Ventilateur Comment choisir un ventilateur

Ventilateur

Comment choisir un ventilateur

Quand la chaleur se fait étouffante, le premier réflexe est d'allumer un ventilateur. Moins chers que les climatiseurs, plus écologiques aussi, les ventilateurs sont très pratiques : rien de plus simple que d'en poser un sur son bureau lorsque l'on travaille, ou près du lit – voire au plafond – pendant la nuit. Il existe des milliers de références, de quelques dizaines d'euros pour les plus basiques à plusieurs centaines d'euros pour les modèles les plus sophistiqués.

 

En résumé

  • Contrairement à un climatiseur, un ventilateur ne rafraîchit pas la pièce et se contente de faire baisser la température ressentie. Il n'est efficace que lorsqu'on se trouve face au flux d'air.
  • Les ventilateurs sur socle suffisent à répondre à des besoins ponctuels. Il existe d'autres formats (colonne, au plafond...) pour ventiler une pièce entière.
  • Les prix varient de quelques dizaines à plusieurs centaines d'euros en fonction des modèles et des marques.
  • Les modèles haut de gamme proposent des options intéressantes, dont la brumisation, l'humidification ou la purification de la pièce.
  • À moins d'acheter un ventilateur sans pales, difficile d'en trouver un qui soit silencieux. Il faut privilégier ceux à différents niveaux de vitesse et choisir la vitesse la plus faible.
visuel ouverture guide achat ventilateur

Comment fonctionne un ventilateur ?

Contrairement à un climatiseur, le ventilateur ne rafraîchit pas l'air de la pièce. Il se contente de le brasser. Pour rappel, un climatiseur fonctionne un peu comme un réfrigérateur : il aspire l'air de la pièce, le refroidit avec un fluide frigorigène, et évacue la chaleur à l'extérieur de la pièce. Le ventilateur, lui, ne possède pas de fluide frigorigène. Il s'agit simplement d'un mouvement mécanique qui, en mettant l'air en mouvement, n'abaisse pas la température mais a un impact sur la température ressentie. Celle-ci, quand le ventilateur est allumé, baisse de deux façons :

  • d'une part, en balayant la mince couche d'air chaud présente juste au-dessus de la peau (le corps étant naturellement producteur de chaleur) ;
  • d’autre part en facilitant l'évaporation de la peau, qui n'est plus piégée par cette couche d'air chaud.

C'est pour cela qu'un ventilateur n'est efficace que sur la peau nue : sortez de son rayon d'action, éteignez-le ou portez un vêtement couvrant, et vous ne verrez aucune différence. C'est finalement exactement le même principe qu'un simple éventail.

Est-ce à dire qu'il est complètement inutile de laisser un ventilateur allumé lorsqu'on quitte une pièce ? Pas complètement. En brassant l'air, le ventilateur (par exemple, fixé au plafond) facilite son renouvellement et peut donc rafraîchir la pièce... à condition qu'une fenêtre soit ouverte et que la température extérieure soit moins élevée que la température intérieure ! Nos conseils pour éviter que votre logement se transforme en fournaise.

 

Quels sont les formats de ventilateurs ?

Les ventilateurs sont des appareils relativement simples. Un moteur, une hélice et c'est tout. Leur différence vient de leur format, qui répond à différents usages.

Les ventilateurs sur socle

visuel guide achat ventilateur socle

Il s'agit du premier format qui vient à l'esprit quand on pense à un ventilateur. Ces petits appareils, très basiques, sont très répandus du fait de leur praticité et de leur prix modique. Aussi appelés « ventilateurs de table » ou « de bureau », ces modèles sont parfaitement décrits par leur nom : ils peuvent être posés sur une table ou un bureau pour répondre à un besoin très ponctuel et localisé. Du fait de leur petite taille, il est impossible de rafraîchir une pièce avec. Les seules options qu'ils proposent sont, en général, le choix de la vitesse de ventilation, la rotation ou l'oscillation. Leur débit d'air est d'environ 20 m3/min.

Les brasseurs d'air

visuel guide achat ventilateur brasseur air

Il s'agit de ventilateurs sur socle beaucoup plus puissants que ceux de bureau. Ils sont d'ailleurs surtout utilisés par les professionnels, par exemple dans les ateliers. Contrairement aux ventilateurs sur socle destinés au grand public, ces appareils sont si puissants qu'il est conseillé de les poser au sol. En effet, leur débit d'air démarre à 150 m3/min et peut aller jusqu'à 400 m3/min voire au-delà. Ils se trouvent à partir d'une cinquantaine d'euros pour les modèles les plus simples.

Les ventilateurs sur pied

visuel guide achat ventilateur sur pied

Les ventilateurs sur pied ou à colonne sont, en quelque sorte, le niveau intermédiaire entre les ventilateurs sur socle et les brasseurs d'air. Par rapport aux ventilateurs sur socle, ils sont plus puissants (jusqu'à 100 m3/min) et ont donc un rayon de rafraîchissement plus important. Ils disposent des mêmes options : réglage de la vitesse, rotation, etc. Les petits prix s'échangent à partir de 30 €.

Les ventilateurs colonne

visuel guide achat ventilateur colonne

On pourrait croire qu'il s'agit simplement de ventilateurs sur pied au design plus élaboré, mais pas du tout : les ventilateurs colonne utilisent une technologie tout à fait différente. Plutôt que d'avoir une hélice qui brasse l'air, le ventilateur colonne aspire l'air par sa partie arrière et le fait passer dans une roue placée dans un carter qui l'expulse vers l'avant. Ce procédé est, à puissance égale, moins énergivore et moins bruyant que la ventilation à hélice. Les ventilateurs colonne peuvent être basiques, vendus à partir de 40 €, ou embarquer de nombreuses options : minuterie, télécommande, filtration de l'air... Leurs prix peuvent alors osciller entre 100 et 200 €.

Les ventilateurs de plafond

visuel guide achat ventilateur plafond

S'ils ne sont pas mobiles, ces ventilateurs ont l'avantage de ne pas poser de problème de stockage ! Ils ont une grande envergure et peuvent donc rafraîchir une grande pièce. Les ventilateurs de plafond sont généralement situés en son centre, là où se trouve habituellement un luminaire : certains modèles allient donc éclairage et brassage d'air.

À noter. Certains ventilateurs de plafond peuvent changer de sens de rotation, ce qui peut s’avérer très pratique en hiver pour repousser la chaleur vers le bas et faire des économies de chauffage. Leur prix débute à une cinquantaine d'euros, mais peut atteindre plusieurs centaines d'euros pour les modèles les plus design, utilisant des matériaux nobles (pales en bois) ou avec des options (lumière, télécommande, etc.).

 

Quelle puissance de ventilateur choisir ?

Pour une pièce de 30 m², une puissance de 150 m3/min sera suffisante. Rares sont les ventilateurs qui affichent un tel débit (au sens propre comme au figuré : sur les sites d'e-commerce, cette indication est rarement présente alors qu'elle est essentielle), n'hésitez donc pas à acheter plusieurs appareils plus petits que vous disposerez dans la pièce.

Type de ventilateur Usage Puissance

Ventilateur sur socle/sur pied

Ventilation localisée

15-20 m3/min

Ventilateur colonne/de plafond

Ventilation d'une pièce

100 m³/min pour 20 m²
150 m³/min pour 30 m²

Brasseur d'air

Ventilation d'un garage

En fonction des besoins

 

Les avantages des ventilateurs sans pales

Les ventilateurs sans pales ne sont pas un format spécifique : ils peuvent être sur socle ou en colonne. Parmi les grandes marques, seul Dyson – inventeur du procédé – propose ce type de produit (voir notre prise en main de deux ventilateurs sans pales, sur socle et en colonne). Les autres modèles disponibles sur Internet sont des copies chinoises, généralement sans marque, à ne pas acheter pour éviter les déconvenues. Ces ventilateurs disposent en fait d'une hélice, mais elle est cachée dans le bloc où se trouve le moteur. Cette hélice envoie un mince filet d'air dans le cerceau qui, grâce à un phénomène aérodynamique, multiplie la ventilation par 15. Pour l'anecdote, le même phénomène, appelé « effet Coandă », est à la base du fonctionnement des ailes d'avion.

visuel-guide-achat-ventilateur-sans-pale

L'avantage des ventilateurs sans pales n'est pas qu'esthétique ou marketing : ils sont bien moins bruyants que les modèles à hélices et donc plus facilement supportables dans les chambres. Nous avons mesuré, à un mètre d'un Dyson Air Cool, un volume d’environ 55 dB, pour une puissance maximale de 22 W. À vitesse moyenne, il tombait à 45 dB. À titre de comparaison, un ventilateur classique de taille identique avait un volume de 72 dB à vitesse moyenne et 81 dB à pleine vitesse. En outre, du fait qu'il brasse bien moins d'air qu'un appareil classique, ce type de ventilateur consomme moins d'électricité. Un argument qui n'a pas grand impact face aux prix très élevés de ces ventilateurs : à partir de 250 €...

 

Les options disponibles sur les ventilateurs haut de gamme

Tous les ventilateurs, même les plus simples, permettent de régler leur vitesse, rotation ou inclinaison. En montant en gamme, différentes options apparaissent. Elles sont en général les mêmes que sur les climatisations mobiles ou que sur les climatiseurs split :

La minuterie ou la programmation

Elles permettent de sélectionner ou programmer des plages de fonctionnement pour le ventilateur. Utile notamment le soir, lorsqu'on compte sur la bise du ventilateur pour s'endormir.

La télécommande

visuel guide achat ventilateur telecommande

Elle permet de régler à distance la vitesse de ventilation, la rotation, et d'allumer ou éteindre l'appareil. Certaines télécommandes sont aimantées pour pouvoir être attachées au ventilateur quand elles ne sont pas utilisées : pratique !

La brumisation

Cette option est disponible sur les modèles plus haut de gamme. En plus de brasser l'air, le ventilateur expulse un peu d'eau pour augmenter la sensation de frais. Les cubes rafraîchisseurs fonctionnent sur ce principe, mais notre prise en main avait montré que ces appareils ne valent pas le coup.

L'humidification

Cette option permet d'augmenter l'hygrométrie de l'air ambiant. Contrairement à la brumisation, qui vise à rafraîchir en projetant de fines gouttelettes d'eau, l'humidification augmente l'humidité de l'air pour le rendre plus respirable. Un air trop sec peut en effet entraîner des troubles respiratoires (toux, rhumes, asthme...).

La purification

Certains ventilateurs à colonne se disent capables de retenir les particules les plus fines. Leurs filtres éliminent la plupart des polluants dans la maison, avec des différences : le filtre au charbon actif est efficace contre les mauvaises odeurs, tandis que le filtre électrostatique est recommandé contre les poussières, les pollens et les bactéries. Pour être efficaces, les filtres doivent être nettoyés régulièrement.

 

Les différentes marques de ventilateurs

Les consommateurs ont l'embarras du choix lorsqu'il s'agit d'acheter un ventilateur, surtout à moins de 100 €. Sur ce segment, des dizaines de marques se partagent le marché. On y trouve notamment (liste non exhaustive) AEG, Bionaire, Black et Decker, Blaupunkt, Branson, Daewoo, EssentielB, Honeywell, Rowenta, Taurus...

Boneco, Stadler Form ou Taurus sont présentes sur le segment moyen de gamme, avec des appareils à plus de 100 €. Dyson, O'Fresh et Rowenta sont présentes sur le haut de gamme, avec des appareils allant de 200 à 600 €.

 

Quelle est la consommation électrique d'un ventilateur ?

Même si les climatiseurs split sont bien plus économes que les climatiseurs mobiles, ces appareils sont décriés du fait de leur consommation électrique importante. Qu'en est-il des ventilateurs ? Fort heureusement, ils consomment en moyenne vingt fois moins d’électricité que les climatiseurs selon l'Agence de la transition écologique (Ademe). La consommation dépend bien entendu de la puissance du ventilateur : plus elle est élevée, plus il consomme. Prenons un ventilateur sur socle classique, d'une puissance de 45 watts. Sa consommation, s'il est allumé 12 h/jour pendant 3 mois, est de 48,6 kWh. Cela représente 7,30 € au tarif réglementé d'électricité. Pour un brasseur d'air de 100 watts, la facture grimpe à 16,2 €.

 

Choisir un ventilateur silencieux

visuel-guide-achat-ventilateur-silencieux

Pour travailler dans le silence ou s'endormir, mieux vaut s'équiper d'un ventilateur silencieux. Mais le choix dans ce domaine est très limité : les pales du ventilateur feront forcément du bruit en brassant l'air, en moyenne autour de 70 dB pour un ventilateur sur socle de 50 watts. Pour y remédier, il est possible d'acheter un ventilateur sans pale – mais ils sont chers – ou de choisir un modèle avec de nombreux niveaux de vitesse. En effet, plus la vitesse de brassage est faible, moins le bruit est fort. Certains ventilateurs proposent une option « nuit » ou « silence » : elle correspond tout simplement à la vitesse la plus faible et peut atteindre un niveau sonore aux alentours de 40-45 dB.

 

Comment entretenir son ventilateur

visuel guide achat ventilateur nettoyage

Après avoir pris la poussière l'hiver, un ventilateur doit être nettoyé avant d'être remis en marche, sous peine de polluer l'air de la pièce. Après vous être bien assuré qu'il est débranché, démontez la grille avec un tournevis puis nettoyez les pales avec une éponge humide et du savon. Le même processus est recommandé pour les ventilateurs de plafond, avec une attention particulière sur le fait de ne pas appuyer sur les pales, afin de ne pas les abîmer ou les déséquilibrer.

 

Peut-on coupler un ventilateur avec une climatisation ?

Il est possible d'allumer en même temps un ventilateur et la climatisation, pour un rafraîchissement maximal. Les deux appareils ont en effet des utilisés différentes : là où la climatisation refroidit l'air de la pièce, le ventilateur le brasse. En brassant de l'air frais, le ventilateur vous rafraîchira donc comme un vent d'hiver ! Mais cette combinaison, pas vraiment écologique ni utile, pourrait engendrer un torticolis... Un ventilateur de plafond allumé en même temps qu'une climatisation pourra aussi créer une bise fraîche, mais n'aura pas un intérêt important en termes d'homogénéité de la température dans la pièce. En effet, l'un des critères de nos tests de climatiseurs mobiles et de climatiseurs split est la répartition de la fraîcheur dans la pièce. Les meilleurs modèles de climatiseurs que nous avons testés sont suffisamment efficaces sur ce critère.

Morgan Bourven

morganBrv