Gaz au prix du marché Êtes-vous gagnant ou perdant ?

Gaz au prix du marché

Êtes-vous gagnant ou perdant ?

Publié le : 10/05/2015 

De mois en mois, les tarifs réglementés du gaz jouent au yo-yo. Hausse par-ci, baisse par-là, il est bien difficile de s’y retrouver. Ce n’est pas grave quand on est facturé au tarif réglementé : les variations sont répercutées. En revanche, est-on gagnant si on a souscrit une offre au prix fixe du marché ?

 

La réponse à la question dépend de la durée du contrat et du moment auquel on a quitté le tarif réglementé. Depuis que sa formule de calcul a été révisée, courant 2013, il est globalement orienté à la baisse, avec cependant quelques soubresauts à la hausse. Si on a changé de contrat au mauvais moment, l’addition peut être lourde.

Les consommateurs qui ont souscrit l’offre Gaz moins cher ensemble dans le cadre de l’appel d’offres lancé par l’UFC-Que Choisir n’ont pas de souci à se faire. Avec un prix fixe du kilowattheure sur 1 an de -14,2 % HT (soit -13 % TTC) par rapport au tarif réglementé de janvier, ils ont, compte tenu de cet écart, l’assurance d’un prix inférieur au tarif réglementé sur les 12 mois.

Ce n’est pas forcément le cas des clients qui ont souscrit des offres en prix fixe sur 2 ou 3 ans à des montants proches et parfois supérieurs à celui du tarif réglementé. « Que Choisir » recommande vivement de vérifier le prix de son kilowattheure gaz si on est dans ce cas. Si le contrat a été signé début ou fin 2014, il est peu probable que ce soit à un prix compétitif.

Les contrats les plus intéressants sont ceux qui ont été signés en août et septembre 2014, si toutefois le prix du kilowattheure ou de l’abonnement n’était pas supérieur à celui du tarif réglementé. On n’a pas encore retrouvé de tarif aussi bas depuis. Les clients de Lampiris qui ont souscrit à ce moment-là à -12 % sur le prix hors taxes du kilowattheure sont les grands gagnants, ils n’ont aucune raison de changer.

Dans les autres cas, il vaut mieux comparer le prix du kilowattheure de votre contrat au tarif réglementé de ce mois de mai 2015, que nous indiquons ci-dessous. Si le kilowattheure (TVA de 20 % comprise) vous est facturé à un prix supérieur au tarif réglementé actuel appliqué dans votre commune, il est opportun de changer de fournisseur et de contrat. Pour trouver l’offre la plus compétitive, vous pouvez consulter notre comparateur énergie.

 

Prix actuel (mai 2015) du kWh TTC au tarif réglementé pour un logement chauffé au gaz (tarif B1)

 

  • 5,43 centimes en zone tarifaire 1

  • 5,50 centimes en zone tarifaire 2

  • 5,57 centimes en zone tarifaire 3

  • 5,64 centimes en zone tarifaire 4

  • 5,72 centimes en zone tarifaire 5

  • 5,79 centimes en zone tarifaire 6

Attention : au prix fixe du marché, une ville située en zone tarifaire 1, la moins chère, peut se retrouver dans une autre zone, plus onéreuse. Engie a par exemple 8 zones tarifaires différentes pour ses offres de marché.

 

 

La résiliation, c’est possible

Si vous avez souscrit un contrat sur 1, 2 ou 3 ans, vous pouvez le résilier à tout moment. En matière de contrats de gaz et d’électricité, seuls les fournisseurs d’énergie sont engagés par la durée fixée dans le contrat. Le client, lui, ne l’est pas. 

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)