Aspirateurs robots Aspirateur gadget ou robot à tout faire ?

Aspirateurs robots

Aspirateur gadget ou robot à tout faire ?

Les aspirateurs robots se chargent de « passer l’aspirateur » pour vous, sans plus avoir à se déplacer pour traquer poussières et saletés. Les fabricants commencent à proposer plusieurs dizaines de modèles de cet appareil. Pour bien le choisir, décryptage des principales caractéristiques à prendre en compte.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif Aspirateurs robots

Station de charge

Les aspirateurs robots se rechargent sur une station de charge posée au sol. Comptez entre 1 h 15 et 8 h suivant les modèles pour une charge complète.

Certains robots, comme le Philips EasyStar, sont dépourvus de station. Il faut donc connecter manuellement un chargeur sur le robot. Les mieux conçus trouvent tout seul, aisément, leur station.

Une fois chargé, un robot posé sur sa base continue de consommer de l’électricité. Un bouton marche/arrêt permet de l’éteindre, limitant ainsi sa consommation en veille. Idem pour la station de charge, qui consomme tant qu’elle est branchée. Certaines sont équipées d’un bouton marche/arrêt évitant d’avoir à les débrancher. Pratique.

Bouton marche-arrêt aspirateur robot
Le bouton marche/arrêt permet d’économiser de l’électricité.

Brosses

Un aspirateur robot manie une à plusieurs brosses :

  • une ou deux brosses latérales, disposées sur le côté du robot, pour nettoyer le long des murs et dans les angles en ramenant la poussière vers le centre du robot ;

  • la brosse principale, située sous le robot, pour collecter les poussières et autres fibres. Les cheveux ou poils d’animaux ont tendance à s’y enrouler et il faudra donc la nettoyer fréquemment. Elle est plus ou moins facilement amovible selon les modèles.

D’autres aspirateurs robots, comme le Rowenta Extrem Air Motion ou le Philips EasyStar, ont opté pour une aspiration directe, similaire à une brosse d’aspirateur traîneau.

Brosses aspirateur robot
L'aspiration est directe sur le modèle de gauche, et se fait via une brosse rotative sur celui de droite.

Réservoir

Tous les aspirateurs robots fonctionnent sans sac et récupèrent la poussière dans un réservoir, directement accessible soit par le dessus du robot, soit par le dessous, ce qui est bien moins pratique. La capacité du réservoir est limitée par la nécessité de concevoir des appareils d’une taille raisonnable, puisque les robots circulent en autonomie dans la pièce. Vous devrez donc vider et nettoyer fréquemment le réservoir, ainsi que les filtres (Hepa ou non) qui y sont associés. Qui plus est, il vous faudra parfois un aspirateur traîneau pour rendre propres ses nombreux recoins ! Un point à revoir.

Réservoir aspirateur robot
Le réservoir, qu’il faut régulièrement vider et nettoyer.

Programmation

La programmation des aspirateurs robots est relativement simple. Il suffit de choisir entre l’un des modes de nettoyage, comme :

  • « auto », « normal » ou « nettoyage », pour le nettoyage complet d’une pièce ;

  • « spot » ou « localisé » pour aspirer sur une zone précise (un tapis, par exemple).

Quelques modèles, comme le Rowenta Extrem Air Motion, proposent différents niveaux de puissance d’aspiration à ajuster selon le type de sol (sol dur, parquet, moquette).

Certains robots permettent de programmer un départ différé ou périodique (tous les jours, toutes les semaines…). Les modèles les plus basiques, comme le Philips EasyStar, n’ont qu’un simple bouton marche/arrêt.

Capteurs

Les robots circulent dans la pièce et changent de direction dès qu’ils rencontrent un obstacle, le but étant de couvrir l’intégralité de la zone. Les modèles les plus sophistiqués se vantent d’utiliser des caméras, capteurs ultrasons ou infrarouges, gyroscope et autres systèmes de navigation ultraperfectionnés. Nous n’avons pas repéré de technologie franchement plus efficace qu’une autre. L’essentiel est que ça marche ! En pratique, ce n’est pas toujours le cas. Il arrive souvent aux robots de buter (sans brutalité) dans des obstacles, comme des pieds de chaises ou des vases posés à même le sol. En revanche, ils détectent bien le vide, ce qui leur évite de tomber dans les escaliers. Autre point positif, la totalité de la pièce est bien couverte (quitte à passer plusieurs fois au même endroit). Mais il ne faut pas être très regardant sur le résultat dans les angles, le long des murs ou autour des pieds de meubles.

Capteurs aspirateur robot

Les murs virtuels, des petits plots à placer au sol, constituent un obstacle visible par le robot et permettent à l’utilisateur de limiter l’évolution du robot à une partie de la pièce.

Plots mur virtuel aspirateur robot

→ Test Que Choisir : Comparatif Aspirateurs robots

Laurent Baubeste

Rédacteur technique