Nettoyants multi-usages Quels produits nettoyants choisir ?

Nettoyants multi-usages

Quels produits nettoyants choisir ?

Qu’ils s’affichent au parfum d’orchidée ou de lavande, au savon noir, au bicarbonate ou au savon de Marseille, qu’ils soient classiques, concentrés ou ultra-concentrés, tous les nettoyants multi-usages se prétendent très efficaces. À quoi se fier au moment de l’achat ?

 
Test Que Choisir : Comparatif Nettoyants muti-usages

Classique ou concentré, des notions variables

Certaines formulations concentrées ou ultra-concentrées sont assurément pratiques, puisque leur dosage se fait par pression. Mais nos résultats de laboratoire prouvent qu’un nettoyant concentré n’est pas toujours plus efficace qu’un nettoyant classique. D’ailleurs, cette notion de « concentré » ne répond à aucune définition officielle. Chaque fabricant est libre de l’apposer sur certains de ses produits. Ainsi le nettoyant classé « meilleur choix » de notre test pourrait afficher la mention « ultra-concentré », d’après nos essais en laboratoire, or il ne la porte pas.

 

Des senteurs florales à éviter

Au parfum d’orchidée ou de violette, d’amande ou de lavande, d’eucalyptus ou de romarin, les nettoyants multi-usages rivalisent d’appellations glamour pour séduire en rayon. Mais attention : sauf exception, les industriels recourent à des substances chimiques classées allergisantes pour obtenir ces senteurs florales. « Que Choisir » recommande d’oublier les intitulés qui font rêver et de préférer les emballages plus sobres pour limiter le risque de contact avec des allergènes.

 

Du naturel à toutes les sauces

La clientèle étant de plus en plus sensible au naturel, aux recettes traditionnelles et aux alternatives écologiques, les nettoyants multi-usages s’adaptent. Ils sont de plus en plus nombreux à s’afficher au savon noir, au savon de Marseille, ou encore enrichis en bicarbonate. Mais ces indications recouvrent des formulations très différentes. La teneur en ingrédient naturel est parfois tellement minimale qu’elle ne présente aucun intérêt. On trouve par exemple de tout sous la mention « savon noir » : le détergent classé « meilleur choix » de notre test comparatif de nettoyants, mais aussi des produits mal notés.

 

Des conservateurs à traquer

La majorité des nettoyants multi-usages contiennent le conservateur réputé pour être le plus allergisant actuellement sur le marché : la fameuse MIT (méthylisothiazolinone). « Que Choisir » recommande de vérifier la liste des ingrédients et d’éviter les produits qui en contiennent. Le conseil vaut aussi pour la benzisothiazolinone, un conservateur allergisant de la même famille.

 

Des grandes marques très inégales

Le trio de tête de notre test se compose de trois marques qui revendiquent leur engagement environnemental, c’est du jamais vu à « Que Choisir ». En revanche, la plupart des grandes marques du secteur sont décevantes : trois d’entre elles occupent même les dernières places. Faire confiance à un grand nom des produits ménagers n’est pas une garantie.

 

Des labels à prendre en compte… ou pas

Certains nettoyants affichent l’écolabel européen, d’autres le label Écocert, d’autres encore le logo Cleanright.

L’écolabel européen, tout comme NF Environnement, est un label officiel. Les produits qui le portent respectent un cahier des charges visant à réduire leur impact sur l’environnement.

Écocert est un organisme certificateur privé agréé par l’État pour les labels bio. Son logo « Écodétergent » est attribué aux produits qui respectent son cahier des charges.

Le logo Cleanright fait son petit effet avec son fond de planète bleue, mais c’est trompeur. C’est une création marketing du syndicat professionnel européen des industriels de la détergence, basée sur une charte peu contraignante.

Test Que Choisir : Comparatif Nettoyants muti-usages

Élisabeth Chesnais

echesnais@quechoisir.org