Téléviseurs connectés Quand LG espionne ses clients

Téléviseurs connectés

Quand LG espionne ses clients

Publié le : 26/11/2013 

S’étonnant des publicités très en phase avec ses goûts qui s’affichaient sur son téléviseur LG, un développeur anglais a fouillé dans les menus et découvert que son comportement face à l’écran était enregistré et envoyé sur les serveurs de LG. Face au tollé provoqué par cette information, le constructeur s’est excusé et promet une mise à jour du logiciel de ses télés connectées.

 

Après les réseaux sociaux et les géants comme Google ou Apple, les constructeurs de téléviseurs s’intéressent de près aux informations personnelles de leurs clients. En tout cas le sud-coréen LG, dont les pratiques ont été percées à jour par DoctorBeet (1), un développeur informatique britannique. Troublé par des bannières publicitaires en phase avec son profil de consommation, DoctorBeet a mené son enquête. Il a d’abord mis la main sur une vidéo dans laquelle LG, s’adressant aux annonceurs potentiels, vantait son programme « LG Smart Ad ». Le message est clair : « LG Smart Ad analyse les émissions préférées des utilisateurs, leurs comportements en ligne, leurs recherches et d’autres informations afin de proposer des publicités pertinentes à des publics cibles. Par exemple, LG Smart Ad proposera des vêtements griffés pour hommes, ou des cosmétiques et des fragrances pour femmes » (2). Il a ensuite scruté les menus de son téléviseur et découvert une option « Collection of watching info » (« Collecte des informations de visionnage »), activée par défaut.

Pour aller plus loin dans ses investigations, le développeur a décidé d’analyser le trafic de données sortant de sa TV. Et là, surprise : l’envoi des données personnelles ne cessait pas même après avoir désactivé l’option ! Pis, en plus des données comportementales, LG récoltait également le nom des fichiers présents sur tout disque dur ou clé USB connecté au téléviseur.

 

Même après avoir désactivé l'option, l'envoi de données personnelles ne cesse pas.

LG se défausse… puis s’excuse

En réponse à l’explication qu’il a demandée au service client, DoctorBeet a reçu un courrier dans lequel LG se défausse : le client ayant accepté les conditions générales d’utilisation du téléviseur, il doit s’adresser à son revendeur, qui aurait dû l’avertir du programme publicitaire au moment de la vente.

Pour raconter sa mésaventure, DoctorBeet a créé un blog. En quelques jours, l’information a fait le tour du Web, à tel point que LG s’est fendu d’un message sur le site américain CNET pour s’excuser. Il a par ailleurs annoncé qu’il travaillait à une mise à jour du logiciel interne qui permettra aux consommateurs de désactiver réellement la fonction LG Smart Ad. Aucune date n’a cependant été annoncée.

D’autres fabricants concernés

Visiblement, LG n’est pas le seul à s’intéresser aux données personnelles de ses clients. L’été dernier, Philips avait déjà été mis en cause aux Pays-Bas pour des pratiques similaires (3). Reste à savoir si les autres fabricants, Samsung et Sony entre autres, sont tout aussi curieux. Sur sa dernière génération de téléviseurs, Samsung a par exemple intégré « S Recommandation », un service qui propose des contenus personnalisés au téléspectateur en s’appuyant sur ses habitudes. De là à penser qu’il utilise les données à d’autres fins, il n’y a qu’un pas… Pour en avoir le cœur net, l’UFC-Que Choisir a décidé de lancer des tests en laboratoire afin d’analyser précisément le trafic de données des Smart TV. Résultats prévus tout début 2014.

 

(1) http://doctorbeet.blogspot.co.uk/2013/11/lg-smart-tvs-logging-usb-filenames-and.html

(2) La vidéo n’est plus en ligne, www.lgsmartad.com, le site qui l’hébergeait, est en maintenance…

(3) http://tweakers.net/nieuws/90847/cbp-maker-van-philips-tvs-schendt-privacy-met-smart-tv.html