Kit de gommage carrosserie Belgom Prise en main

Kit de gommage carrosserie Belgom

Prise en main

Publié le : 15/10/2016 

Afin de rajeunir la peinture de sa voiture, Belgom propose un kit de gommage pour carrosserie censé nettoyer, éliminer les tâches et donner de l’éclat à son auto. Nous l’avons pris en main.

 

On préfère toujours avoir une voiture qui brille, surtout si on veut la vendre sur le marché de l’occasion. Le kit de gommage carrosserie de Belgom (49 €) promet de raviver une peinture ternie par les années, de supprimer les salissures tenaces (fientes, sève…) et même de protéger les surfaces. Assez simple, sa mise en œuvre se fait en 4 étapes bien décrites sur l’emballage.

Le gant de polissage (sa face noire) est efficace pour éradiquer les taches persistantes mais marque la carrosserie dès qu’elle sèche. Le fabricant indique qu’il faut l’humidifier avec le lustreur, au risque de voir apparaître de grosses traînées noires. Heureusement, celles-ci se retirent assez facilement lorsqu’on utilise l’autre face du gant (la bleue). Mais, comme il faut régulièrement pulvériser du produit, le flacon se vide vite. Les 500 ml permettront de traiter deux petites voitures, pas plus (mais l’achat d’une recharge de lustreur est possible, 18 €).

La dernière étape, celle de finition, est assez étonnante et permet, à l’aide du chiffon microfibre, de vraiment faire briller la peinture. Pour traiter une citadine, il nous a fallu 45 minutes (loin des 20 minutes annoncées) et cela a demandé pas mal d’huile de coude. Le jeu en vaut toutefois la chandelle et le résultat donne satisfaction. D’autant qu’après plusieurs averses et quelques centaines de kilomètres, nous avons constaté que la voiture se salissait moins vite. L’aspect final très lisse de la peinture évite aux salissures de s’accrocher et l’eau perle dessus. La « protection » devrait aussi faciliter grandement les futurs lavages.

Notre avis

Tout-en-un, ce produit offre un résultat très satisfaisant… à condition d’y consacrer du temps et quelques efforts. À noter que la solution est compliquée à mettre en œuvre sur des voitures hautes (SUV, monospace…).