Gaz et électricité Le retour des coupures pour impayés

Gaz et électricité

Le retour des coupures pour impayés

Publié le : 11/06/2021 

Retardée en raison de la situation sanitaire liée au Covid, la trêve hivernale a pris fin. Depuis le 1er juin, les coupures de gaz et d’électricité peuvent reprendre, et des usagers les subissent déjà. Que faire si on est concerné ?

 

De l’avis des services du Médiateur national de l’énergie, les coupures de courant ou de gaz ont déjà repris. « On reçoit plus de signalements que l’an dernier à la fin de la trêve hivernale, souligne Caroline Keller, cheffe du service information et communication, et certains cas sont inadmissibles. On met la pression sur le client pour qu’il trouve le moyen de payer, il règle sa facture mais la coupure a lieu quand même. On voit aussi des coupures pour des impayés inférieurs à 100 €. » Il semble que Total Énergies (ex-Total Direct Énergie) se distingue par des pratiques plus contestables que celles de ses concurrents.

La procédure de paiement

En principe, à réception de sa facture, le consommateur a 15 jours pour la régler. S’il ne le fait pas, le fournisseur lui envoie alors un courrier qui lui accorde une quinzaine supplémentaire. Ce n’est qu’au-delà de ce délai, si l’usager ne se manifeste pas, que la coupure de gaz ou de courant peut intervenir.

Se manifester avant qu’il soit trop tard

Avant la fin de cette échéance, le ménage qui se trouve dans l’incapacité de payer doit impérativement répondre à son fournisseur par mail ou par courrier, en lui demandant de mettre en place un échéancier de paiement.

Demander de l’aide

C’est aussi le moment de contacter les services sociaux de son département, chacun a mis en place un fonds de solidarité logement. Les assistantes sociales peuvent faire la demande pour l’usager, elles peuvent aussi contacter le correspondant précarité et solidarité du fournisseur pour trouver un arrangement. Mastodontes de l’énergie ou petits fournisseurs alternatifs, tous en ont un, c’est une obligation réglementaire.

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)