Déchets Comment limiter sa consommation d’emballages

Déchets

Comment limiter sa consommation d’emballages

Chaque année, 90 milliards d’emballages passent entre les mains des Français ! Ils constituent désormais le volume le plus important du contenu des poubelles et finissent encore majoritairement dans une décharge ou un incinérateur. Pour enrayer ce fléau, le tri ne suffit pas. Il faut réduire les déchets d’emballage à la source.

 

Opter pour la simplicité

Dans certains rayons, l’emballage peut constituer un critère pour le choix du produit face à la diversité de l’offre. Privilégiez donc un savon avec un emballage papier plutôt qu’un gel douche dans une coque plastique, ou encore des recharges de produits (savon, lessive, détergents…) à verser dans un flacon distributeur. Sauf exception, consommez l’eau du robinet plutôt qu’en bouteille. L’eau vendue en bouteille génère 10 à 20 millions de m3 de déchets par an.

 

Éviter les suremballages

Au moment de l’achat, privilégiez les emballages les plus simples où une seule couche suffit à protéger le produit. Proscrivez les produits qui ont un double, voire un triple emballage comme ces biscuits disposés dans une barquette en plastique recouverte d’un film plastique, le tout glissé dans une boîte en carton.

 

Privilégier le recyclable

Le verre constitue un bon critère de choix lors de vos achats car il est assurément recyclable. Pour les autres types d’emballages, le logo Triman élaboré par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) constitue un repère fiable. Malheureusement, celui-ci n’est pas apposé directement sur les produits. Il faut se rendre sur le site du fabricant pour le trouver. Attention au point vert d’Éco-Emballages ! Il ne signifie pas que l’emballage sera recyclé. Il matérialise seulement la contribution obligatoire des fabricants, destinée à financer le traitement des déchets d’emballages ménagers.

 

Préférer le carton au plastique

Moins nocifs pour l’environnement et aisément recyclables, les emballages en carton sont préférables à ceux en plastique. Le plastique présente un taux de recyclage de seulement 21 %. Comparativement, papiers et cartons sont recyclés à 56 %.

 

Si plastique, préférer le plastique recyclé

Ne vous laissez pas berner par la mode des plastiques végétaux. Leur bilan environnemental est loin d’être anodin. En revanche, le plastique recyclé pollue moins que le végétal. Il économise des ressources non renouvelables, consomme moins d’énergie que la matière première vierge, réduit les émissions de gaz à effet de serre et il va au tri.

 

Privilégier les produits réutilisables

Les produits réutilisables permettent également d’éviter le gaspillage des ressources naturelles utilisées pour les produire. Dans le cas des produits rechargeables, seule la partie consommable est fabriquée à chaque usage (lame, cartouche…). Les ressources consommées pour fabriquer le produit initial se trouvent ainsi amorties sur une durée de vie beaucoup plus longue.

 

Penser à la vente en vrac

Privilégiez les produits vendus à la coupe (viande, fromage) ou les fruits et légumes en vrac. La vente en vrac, qui s’est développée dans les magasins biologiques ou dans certaines enseignes, constitue une alternative intéressante aux produits emballés, notamment pour les céréales, les légumes secs, les fruits secs, les biscuits…

 

Réutiliser les emballages

Dans les commerces de proximité ou au marché, emportez vos boîtes d’œufs et barquettes en plastique en vue de vos achats. Quand vous partez faire vos courses, pensez à prendre les sacs qui vous ont été précédemment fournis en magasin pour porter les fruits et légumes, par exemple.