Nettoyants ménagers À quels labels se fier ?

Nettoyants ménagers

À quels labels se fier ?

Mis à jour le : 20/10/2016 

Certains fabricants de nettoyants ménagers usent – et abusent parfois – des labels et autres allégations sur leurs emballages. Décryptage de ces labels.

 
Test Que Choisir : Comparatif Nettoyants muti-usages

Les labels

Certains nettoyants ménagers arborent l’écolabel européen sur leur étiquette, d’autres le logo www.sustainable-cleaning.com (ou sa version plus récente, Cleanright) sur fond de planète bleue. Gare aux confusions ! Le premier est tout ce qu’il y a de plus sérieux, il est officiel et soutenu par l’Union européenne. Les produits qui le portent doivent respecter un cahier des charges comportant des critères précis visant à réduire leur impact environnemental, depuis leur fabrication jusqu’à leur élimination. Des contrôles réguliers sont effectués par des organismes indépendants agréés (pour la France, c’est l’Afnor). La marque NF Environnement que l’on trouve sur certains produits est d’ailleurs la déclinaison française de cet écolabel européen, elle répond aux mêmes exigences. Il s’agit des deux seuls labels environnementaux officiellement reconnus. Avec le second, www.sustainable-cleaning.com, on est dans un tout autre univers. Rien d’officiel ni de contrôlé ici : il s’agit d’une autodéclaration des fabricants, d’une création marketing du syndicat européen des industriels sur le mode « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ».

Il existe un troisième label, moins fréquent en matière de produits ménagers : celui d’Écocert, un organisme certificateur privé habilité à décerner les labels bio. Son logo « Écodétergent » est présent sur les produits qui respectent son cahier des charges environnemental.

 

La mention « antibactérien »

« Détruit les bactéries », « antibactérien », « élimine 100 % des microbes et bactéries », « désinfectant » : Que Choisir déconseille tous les nettoyants ménagers portant ce type d’allégation. Il est en effet stupide de vouloir stériliser son logement : le contact avec les bactéries présentes dans l’environnement est précisément ce qui permet à l’organisme de se forger des défenses immunitaires efficaces. Faire la chasse aux microbes peut même avoir des effets pervers en laissant subsister les seules souches résistantes qui ne sont plus régulées par les autres bactéries. La prévention réellement efficace contre les microbes, c’est tout simplement de se laver les mains, impérativement avant et après les repas et en sortant des toilettes.

 

Test Que Choisir : Comparatif Nettoyants muti-usages

 

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)

Mélanie Marchais

Rédactrice technique