GDF Suez devient Engie

Quelles conséquences pour les consommateurs ?

Publié le : 11/11/2015 

Ne dites plus GDF Suez ! Le groupe privé qui avait succédé à l’entreprise publique Gaz de France s’est rebaptisé Engie. Ses offres commerciales changent de nom… mais ne gagnent pas en transparence. Quant au fournisseur Lampiris, il prend le mauvais tournant des zones tarifaires maison.

 

Les consommateurs vont devoir s’y faire, GDF Suez s’appelle désormais Engie. L’énergéticien en profite d’ailleurs pour rebaptiser ses offres commerciales. On passe de Dolce Primo à Gaz Fixe et Élec Fixe, de Dolce Vert à Gaz Vert et Élec Verte. Jusque-là tout va bien. En revanche, ça se gâte dès qu’on veut comparer le prix des différentes offres gaz d’Engie sur son site.

Quand on lance l’estimation pour son logement, seules les offres commerciales à prix de marché s’affichent. Le comparateur Engie « oublie » celle qui reste pourtant très prédominante dans son portefeuille clients, le tarif réglementé. En cachant que ses offres en prix de marché peuvent coûter plus cher que le tarif réglementé, cette présentation présente un avantage évident pour Engie… mais pas pour les consommateurs.

L’autre souci pour les usagers du gaz, ce sont les zones tarifaires d’Engie. À partir d’une consommation de 6 000 kWh par an, il en existe 6 en tarif réglementé, de la zone 1, la moins chère, à la zone 6, la plus chère. Or au lieu de les conserver pour ses offres en prix de marché, Engie a créé 8 zones, de A à H. Ce découpage maison peut réserver de mauvaises surprises. L’ennui, c’est qu’il est impossible de savoir dans quelle zone se trouve un logement. La note qui figure à la fin des fiches descriptives des offres est censée fournir l’information. En réalité, elle ne fait que renvoyer sur l’estimation de facture annuelle pour son domicile, sans fournir la zone tarifaire.

 

Lampiris crée aussi ses propres zones tarifaires

Souvent bien classé dans notre comparateur pour les offres gaz, Lampiris vient d’imiter Engie en créant lui aussi ses propres zones tarifaires. Son offre s’intitule désormais « le gaz jusqu’à 12 % moins cher », et ce « jusqu’à » change tout.

À Lyon c’est même - 12,5 %, à Caen c’est - 10 %, des tarifs très intéressants. En revanche à Biarritz ou Hendaye, l’offre Lampiris n’est plus qu’à - 2,3 % par rapport au tarif réglementé, donc sans intérêt. Heureusement, le site Lampiris reste plus transparent que celui d’Engie. Il fournit à la fois le tarif réglementé et son propre tarif pour chaque simulation. Quand on souscrit, c’est en toute connaissance de cause.

Le comparateur énergie de Que Choisir

Avec notre comparateur pour l’électricité et le gaz vous pouvez comparer le montant de votre facture au tarif réglementé avec toutes les offres commercialisées à prix libre par les fournisseurs d’électricité ou les fournisseurs de gaz qui sont en concurrence sur le marché des particuliers. Notre expertise des offres et notre analyse des contrats d’électricité et de gaz vous permettent de choisir en toute connaissance de cause. 

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)