Tablette Samsung Galaxy Tab S3 Premières impressions

Tablette Samsung Galaxy Tab S3

Premières impressions

Publié le : 13/04/2017 

Samsung commercialise depuis quelques jours sa nouvelle tablette tactile, la Galaxy Tab S3. Ce modèle haut de gamme de 9,7 pouces vendu 679 € concentre les nouveaux standards du marché : elle est livrée avec un stylet, capable de lire les vidéos en HDR (High Dynamic Range), équipée d’une connectique USB-C pour remplacer l’habituelle prise micro-USB. Un clavier est également disponible en option, ce qui suggère un usage professionnel, ou en tout cas tourné vers la création de contenus. Nous avons pris la tablette en main quelques jours et l’avons comparée aux principaux modèles du marché.

 

Malgré des ventes en baisse (-12 % selon IDC), les principaux fabricants de tablettes tactiles renouvellent leur gamme. Dans la foulée d’Apple, qui a récemment présenté un nouvel iPad, le coréen Samsung lance sa nouvelle tablette haut de gamme, la Galaxy Tab S3. Ce modèle remplace l’excellente Galaxy Tab S2, lancée en septembre 2015. La Tab S3 apporte plusieurs améliorations (processeur un peu plus rapide, batterie légèrement plus grande, capteur photo frontal de 13 Mpx contre 8 Mpx, Bluetooth 4.2 au lieu du 4.1), mais son prix est plus salé : alors que la Tab S2 coûtait 499 € au lancement, il faut cette fois débourser 679 €.

Nos tests en laboratoire, actuellement en cours (publication prévue dans les prochains jours) permettront de comparer les performances de ces deux tablettes. Mais déjà, quelques jours d’utilisation inspirent différents commentaires. D’abord, la Tab S3 est esthétiquement très réussie. Elle est fine (6 mm), son dos en verre est élégant et ses finitions impeccables. Ensuite, son stockage interne est insuffisant : elle n’offre que 32 Go. Heureusement qu’un port de carte mémoire permet d’y ajouter 256 Go (mais une carte mémoire de telle capacité coûte 150 € au bas mot). Enfin, difficile d’imaginer plus abouti que cette tablette : Samsung a équipé la Tab S3 des caractéristiques techniques les plus avancées aujourd’hui. La tablette affiche un bel écran Amoled 2048 x 1536 pixels, intègre tous les capteurs imaginables (accéléromètre, biométrique, gyroscopique), une puce GPS, un connecteur USB 3.1 Type-C. Elle peut lire les vidéos HDR (High Dynamic Range) et intègre quatre haut-parleurs conçus en partenariat avec un spécialiste du son (AKG). Voilà pour la fiche technique.

 

USB Type-C, connecteur d’avenir

Reste à voir si, en pratique, ces évolutions valent le coup. En adoptant un connecteur USB-C à la place du micro-USB, Samsung confirme l’inéluctable diffusion de ce standard. Plus pratique (pas besoin de faire attention au sens d’introduction), ce connecteur peut aussi faire passer du son et de l’image en plus de l’électricité. En d’autres termes, comme son équivalent Lightning chez Apple, l’USB-C (USB 3.1 Type-C, précisément) suffit à remplacer tous les autres connecteurs : jack pour le son, HDMI pour l’image, et micro-USB pour la charge. Pour éviter une transition trop brutale qui obligerait à acheter un adaptateur pour son casque audio (10 € environ), Samsung a conservé la prise jack sur la Tab S3. Prédire que la Tab S4 s’en affranchira ne présente pas un grand risque. D’autant que les casques audio Bluetooth, connectés au smartphone sans aucun câble, sont déjà très répandus.

 

HDR et AKG : des arguments de vente, pas plus

Concernant les vidéos, Samsung se targue de proposer la première tablette compatible avec la haute définition HDR. Il s’agit là aussi d’un choix d’avenir. Mais au présent, l’offre de contenus HDR est presque inexistante. Quelques films commencent juste à être tournés dans ce format. Profiter de cette caractéristique sur la Tab S3 sera donc difficile avant plusieurs années. Quant au son et aux quatre haut-parleurs AKG, avant même de monter le volume, l’argument ne convainc pas : pour produire un son de qualité, un haut-parleur a physiquement besoin d’espace (introuvable dans 6 mm d’épaisseur !). À l’écoute, néanmoins, la présence de deux haut-parleurs de chaque côté de la tablette assure une bonne répartition du son dans l’espace. Le son nous a semblé un peu métallique, sans rondeur. Mais notre jury d’écoute, composé de différentes sensibilités, rendra bientôt son verdict dans le cadre de notre test en laboratoire.  

 

Bien vu, le stylet !

L’autre nouveauté de cette tablette, c’est son stylet. Aucun emplacement n’a été prévu pour le ranger (le stylet est plus épais que la tablette !), il faudra donc être vigilant pour ne pas l’égarer. D’autant qu’à l’usage, il est pratique, pour cliquer sur les icones, certes, mais surtout pour prendre des notes à la volée. Appuyer sur le bouton du stylet et double-taper sur l’écran en veille avec la mine ouvre un bloc-notes. La pointe est fine (0,7 mm) et fixe (elle ne s’enfonce pas), du coup la saisie est très réaliste. Samsung a également intégré son menu « Air Command », héritage de la gamme de smartphones Galaxy Note (enterrée après le fiasco du Galaxy Note 7). Concrètement, le stylet donne accès à des raccourcis vers différentes applications (le menu est paramétrable). On s’y habitue facilement et globalement, au quotidien, le stylet s’avère appréciable.

visu-samsung-galaxy-tab-s3-stylet

Samsung propose aussi un clavier pour faciliter la saisie du texte. Cette fois, l’accessoire est vendu en option et il faudra débourser 129,90 €. À ce prix, le clavier sert aussi de housse de protection (nous ne l’avons pas pris en main). Ainsi équipée, la Galaxy Tab S3 sous-entend un usage professionnel, ou au moins bureautique. La comparaison avec un iPad Pro et une Microsoft Surface prend donc tout son sens.

Samsung Galaxy Tab S3 vs Apple iPad Pro

apple-ipad-pro

À côté de son iPad « classique », Apple propose un iPad Pro compatible avec un clavier et un stylet. La version la moins chère de la tablette coûte 689 € (32 Go, Wi-Fi). Le « Smart keyboard » est vendu en option à 169 € (pour l’iPad Pro de 9,7 pouces), et le « Pencil » à 109 €. L’addition s’élève donc à 967 € minimum. C’est près de 160 € de plus que pour un équipement similaire chez Samsung (Tab S3 à 679 € et clavier à 129,90 €).

Ces deux tablettes haut de gamme diffèrent donc par leur prix, mais aussi (et surtout) par leur environnement logiciel. La Samsung Galaxy Tab S3 fonctionne sous Android 7 Nougat (version la plus récente de l’OS) tandis que l’iPad Pro tourne sous OS10 (le système mobile d’Apple). Rappelons qu’Android a été développé par Google, qui le « concède » gratuitement aux fabricants en échange de quelques contreparties qui agacent d’ailleurs la Commission européenne. Pour télécharger des applications sur votre smartphone via le Playstore, il vous faudra obligatoirement un compte Google en plus du compte Samsung (utile, lui, pour les applications maison du fabricant). Apple, fabricant du matériel et développeur du logiciel, ne requiert qu’un compte unique.

À vous de choisir le système qui vous convient le mieux à l’usage. Mais sachez que ni l’iPad Pro ni la Samsung Tab S3 ne peuvent totalement remplacer un ordinateur si vos besoins excèdent la simple bureautique.

 

Samsung Galaxy Tab S3 vs Microsoft Surface Pro 4

microsoft-surface-pro-4

La Tab S3 inspire aussi la comparaison avec la Surface Pro 4 de Microsoft. Là aussi, un stylet est livré dans la boîte, et un clavier est vendu en option (150 €). Mais cette fois, la comparaison est moins évidente. Alors que la Tab S3 et l’iPad Pro sont plutôt destinées à un usage multimédia, la tablette de Microsoft est un vrai ordinateur, qui fonctionne, comme n’importe quel PC portable récent, sous Windows 10. Différentes configurations informatiques sont disponibles (processeur Intel Core m3, i5 ou i7 ; 4, 8, 16 Go de RAM ; 128, 256, 512 Go ou 1 To de stockage), pour des prix variant de 999 € à… 2 829 € ! Pour rivaliser, Samsung ne mise pas sur la Tab S3, mais sur ses Galaxy Book, qui fonctionnent eux aussi sous Windows 10. Lancée en juin 2017, cette gamme proposera deux modèles, le Galaxy Book 10 (processeur Intel Core m3) et le Galaxy Book 12 (Intel Core i5). Différentes configurations seront disponibles, pour des prix variant de 699 à 1 429 €.

 

Samsung Galaxy Tab S3 vs Galaxy Tab S2

samsung-galaxy-tab-s2

La Tab S3 se distingue de la Tab S2 par trois principaux points : la présence d’un stylet (bien pensé), la possibilité de lire les vidéos HDR et l’intégration de quatre haut-parleurs au lieu de deux. Si l’un de ces critères est déterminant, optez pour la Tab S3 (sous réserve que nos tests ne révèlent pas d’anomalie rédhibitoire). Sinon, la Tab S2 (que l’on trouve désormais à 390 € sur Internet) peut très bien faire l’affaire. Elle intégrait déjà un écran 2048 x 1536 pixels, un lecteur d’empreintes digitales, 32 Go de mémoire avec un lecteur de cartes micro-SD, un processeur correct (ARM Cortex A57 et A53 à 1,3 GHz) et 3 Go de RAM. Moins ancrée dans le futur que la Tab S3, la Tab S2 reste une très bonne tablette pour qui ne cherche pas l’excellence à tout prix.

Test de la Samsung Galaxy Tab S3

Depuis notre prise en main, nous avons testé en laboratoire la Galaxy Tab S3.