit une augmentation mensuelle de 12 euros. L'enquête sur le budget des familles de l'INSEE montre en effet qu'en 2006 les particuliers dépensaient 17,9 milliards d'euros par an pour l'électricité, soit environ 700 euros par ménage, ce qui représentait près de 60 euros par mois.

Pour l'UFC-Que Choisir, une augmentation de 20 % d'une facture mensuelle de 60 euros induit une dépense supplémentaire de 12 euros par mois (144 euros par an) et non « de 2 ou 3 euros par mois » comme l'affirme EDF.

En réalité, la déclaration d'EDF n'est pas fausse mais relève simplement d'un argumentaire marketing qui éclaire bien peu le consommateur.

En effet, augmenter de 20 % le prix sur 4 ans revient à une hausse mensuelle de 3 euros chaque année. Il faut comprendre très clairement que, par rapport au prix actuel, cela se traduit par une hausse de 3 euros par mois la première année, de 6 euros la seconde année, de 9 euros la troisième année et de 12 euros la quatrième année.

Afin de minimiser la portée de sa demande de hausse, EDF se garde bien de donner une information simple et concrète au consommateur, à savoir que l'augmentation du tarif serait au final de 12 euros par mois.

Après avoir revendiqué une augmentation de 20 % sans la justifier par un chiffrage précis d'investissement, cette présentation malicieuse d'EDF quant à l'impact sur la facture domestique est pour le moins malheureuse et jette un nouveau doute sur la crédibilité de sa demande de hausse.