Nouveau Coca Life

Plutôt plaisant, mais toujours sucré

Publié le : 12/12/2014 

Coca-Cola décline son soda avec une version à la stevia qui contient 37 % de sucre en moins que le Coca classique. Son goût n’a pas déplu à nos dégustateurs. 

 

La stevia, nouvel édulcorant en vogue, ne pouvait laisser Coca-Cola de marbre. La marque a lancé début décembre une nouvelle version de son soda baptisée Coca Life. Ce nom et la couleur verte de l’emballage confèrent à ce produit une image de naturalité et d’aliment santé quelque peu usurpée.

La stevia provient d’une plante, cultivée à l’origine au Paraguay. Pour autant, comme l’a récemment fait remarquer la Direction de la concurrence, consommation et répression des fraudes (DGCCRF), l’utilisation en tant qu’édulcorant nécessite un process industriel de purification. On obtient alors les glycosides de stéviol, composés incorporés dans les produits et mentionnés dans la liste d’ingrédients, qui sont aussi éloignés de la plante d’origine que le sucre l’est de la betterave. Par ailleurs, on est loin d’une culture paysanne : le succès mondial de ce nouvel édulcorant implique une production à l’échelle industrielle dont l’agriculture chinoise est aujourd’hui le principal pourvoyeur.

Côté santé aussi, le tableau est nuancé. Certes, dans un contexte où les édulcorants, au premier rang desquels l’aspartame, suscitent des inquiétudes quant à leur innocuité, la stevia semble sûre. Après une première fin de non-recevoir en 2007 demandant des études approfondies, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments donnait en 2009 un avis favorable à sa commercialisation, soulignant que n’étaient mis en lumière ni risque cancérigène, ni risque génotoxique, ni impact sur la reproduction. L’année suivante, l’Agence européenne de sécurité alimentaire arrivait à la même conclusion. Si le faible recul d’utilisation ne permet pas d’accorder un blanc-seing définitif à cet édulcorant, l’état actuel des connaissances est donc plutôt rassurant.

L’équivalent de quatre morceaux de sucre

Pour autant, le bilan santé des produits qui en contiennent n’est pas totalement positif car ils renferment tous du sucre, parfois en quantité non négligeable. Les fabricants sont peu ou prou obligés d’en incorporer pour masquer le goût de réglisse de la stevia. Coca n’échappe pas à la règle. Même avec 37 % de sucre en moins par rapport à la version standard, une canette de 33 cl de Coca Life apporte tout de même l’équivalent de quatre morceaux de sucre (contre aucun pour le light et le Zéro). À consommer sans excès donc et surtout pas en pensant qu’il s’agit d’un produit bon pour la santé.

Nous avons organisé une dégustation à l’aveugle, versus la version classique pour certains dégustateurs et light pour d’autres. Les inconditionnels de l’une ou l’autre de ces versions ont du mal à se laisser séduire par le Life mais pour les consommateurs occasionnels, l’appréciation est plutôt positive. Le nouveau venu paraît moins présent et moins long en bouche que le « vrai » mais il n’a pas d’arrière-goût, ce que beaucoup trouvent rédhibitoire dans le light. 

Le Breizh Cola à la stevia
Le Breizh Cola à la stevia.
De loin leader sur le marché des colas, la marque américaine n’est pas la première à proposer une version à la stevia. Le pionnier n’est autre que Breizh Cola. L’entreprise bretonne l’avait fait  dès 2010 avec une version allégée en sucre de 70 %. Mais toujours à cause de ce fameux goût de réglisse, elle est en train de changer sa recette pour se contenter d’une réduction de 50 %. La marque, qui tente une percée à Paris, n’est cependant déployée qu’en Bretagne et dans les départements limitrophes. La challenger de Coca, Pepsi, a lui aussi succombé aux charmes de la stevia avec son Pepsi Next dont l’emballage bleu est en train de passer au vert. Quant à Carrefour, il vient de lancer un « cola extrait de stevia » à sa marque. À qui le tour ?  

Prix indicatif pour une bouteille de 1,5 l de Coca Life : 1,67 €.

Fabienne Maleysson

Contacter l’auteur(e)