Comparateur énergie Selectra Informations trompeuses et parasitisme

Comparateur énergie Selectra

Informations trompeuses et parasitisme

Publié le : 13/07/2021 

Le Médiateur national de l’énergie est furieux. La société spécialisée dans la comparaison d’offres d’électricité et de gaz Selectra démarche les collectivités locales en faisant le maximum pour entretenir la confusion avec ses services. Si le piège fonctionne, les communes désinformeront malgré elles les usagers et les redirigeront vers des liens commerciaux. Explications.

 

Les comparateurs d’énergie de la société Selectra, ainsi que Kelwatt qui lui appartient, se font rémunérer par des fournisseurs de gaz et d’électricité pour les référencer et proposer leurs offres commerciales aux consommateurs. Il s’agit d’une pratique éminemment contestable, qui n’a rien à voir avec l’information objective et complète sur toutes les offres disponibles, telle qu’on la trouve dans notre comparateur énergie.

Mais Selectra fait encore bien pire en entretenant la confusion avec le Médiateur national de l’énergie auprès des collectivités locales afin qu’elles fournissent les informations qui l’arrangent sur leurs sites. Habilement, le texte est formulé de façon à passer pour un service rendu : « Je me permets de revenir vers vous avec les dernières mises à jour à intégrer sur votre site pour que vos administrés aient les informations à jour. » La société leur livre ensuite un nouveau laïus sur le Médiateur de l’énergie en déformant ses fonctions, à seule fin d’y insérer deux liens qui renvoient sur ses sites commerciaux, le premier sur Kelwatt, le second sur Selectra. La commune se retrouve ainsi à faire une publicité sans filtre pour Selectra sans l’avoir voulu !

On comprend que le Médiateur national de l’énergie dénonce ce parasitisme et mette Selectra en demeure de cesser ses pratiques trompeuses. Une nouvelle fois, Que Choisir met en garde contre tous les pseudo-comparateurs d’énergie qui ne référencent pas toutes les offres mais orientent vers les fournisseurs de gaz et d’électricité qui acceptent de les rémunérer à chaque contrat signé.

Image
Le Médiateur national de l’énergie dénonce sur son site la pratique trompeuse de la société Selectra.

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)