iPhone 5S (vidéo)

Premières impressions

Publié le : 27/09/2013 

Apple fait toujours les gros titres lorsqu’il lance un nouvel iPhone, mais il a perdu l’un de ses atouts majeurs : sa capacité à surprendre. Tout, on connaissait tout de l’iPhone 5S avant même sa présentation officielle, le 10 septembre dernier. Son nom, son look. Sa fiche technique, en grande partie. Et même que ce smartphone haut de gamme serait accompagné, pour la première fois, d’un modèle plus accessible, le 5C. Comme prévu, donc, le constructeur n’a apporté que quelques améliorations à son smartphone vedette, l’iPhone 5. Le processeur est plus rapide, et il secondé d’un coprocesseur dédié à la gestion des mouvements (accéléromètre, gyroscope). Quelques fonctions agrémentent l’appareil photo, sans toutefois révolutionner le genre. Voici nos premières impressions en vidéo.

 

Test de l’iPhone 5S

Depuis la réalisation de cette vidéo, nous avons testé en laboratoire l’iPhone 5S.

La vraie annonce ? Le nouveau système iOS 7

Le 10 septembre dernier, Apple présentait deux nouveaux iPhones, le 5S et le 5C. Cette annonce était aussi l’occasion de déployer la nouvelle version de son système d’exploitation, iOS 7. Cette interface apporte de nombreux changements par rapport à iOS 6. Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo, ces modifications sont d’abord graphiques, les aplats épurés et colorés remplacent les reliefs et les ombres auxquels nous avait habitués Apple. Elles sont aussi fonctionnelles. En effet, Apple introduit un centre de contrôle qui donne accès à quelques paramètres incontournables : l’utilisateur peut enfin passer en mode avion ou couper le Wi-Fi en un clic. Le concept n’a rien de nouveau, Google a introduit un « centre de notifications » similaire dans son système Android il y a longtemps. D’autres petites options ergonomiques facilitent encore l’utilisation de l’iPhone (un mode multitâche revu, par exemple), qui reste, admettons-le, un smartphone très agréable au quotidien.

Seulement voilà, pas besoin d’acheter un iPhone 5S ou un iPhone 5C pour en profiter : iOS 7 peut être installé sur des iPhones plus anciens, l'iPhone 4, l’iPhone 4S et l’iPhone 5 en l’occurrence. Fidèle à son habitude, Apple laisse les modèles précédents (ceux commercialisés avant le 4) sur le bord de la route, espérant ainsi inciter les consommateurs à se rééquiper. Reste qu’en installant iOS 7, on profite de la plupart de ses améliorations (1). Apple a quand même réservé aux utilisateurs de l’iPhone 5S la possibilité de prendre des séquences vidéo au ralenti. Simple à utiliser, la fonction est ludique, mais se limite aux vidéos destinées à une publication en ligne (Facebook, Youtube, Vimeo), ou à être envoyées par message (MMS, e-mail) en version compressée.

Un processeur 64 bits pour quoi faire ?

Apple a aussi équipé l’iPhone 5S d’un nouveau processeur, A7, plus rapide. Les consommateurs sont habitués à cet argument. Pour changer un peu de discours, Apple insiste sur le fait que pour la première fois au monde, il s’agit surtout d’un processeur basé sur une architecture 64 bits. Autrement dit d’un processeur capable de faire tourner des ordinateurs et les puissantes applications susceptibles d’y être installées. Problème : pour l’instant, il n’y en a pas. Il faudra sans doute attendre des années avant que les développeurs tiennent compte de ce nouveau composant. De toute façon, le matériel n’est pas prêt. Pour exploiter l’architecture 64 bits, il faudrait que les smartphones intègrent plus de 4 Go de mémoire vive. L’iPhone 5S n’intègre qu’1 Go, le Samsung Galaxy S4, 2. L’argument a quand même piqué Samsung, qui annonçait dans la foulée qu’il sortirait lui aussi, bientôt, un « smartphone 64 bits ». Il n’aura d’ailleurs aucun mal : c’est le groupe coréen qui fabrique la puce d’Apple.

Acheter l’iPhone 5S ?

Sous réserve que nos tests ne disqualifient l’iPhone 5S (option très improbable), il devrait logiquement se classer parmi les meilleurs. Objectivement, l’appareil est une merveille à l’usage. Il est rapide, fluide, prend de belles photos. Mais on ne peut pas parler d’un smartphone innovant. Les utilisateurs d’iPhone 4, voire 4S, trouveront dans le 5S les améliorations qu’ils n’ont pas connues avec le 5 : un processeur plus rapide (déjà…), des dimensions affinées et un écran plus grand, notamment. Les autres y trouveront « Touch ID », un lecteur d’empreintes digitales pour déverrouiller l’appareil plus rapidement qu’avec un code. Un gadget pratique, mais controversé quant au niveau de sécurité qu’il assure et à l’aspect données personnelles qu’il recouvre. Quant au prix de l’iPhone 5S sans abonnement, il est exorbitant : 699 € (16 Go), 799 € (32 Go), 899 € (64 Go).

(1) Installer iOS 7 sur un iPhone 4 ralentira sans doute l’appareil.