Noël

Guirlandes dangereuses

Publié le : 04/12/2009 

Alors que, dans les foyers, on s'apprête à décorer le sapin de Noël, la Commission européenne met les consommateurs en garde : 30 % des guirlandes lumineuses vendues dans le commerce sont dangereuses. Quelques conseils pour ne pas gâcher la fête.

 

Le mois de décembre est entamé, coup d'envoi est donc donné aux festivités de Noël ! Première étape de ce rallye annuel, la mise en place du sapin devrait occuper de nombreux foyers au cours des prochains jours. Cette opération, empreinte de joie et de bonne humeur, est surtout... à haut risque. Elle consiste à placer au coeur de chez soi un arbre (en bois) revêtu de neige artificielle (inflammable) et de guirlandes électriques. Voilà les règles de sécurité élémentaires bien écornées ! D'autant que lesdites guirlandes sont hautement dangereuses, d'après un rapport de la Commission européenne. « Trente pour cent des guirlandes lumineuses de Noël exposent les consommateurs à un risque flagrant et direct d'incendie et de choc électrique », explique-t-elle dans un communiqué. Ce chiffre, assez alarmant, la Commission l'a obtenu en procédant à intervalles irréguliers à des essais sur 196 échantillons de cinq pays (Allemagne, Hongrie, Pays-Bas, Slovaquie et Slovénie), représentatifs de l'éventail complet des prix. Résultat, plusieurs manquements graves : dans 25 % des cas, des fils électriques mal fixés peuvent se détacher et constituer ainsi un risque élevé de choc électrique ; pour 23 % des guirlandes testées, le câblage était trop fin pour la puissance des courants utilisés, ce qui accroît le risque d'échauffement et d'incendie ; enfin, à 28 %, l'isolation et la finition de la guirlande ne protègent pas contre un risque de choc électrique. Des problèmes moins graves de non-conformité ont été constatés dans 40 % des cas (manquements sur le plan de l'étiquetage, des instructions fournies ou du respect de consignes administratives). Bien que l'enquête ait été menée à partir de produits vendus dans d'autres États membres que la France, les résultats sont à prendre au sérieux, puisque 41 % des échantillons testés provenaient de Chine. Il est donc plus que probable qu'ils sont commercialisés partout en Europe.

La Commission, qui promet de durcir la surveillance, émet quelques conseils pour que la fête ne tourne pas au fiasco. D'abord, acheter les guirlandes « chez des détaillants dignes de confiance garantissant le respect des normes de sécurité » (pas chez le soldeur du coin, donc). Ensuite, ne jamais les laisser allumées en son absence ou la nuit. Enfin, un conseil dicté par le bon sens, en cas de doute quelconque sur un problème électrique ou mécanique, ne les utilisez plus ! Mieux vaut un sapin dans l'ombre qu'un salon en flammes.

Camille Gruhier