Alors que les constructeurs automobiles mettent tout en œuvre pour diminuer la consommation en carburant de leurs voitures (moteurs plus sobres, réduction de poids, travail sur l’aérodynamisme), ils proposent de plus en plus souvent des modèles avec des réservoirs de taille réduite. Au détriment de l’autonomie du véhicule. Explications.

 

Une Renault Talisman avec un réservoir de 47 litres alors que la Laguna qu’elle remplace pouvait embarquer 66 litres de carburant. Une Ford Mondeo Hybrid qui possède un réservoir de 51 litres contre 63 litres pour les autres motorisations essence ou diesel. Une Audi A4 dont le réservoir peut contenir 54 litres de carburant alors que la génération précédente était dotée d’un réservoir de 63 litres, sans parler de la version 2.0 TDI qui ne dispose que d’un petit réservoir de 40 litres. Telle est la tendance actuelle des constructeurs automobiles quant à la taille des réservoirs de leurs modèles. À noter toutefois qu’Audi propose une option gratuite (référence OM1) pour augmenter la capacité sur les versions à deux roues motrices.

La chasse au volume et au surpoids

La conséquence directe de la réduction de la taille des réservoirs est une diminution de l’autonomie. Dommage pour des voitures qui ont vocation à rouler sur des longs trajets. Pourtant, les constructeurs automobiles estiment ne pas avoir le choix et cherchent tous continuellement à gagner du poids et de la place sur leurs modèles. Audi a ainsi gagné près de 110 kg sur sa nouvelle A4 par rapport à l’ancienne génération. Un gain qui participe à la réduction de la consommation mais qui ne compense pas la perte d’autonomie. S’ils cherchent aussi à récupérer de la place, c’est pour caser tous les nouveaux équipements technologiques : installation d’un réservoir d’AdBlue (l’additif nécessaire au fonctionnement des pièges à NOx sur les nouveaux moteurs Diesel), mise en place de batteries pour les versions hybrides…

Ainsi, après avoir supprimé la roue de secours, les constructeurs cherchent d’autres solutions pour trouver du volume disponible. Et, à l’arrière d’une voiture, si on veut conserver un coffre digne de ce nom, il ne reste qu’une solution : réduire la taille du réservoir.