Tarifs EDF

Variations sur une hausse

Publié le : 24/08/2009 

La hausse globale des tarifs de l'électricité de 1,9 % depuis le 14 août dernier dissimule une grande diversité de situations. Certains consommateurs pourraient, en fonction de l'offre qu'ils ont choisie et de leur niveau de consommation, constater une forte augmentation de leur facture.

 

Depuis le 14 août dernier, les tarifs réglementés de l'électricité ont augmenté de 1,9 % pour les particuliers. Attention cependant : ce chiffre n'est qu'une moyenne, qui cache des situations très diverses. Les prix n'évoluant pas de la même façon en fonction de l'option souscrite, certains foyers vont subir une hausse bien plus importante qu'annoncé. D'autres, moins nombreux, devraient constater une légère baisse.

Parmi les moins chanceux se trouvent notamment les 500 000 abonnés au tarif Tempo, qui paient plus cher les jours « rouges », quand le réseau électrique est très sollicité, et moins cher les jours « bleus ». En moyenne, et à consommation égale, leur facture va grimper de 4,7 %, soit 36 euros de plus par an, selon les calculs réalisés par la Commission de régulation de l'énergie (Cré). Les clients qui bénéficient encore de l'offre « EJP », appelée à disparaître, se voient infliger, en moyenne, une augmentation de près de 10 %, ce qui correspond à une majoration de 60 euros par an.

En dehors de ces spécificités, les clients de l'offre de base doivent, globalement, s'attendre à une augmentation sensiblement différente de celle qui a été annoncée. Notamment les petits consommateurs, qui pourraient avoir de mauvaises surprises. Ainsi, ceux qui ont opté pour la plus petite puissance possible (3 kVA) et qui utilisent peu d'électricité risquent de voir leur note flamber, pour une raison simple : l'abonnement passe, pour eux, de 24,84 euros par an à 66,82 euros. Soit une inflation de 169 % !

Anne-Sophie Stamane

asstamane