Aide à la réparation des produits Le bonus réparation devrait finalement arriver en 2023

Aide à la réparation des produits

Le bonus réparation devrait finalement arriver en 2023

Publié le : 27/10/2022 

Le fonds d’aide à la réparation et au réemploi des appareils électroniques et électriques, une aide financière pour les consommateurs voulant faire réparer leurs produits, devrait être effectif avec un an de retard. Et avec une ambition revue à la baisse.

 

La loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire de février 2020 prévoyait la mise en place à partir du 1er janvier 2022 d’un fonds de réparation destiné à soulager la facture des consommateurs désireux de réparer et donc d’allonger la durée de vie de leurs équipements. Mais force est de constater qu’alors que le mois de novembre approche, cette aide n’est toujours pas opérationnelle.

La raison de ce retard ? L’attribution des fonds est conditionnée au choix, par les consommateurs, de réparateurs labellisés « QualiRépar », un label créé par Ecosystem, éco-organisme à but non lucratif agréé par les pouvoirs publics pour la collecte, la dépollution et le recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Attribué par les organismes certificateurs indépendants Afnor, Bureau Veritas et SGS, le label QualiRépar doit permettre « à tous les professionnels de la réparation d’appartenir à un réseau d’experts qualifiés, en mesure de proposer aux consommateurs le très attendu bonus réparation », explique Ecosystem.

Seulement quelques euros

Selon les informations de Que Choisir, la labellisation des réparateurs a débuté mais la volonté de proposer une bonne couverture du territoire retarde le lancement du fonds. Un objectif de 600 à 700 réparateurs labellisés est visé et devrait être atteint en 2023.

Ce bonus réparation sera plafonné à 10 % du coût de la réparation, selon un décret publié le 31 décembre 2021 au Journal officiel, alors que le montant initialement envisagé était de 20 %. Le coût moyen d’une réparation étant de 129 €, les consommateurs devraient donc voir leur facture allégée de seulement quelques euros voire quelques dizaines d’euros pour les réparations les plus onéreuses.

Un montant réduit qui se traduit dans le financement du fonds : 410 millions d’euros sur la période 2022-2027, alors que l’Ademe préconisait une enveloppe annuelle croissante de 203 millions d’euros en 2022 à 259 millions d’euros en 2027.

Morgan Bourven

morganBrv