Apple Airpods vs Samsung IconX Le match des écouteurs en 5 points

Apple Airpods vs Samsung IconX

Le match des écouteurs en 5 points

Publié le : 25/01/2017 

La disparition programmée de la prise casque sur les smartphones (déjà entérinée sur l’iPhone 7) pousse les géants à s’affronter sur un autre terrain : celui des écouteurs sans fil. Samsung a lancé ses IconX en juin dernier dans l’indifférence générale, alors qu’Apple, qui a présenté ses Airpods plus tard a, comme à son habitude, créé le buzz. L’accueil du public ne reflète pas le niveau de prouesse technologique de ces deux modèles. Les écouteurs d’Apple sont bardés de capteurs, mais ceux de Samsung le sont plus encore. Usages, compatibilité, prix… Nous avons passé plusieurs jours avec les Airpods, puis avec les IconX, pour déceler les principales différences. Voici, en 5 points, ce qui les distingue et les rapproche.

 
visu-intro-airpods-iconx

Confort

Les Airpods d’Apple et les IconX de Samsung sont des produits haut de gamme. Les constructeurs ont soigné les finitions et les matériaux sont de qualité. Apple a repris le design de ses écouteurs habituels, la version sans fil étant si légère (4 grammes chacun) qu’elle tient bien dans les oreilles. Le plastique lisse peut toutefois glisser facilement de l’oreille. Ce n’est pas le cas chez Samsung, qui a équipé ses écouteurs d’embouts en silicone (il s’agit d’écouteurs intra-auriculaires) et ajouté un stabilisateur qui épouse la conque de l’oreille. Pour s’adapter à toutes les morphologies, la firme coréenne livre trois tailles d’embouts dans la boîte. Une fois en place, les écouteurs (6 grammes chacun) ne bougent plus. Tant mieux, parce que chez Samsung, impossible de ne racheter qu’un écouteur, ou le boîtier seul, en cas de perte. C’est possible chez Apple, mais il faudra débourser 75 € pièce.

Un boîtier malin

Apple et Samsung ont eu la bonne idée de livrer leurs écouteurs avec un boîtier qui fait office de batterie. Les écouteurs se rechargent dès qu’ils sont rangés ; quant au boîtier lui-même, il se recharge sur secteur. C’est pratique et, sans juger l’autonomie (non mesurée en laboratoire), largement suffisant pour profiter des écouteurs en respectant les pauses conseillées par les spécialistes de l’audition (toutes les demi-heures).

Luxe vs sport

Samsung a présenté les IconX comme un accessoire dédié au sport. C’est ce qui justifie les embouts en silicone pour assurer un bon maintien. Ils intègrent aussi une puce GPS et un cardiofréquencemètre pour mesurer les différents paramètres sportifs (distance, parcours, calories brûlées, etc.). Ce n’est pas le cas des Airpods. Les IconX sont par ailleurs équipés d’un espace de 4 Go qui permet de stocker de la musique. Autrement dit, le smartphone reste à la maison lors des sorties de course à pied. Lors d’une nouvelle activité, le sportif peut déclencher l’enregistrement directement depuis les écouteurs. Samsung promet qu’ils résisteront à la sueur et aux éclaboussures.

Rien de tout ça chez Apple, qui ne dit pas un mot sur l’étanchéité des Airpods et ne les destine pas particulièrement aux sportifs. Fidèle à lui-même, Apple se projette mieux dans l’univers du luxe. Le son des Airpods provient forcément de l’iPhone, sans lui ils sont inutilisables. Les écouteurs embarquent moins de capteurs (pas de GPS ni de cardiofréquencemètre), mais les Airpods n’en sont pas moins bardés d’électronique. Une nouvelle puce (W1) est au cœur d’un système composé de capteurs infrarouges qui détectent la présence des Airpods dans les oreilles, d’accéléromètres et de micros censés réduire le bruit ambiant.

visu-ecouteurs-airpods-iconx
Des écouteurs très différents pour Apple et Samsung

Commandes

Airpods et IconX sont capables de gérer les appels. Pour répondre, il suffit, sur l’un comme sur l’autre, de tapoter deux fois sur l’un des écouteurs. Le « double-tap » est le seul geste que comprennent les Airpods ; quand il ne s’agit pas de décrocher, cette même commande permet de déclencher l’assistant vocal Siri. C’est à lui qu’il faudra demander à haute voix de monter ou de baisser le son, ou bien de passer au titre suivant. Ce n’est pas très pratique, et cela suppose d’être connecté à Internet (pas de connexion, pas de Siri !). Forcément, dans les transports, sortir son smartphone s’avère beaucoup plus discret… Ce choix radical constitue le plus gros défaut des Airpods, de loin.

En face, Samsung fait figure de génie avec la judicieuse surface tactile qu’il a intégrée à chacune des oreillettes. Tapoter une fois met la musique sur pause. Deux fois passe à la chanson suivante. Trois fois ? À la chanson précédente. Glisser vers le haut ou le bas permet d’ajuster le volume. Le système est bien pensé et les commandes précises. Un vrai plaisir.

 

Prix et compatibilité

Chez Apple et chez Samsung, les écouteurs sans fil complètent un écosystème déjà composé de smartphones et de montres connectées. Les deux géants espèrent évidemment que le consommateur achètera les écouteurs de la même marque, les Airpods pour agrémenter l’utilisation de son iPhone 7 et de son Apple Watch Series 2, les IconX avec un Galaxy S7 et une Gear S2 (ou même une Gear S3 !). Les écouteurs d’Apple coûtent 179 €, ceux de Samsung 199 € (ce qui porte le budget de l’équipement total à 1 365 € chez Apple et à 1 200 € chez Samsung…). Il est toutefois possible d’utiliser les Airpods sur un smartphone Samsung (et sur n’importe quel smartphone Android), de même que les IconX sont compatibles avec les iPhone. Mais dans les deux cas, toutes les fonctions ne sont alors pas disponibles. L’assistant vocal Siri étant propre à Apple, il est inutilisable sur un smartphone Android, il faudra donc sortir le smartphone de sa poche pour piloter la musique. Les pavés tactiles des IconX restent au contraire disponibles avec un iPhone (pour changer de titre ou régler le son), mais pas les fonctions liées au sport (puisque celles-ci sont synchronisées avec une application Samsung dédiée, S-Health, installée sur le smartphone).

 

Notre avis

Airpods et IconX constituent une suite logique à côté des smartphones et des montres connectées dans les environnements conçus par Apple et Samsung. En tout cas, après plusieurs jours d’utilisation, le retour aux écouteurs filaires est difficile tant la liberté de mouvement offert par le sans-fil est appréciable. Même si les Airpods s’intègrent mieux dans l’univers Apple et les IconX dans l’univers Samsung, rien n’empêche de choisir le modèle qui convient le mieux à son usage.

À noter : Les Airpods fonctionnent avec les iPhone, iPad et iPod sous iOS10 et les Apple Watch sous WatchOS3. Les Samsung IconX exigent quant à eux Android 4.4 minimum.

D’autres constructeurs sur les rangs

Samsung et Apple ne sont pas les seuls à s’intéresser au créneau porteur des oreillettes sans fil. Jabra a présenté en septembre un modèle dédié au sport vendu 250 €. Le Jabra Elite Sport est étanche (IP67), intègre un cardiofréquencemètre et un coach vocal, et s’accompagne d’une application mobile (iOS et Android) qui permet d’en gérer tous les paramètres. Onkyo avait ouvert la voie dès 2015 avec les W800BT, mais la commercialisation est limitée aux États-Unis. Plusieurs acteurs plus modestes, comme Bragi ou Kanoa, sont aussi sur les rangs. Une chose est sûre : ces écouteurs d’un nouveau genre se généraliseront rapidement.
visu-ecouteurs-jabra-onkyo-kanoa
Les écouteurs Jabra Elite Sport, Onkyo W800BT et Kanoa