Économies d’énergie

La consommation cachée des appareils en veille

Mettre fin aux consommations fantômes de nos appareils électriques, c’est possible. Informatique, multimédia, électroménager… Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), la puissance totale des veilles cachées pour un foyer dépasse souvent 50 W. Les supprimer représenterait une économie de plus de 80 €/an. Heureusement, avec un peu d’astuce, faire des économies d’énergie est à portée de mains !

 

Même éteint, ça consomme

De nombreux appareils continuent de consommer de l’électricité alors qu’ils ont été éteints avec leur bouton marche/arrêt. C’est le cas d’un ordinateur, d’un téléviseur, d’un lecteur Blu-ray… ainsi que de certains luminaires munis d’un variateur. Cette consommation cachée s’explique par le fait que l’interrupteur principal se situe après le transformateur. Or un transformateur branché consomme de l’énergie car le courant résiduel continue de circuler.

 

Que dit la réglementation ?

Une directive européenne applicable depuis janvier 2010 limite la puissance de ces veilles cachées à 0,5 W pour un certain nombre de catégories d’appareil. Mais elle peut aller jusqu’à 6 W pour les appareils qui restent connectés à Internet ou à des réseaux de données.

 

Diagnostique au wattmètre

Pour connaître la puissance consommée lorsqu’un appareil est éteint ou en veille, vous pouvez investir dans un wattmètre (une trentaine d’euros). Il se branche entre la prise murale et la prise de l’appareil. Vous pouvez vous en procurer dans un magasin spécialisé en électronique ou éventuellement auprès de votre fournisseur d’électricité.

 

Le repère label Energy

Le label Energy Star adopté par la Commission européenne s’applique aux ordinateurs, écrans, imprimantes, scanners, photocopieurs et fax, et garantit une moindre consommation d’énergie des équipements de bureau, qu’ils soient en fonctionnement ou en veille. Il peut constituer un repère lors vos achats d’équipements.

 

Faut-il tout débrancher ?

Pour les appareils programmables qui possèdent une veille cachée et pour les appareils de cuisson, il est préférable de les débrancher. Idem pour le petit électroménager tel que cafetière à expressos, machine à pain, robot multifonction... Sachez toutefois que des débranchements chroniques risquent, à terme, d’endommager les prises et les appareils, en particulier pour les ordinateurs. En revanche, pour les lave-linge et lave-vaisselle, les veilles peuvent servir à la détection des fuites d’eau. Il n’est donc pas forcément judicieux de les déconnecter.

 

Multiprises avec interrupteur

Une solution consiste à acheter des barrettes multiprises dotées d’un interrupteur. En branchant alors plusieurs appareils ensemble, vous les éteignez simultanément via l’interrupteur général, après avoir pris la précaution d’éteindre chacun d’eux préalablement avec son propre interrupteur. Et inversement pour l’allumage. Vous pouvez ainsi créer un poste image (téléviseur, lecteur Blu-ray, décodeur, hi-fi…), un poste ordinateur (PC, imprimante, écran, box ADSL…). Des multiprises dotées de plusieurs interrupteurs permettent par exemple de regarder la télévision sans avoir à rallumer le lecteur Blu-ray.

 

Coupe-veille

Sa fonction principale est d’éteindre automatiquement l’alimentation des appareils qui lui sont connectés. Branché sur la prise murale, ce petit boîtier fonctionne avec le téléviseur auquel il se raccorde via une prise femelle. Un système similaire existe pour le matériel informatique. Dans ce cas, le coupe-veille est connecté par un port USB qui lui transmet l’arrêt de l’ordinateur. Il coupe alors l’alimentation de l’ordinateur et des périphériques qui lui sont connectés (imprimante, scanner…).

 

Chargeurs

Prenez également le réflexe de débrancher vos chargeurs de téléphone dès que les appareils sont rechargés sinon ils continuent de consommer de l’énergie. Même chose pour la tablette, le smartphone, le baladeur numérique, le rasoir électrique, l’appareil photo