ACTUALITÉ
Café Black Idol

De fausses promesses miracle pour la santé

Un nouveau café se pare de vertus santé merveilleuses : brûle-graisse, anti-âge… Les belles promesses de la marque Black Idol ne s’appuient, malheureusement, pas sur grand-chose et pourraient s’avérer risquées pour les clients potentiels.

Et si une simple tasse de café pouvait vous aider à maîtriser votre poids, votre taux de cholestérol et votre digestion, tout en préservant votre jeunesse ? La promesse semble impossible à tenir et pourtant, c’est celle avancée par la marque Black Idol. Son secret serait la présence de catéchines, des antioxydants naturellement présents dans le thé vert, intégrées aux capsules de café moulu. Le tout pour la modique somme de 8 € les 10 capsules, soit à peu près le double des autres références sur le marché.

Les catéchines mises en avant par ce fabricant sont des molécules antioxydantes. La plus présente dans le thé vert est l’épigallocatéchine gallate – plus souvent appelée EGCG. Elle est parée de multiples vertus comme une action contre le cancer, contre les maladies infectieuses ou même le surpoids. Les fabricants de ces capsules l’ont bien compris : ils proposent des formules anti-âge (Re-Naissance), pro-microbiote (Digestion Facile), brûle-graisse (Plume), anticholestérol (Gestion Cholestérol). Mais pour le moment, de tels effets restent à démontrer.

Des « chimistes quantiques »

Pour développer cette capsule merveilleuse, les fondateurs de Black Idol ont dû innover. Contrairement au thé, le café ne contient pas de catéchines. Il a donc fallu les ajouter. Problème, « les antioxydants sont très peu solubles dans l’eau et peuvent boucher la capsule », nous explique Benoît Lion, cofondateur de l’entreprise. Au terme de 4 ans de recherche, la solution a été trouvée. « Des chimistes quantiques ont rendu les catéchines solubles et davantage biodisponibles », développe l’entrepreneur enthousiaste. Autrement dit, ces molécules auraient été modifiées de manière à être mieux absorbées par l’organisme. S’il est vrai que la chimie quantique s’intéresse au comportement des molécules, elle reste dans le domaine théorique. On notera, par ailleurs, que cette discipline est souvent utilisée pour appuyer des promesses fantaisistes.

Pourquoi ne pas simplement proposer du thé vert ? Pour une raison de goût mais aussi de biodisponibilité et surtout de quantité. « Dans une tasse de 300 ml de thé vert, on trouve au maximum 10 mg de catéchines », nous indique Benoît Lion. Leur capsule la plus dosée, elle, en contiendrait au maximum 100 mg. Pour la capsule Plume, on relève 88 mg de catéchines, dont 54 mg d’EGCG, selon les analyses que nous a fournies le fabricant. Le site de Black Idol recommande 4 à 5 capsules par jour, en fonction de la gamme sélectionnée. Pour une capsule contenant 100 mg de catéchines, cela représente donc jusqu'à 500 mg par jour. Selon l’Agence européenne de sécurité alimentaire (Efsa), l’EGCG est potentiellement risquée pour le foie. Des lésions hépatiques, pouvant aller jusqu’à l’insuffisance hépatique aux doses les plus élevées, sont susceptibles de se produire à partir de 800 mg par jour. Il est donc conseillé de s’en tenir aux recommandations du fabricant. Toutefois, dans son avis publié en avril 2018, l’Efsa souligne que « sur la base des données dont ils disposaient, les experts n'ont pas été en mesure d'identifier une dose sans danger ». 

Une promesse exagérée

Derrière ce discours qui se veut expert, on peut déceler de nombreuses approximations scientifiques, sur l’impact des antioxydants notamment. Le site affirme ainsi que les catéchines « déclenchent une légère production de chaleur de votre organisme » qui expliquerait son effet brûle-graisse. Il n’explique pas, en revanche, comment chaque capsule peut avoir un effet différent en contenant les mêmes catéchines, à des doses comparables.

Ces 4 cafés Black Idol promettent des effets très différents. Pourtant, leur composition ne varie presque pas.

De fait, les fondateurs n’ont pas effectué de tests sur l’humain pour évaluer les effets de ce café. Ils nous disent avoir tout simplement fouillé les textes réglementaires, à la recherche d’allégations autorisées. Ainsi, selon eux, leur produit « lutte contre les effets du surpoids », « ralentit le vieillissement du corps », « régule votre flore intestinale », « aide à maintenir un taux de cholestérol normal ».

Mais la réglementation est plus subtile que cela. Il faut être autorisé à utiliser de telles allégations pour un produit donné. Ce n’est pas parce que l’allégation « brûle-graisse » est autorisée pour l’acide alpha-lipoïque (AAL) qu’elle s’applique à toutes les autres substances. Le fabricant doit démontrer le lien entre la substance (ici, les catéchines) et l’effet avancé. Les différentes demandes sont recensées dans un registre européen, qui liste les allégations autorisées et celles qui n’ont pas reçu de feu vert. Or, les différentes demandes incluant les catéchines ont été refusées. Pire : l’alliance EGCG/caféine est spécifiquement mentionnée dans un dossier, et l’Efsa a conclu qu’il n’était pas possible d’alléguer un effet brûle-graisse.

Un marketing approximatif

L’appel à des gages de sérieux ne convainc pas plus. Le Nutri-Score A, fièrement affiché sur le site, est vide de sens : on ne peut évidemment pas s’attendre à un mauvais Nutri-Score avec un produit non transformé comme le café en capsule – à la différence des cafés solubles qui, eux, peuvent être sucrés.

Les fabricants ont pris le temps de calculer le Nutri-Score de leur café en capsule. Cela n’a pas vraiment d’utilité, puisqu’il s’applique au produit brut.

Quant au « plus grand comité scientifique de France », on n’en trouve nulle part la trace. La seule personnalité mise en avant par Black Idol est le Dr Éric Postaire, membre de l’Académie nationale de pharmacie qui est présenté comme « l’un des plus grands scientifiques français », sans plus d’explication. Mais là encore, une erreur est commise : Benoît Lion nous affirme qu’il a reçu un prix décerné par l’université Pierre et Marie Curie. Il s’agit en fait d’une récompense remise en 2019 par l’International Society of Antioxidants, à l’occasion d’un congrès… organisé dans les locaux de ladite université. Pour l’exactitude, on repassera.

Précisions

L’entreprise Black Idol nous a fourni une analyse laboratoire sur les teneurs en catéchines et en EGCG pour sa capsule Plume, dont les résultats ont depuis été intégrés à notre article. Ces informations ne sont pas librement disponibles sur le site de Black Idol, qui les affiche en équivalence par rapport à des tasses de thé vert, ni sur la face avant du produit, seulement proposées en ligne.

Le 10 février 2023, nous avons ajouté à notre article une citation de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (Efsa) concernant l’absence de seuil de sécurité concernant les EGCG.

Droit de réponse du 22 février 2023 de la société Black Idol

Aux termes de son article publié, le 8 février 2023, sur son site Internet (https://www.quechoisir.org/), intitulé initialement « Café Black Idol - Un café miracle dangereux pour le foie », l'association UFC Que Choisir se livre, sur un ton délibérément tendancieux, à des commentaires très négatifs sur les cafés Black Idol. Elle évoque en particulier un prétendu « risque de toxicité pour le foie » et remet en cause les allégations de santé revendiquées par le fabriquant.

Or, il apparaît que cet article est tout entier fondé sur des confusions et erreurs d'appréciation, en particulier sur la quantité de catéchines contenue dans les capsules de café Black Idol et sur les quantités journalières à ne pas dépasser.

1. LES CAFES BLACK IDOL NE SONT PAS NOCIFS POUR LE FOIE ; LES CHIFFRES MENTIONNES PAR UFC QUE CHOISIR ETAIENT INCORRECTS

Les catéchines sont des substances naturellement présentes dans le thé vert, parmi lesquelles l'épigallocatéchine gallate (EGCG).

L'association UFC Que Choisir prétend qu'une capsule de café Black Idol contiendrait 300mg de catéchines et qu'en conséquence, pour une consommation quotidienne recommandée de 4 à 5 capsules de café Black Idol, la quantité totale de catéchines consommée serait de 1200mg par jour, ce qui représenterait un risque pour le foie.

Cette présentation est mensongère puisque la quantité maximale de catéchines présente dans les capsules de café Black Idol n'excède pas 100mg pour la plus dosée, soit 3 fois moins que la quantité indiquée par l'association UFC Que Choisir.

En outre, l'association UFC Que Choisir se livre à un raccourci trompeur en affirmant que les catéchines du thé vert peuvent causer des lésions hépatiques à partir d'une consommation de 800mg par jour, en faisant référence à un avis de l'EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments).

L'avis de l'EFSA en cause porte sur la sécurité des catéchines contenues dans le thé vert ou les préparations telles que les compléments alimentaires et les infusions. Aux termes de cet avis, l'EFSA conclut que les catéchines présentes dans le thé vert et d'autres boissons similaires sont généralement sans danger. Cependant, l'EFSA considère qu'il peut y avoir un risque d'augmentation des transaminases sériques (enzymes produites par le foie), lorsque les catéchines sont consommées en tant que complément alimentaire, avec une teneur d'EGCG supérieure à 800mg par jour.

Or, les catéchines du thé vert ne contiennent environ que 57% d'EGCG (souvent moins). La teneur maximale en EGCG d'une capsule de café Black Idol contenant 100mg de catéchines est donc d'environ 57mg d'EGCG. Ainsi, sur la base d'une consommation recommandée journalière de 4 à 5 capsules de café Black Idol, la teneur d'EGCG est comprise entre 228mg et 285mg par jour, soit une teneur trois fois inférieure à celle identifiée par l'EFSA comme susceptible de causer des lésions hépatiques.

Par conséquent, la quantité d'EGCG contenue dans les cafés Black Idol est bien inférieure à la limite réglementaire européenne fixée à 800mg d'EGCG par jour (règlement UE nº 2022/2340 du 30 novembre 2022).

L'association UFC Que Choisir l'a d'ailleurs formellement admis en modifiant tant le titre de son article, qu'une partie de son contenu.

Une seconde version de l'article a été ainsi publiée, sous le titre « Café Black Idol - De fausses promesses miracle pour la santé » (https://www.quechoisir.org/actualite-cafe-black-idol-de-fausses-promesses-miracle-pour-la-sante-n105710/). Toutefois, l'association UFC Que Choisir fait toujours référence à l'avis de l'EFSA, en persistant à omettre de préciser que c'est la teneur en EGCG et non en catéchines qui ne doit pas excéder une limite de 800mg par jour.

2. BLACK IDOL NE FAIT PAS DE "FAUSSES PROMESSES MIRACLE POUR LA SANTE" ; SES CAPSULES CONTIENNENT BIEN LES BENEFICES SANTE ATTRIBUES AUX CATECHINES DU THE VERT

Par ailleurs, l'association UFC Que Choisir prétend que les allégations de santé associées aux cafés Black Idol par son fabricant ne reposeraient sur aucune étude, puisque Black Idol se serait uniquement contentée de « fouiller » dans les textes réglementaires, pour reprendre les allégations autorisées pour certaines substances contenues dans les catéchines.

L'association UFC Que Choisir s'étonne notamment que les 4 cafés Black Idol promettent des effets différents alors que leur composition ne varierait pas.

Il convient dès lors de souligner que les allégations de santé attribuées aux cafés Black Idol par son fabricant sont toutes fondées sur des preuves scientifiques disponibles. A cet égard, Black Idol a fait appel à des Cabinets d'experts indépendants, afin de valider les données scientifiques relatives au thé vert et à ses substances actives. Ces données scientifiques sont continuellement mises à jour, grâce à une veille réglementaire et scientifique régulière.

Plusieurs études cliniques récentes et méta-analyses (analyse statistique de plusieurs études cliniques constituant un haut degré de preuve scientifique) ont été publiées et démontrent les bénéfices sur la santé des doses journalières des substances présentes dans les cafés Black Idol.

Les allégations de santé mentionnées pour les cafés Black Idol sont donc fondées scientifiquement.

Elles sont en outre conformes à l'état actuel de la réglementation, issue des dispositions du règlement (CE) n°1924/2006 du 20 décembre 2006, et aux recommandations de l'EFSA, reprises en France par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes).

EN CONCLUSION, Black Idol condamne fermement le caractère délibérément dénigrant des termes de l'article publié par l'association UFC Que Choisir alors même qu'il est établi que toutes les allégations de santé relatives à sa gamme de cafés en capsules Black Idol sont scientifiquement fondées et réglementairement conformes.

La réponse de Que Choisir

Affirmer que les catéchines du thé vert aident à perdre du poids ou encore à normaliser son taux de cholestérol, c’est y aller un peu fort. Lorsque nous évaluons l’intérêt de produits alléguant un effet sur la santé, nous appliquons la même méthode qu’aux médicaments : leur efficacité doit être suffisante et le niveau de risque acceptable. Or, les « preuves scientifiques » que nous a fournies Black Idol, après la publication de notre article, sont loin de nous convaincre.

L’entreprise procède à du cherry picking, une méthode qui consiste à ne présenter que les données soutenant sa thèse en passant sous silence le reste. Mais dans ce cas précis, les preuves sont issues de travaux d’une qualité médiocre, et ne traitent pas toujours de l’effet allégué. Par exemple, une équipe a procédé à l’analyse de 154 études et n’en a retenu que 5 d’une qualité suffisante… pour conclure à une « différence moyenne de perte de poids non statistiquement significative ». Une autre publication, menée par la très sérieuse Collaboration Cochrane, conclut ainsi : « Du fait que la perte de poids est faible, il est peu probable qu'elle soit cliniquement importante. Le thé vert n'a eu aucun effet significatif sur le maintien de la perte de poids. »

En l’état, l’efficacité des catéchines ou de l’épigallocatéchine/EGCG dans les indications alléguées reste donc à démontrer. De même, aucun des éléments fournis par l’entreprise ne permet d’expliquer comment les effets différenciés sont obtenus. L’Agence européenne de sécurité alimentaire (Efsa) a d’ailleurs rejeté un dossier similaire à celui de Black Idol.

Pour l’Efsa, il n’est pas possible d’affirmer que l’EGCG et la caféine contribuent au maintien d’un poids normal.

Un manque d’information des consommateurs

Sur le plan des effets indésirables, nous indiquons clairement que l’EGCG – qui est un type de catéchine – est susceptible de provoquer des lésions hépatiques. C’est ce qu’indique l’Efsa, dont l’avis est repris par le règlement 2022/2340 de la Commission européenne. Ils soulignent également qu’à ce jour, il n’existe pas de seuil « ne suscitant aucune préoccupation ». Il est vrai que l’Efsa précise que ce risque concerne particulièrement les compléments alimentaires. Mais les produits proposés par Black Idol contiendraient, selon le fabricant, l’équivalent de 5 à 8 tasses de thé vert. Par conséquent, ils correspondent plus à ces compléments très concentrés qu’à une simple tasse de thé vert, c’est même un de leurs arguments majeurs.

L’information des consommateurs s’est améliorée depuis la publication de notre article. Black Idol a ajouté, pour chaque produit, la concentration en catéchines, EGCG ou extrait de thé vert pour 100 grammes de produit. Mais cet exercice de transparence est partiel : on préfèrerait que ce dosage soit indiqué par portion, comme le recommande l’annexe III du règlement 1925/2006. Enfin, aucun texte n’alerte les consommateurs sur le risque d’une consommation au-delà des doses recommandées ou ne les invite à éviter la prise d’autres produits contenant du thé vert.

Le règlement 2022/2340 impose de nouvelles règles pour sécuriser la prise d’EGCG.

Audrey Vaugrente

Audrey Vaugrente

Rédactrice

Lire aussi

Soutenez-nous, rejoignez-nous

La force d'une association tient à ses adhérents ! Aujourd'hui plus que jamais, nous comptons sur votre soutien. Nous soutenir

image nous soutenir

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter hebdomadaire ! Actus, tests, enquêtes réalisés par des experts. En savoir plus

image newsletter