Économies d’énergie Comment consommer moins d’énergie en cuisinant

Économies d’énergie

Comment consommer moins d’énergie en cuisinant

En cuisine, les bons réflexes et les bons usages contribuent à faire baisser notablement la consommation d’énergie. Sachez par exemple que le simple fait de placer un couvercle sur une casserole permet, par la conservation de la chaleur, d’économiser jusqu’à 25 % d’énergie ! Que vous soyez gaz ou électricité, laissez-vous guider par ces quelques gestes faciles à mettre en pratique.

 

Gagner du temps de cuisson

Si vous cuisinez à l’électricité, pensez à éteindre les plaques électriques 10 minutes avant la fin de la cuisson, car elles gardent longtemps la chaleur. Cette technique n’est toutefois pas valable avec les plaques à induction qui cessent de chauffer dès qu’on les arrête. Si vous utilisez une poêle ou une casserole à semelle épaisse, sachez que ce matériau stocke la chaleur : vous pouvez, là encore, arrêter la cuisson 5 bonnes minutes avant la fin. Sachez que l’autocuiseur ou « cocotte-minute » est un mode de cuisson particulièrement économe car très hermétique : il cuit les aliments 4 à 6 fois plus vite qu’une casserole traditionnelle.

 

Éviter les déperditions de chaleur

Utilisez l’éclairage de contrôle du four pour vérifier la cuisson, sans ouvrir la porte : vous éviterez les déperditions de chaleur. Vérifiez l’étanchéité des joints du four : défectueux, ils entraînent une surconsommation pouvant atteindre 30 %.

 

Faire cuire « à la bonne dimension »

Pour éviter le gaspillage d’énergie, veillez à choisir des contenants de bonne dimension, ni trop grands ni trop petits par rapport à la taille des feux ou des plaques. En effet, lorsque le fond est d’un diamètre plus petit que celui du gaz ou de la plaque, une partie de l’énergie est gaspillée.

 

Penser aux appareils mécaniques

Pour certaines tâches culinaires, l’usage d’appareils électriques n’est pas indispensable. On peut utiliser une mandoline pour râper des carottes, un fouet batteur à manivelle pour monter une mayonnaise, une râpe pour hacher des oignons…

Appareils de cuisson et consommation d’énergie

D’une façon générale, les appareils de cuisson électriques sont plus gourmands en énergie que ceux qui fonctionnent au gaz. Plus modulable et moins cher que l’électricité, le gaz est donc mieux adapté aux tâches culinaires. Point rapide du côté du rayon des cuisinières.

 

Plaques de cuisson

Une plaque de cuisson électrique classique consomme 2 fois plus d’énergie qu’une plaque alimentée au gaz. D’autre part, une plaque à induction consomme 20 % d’énergie en moins qu’une plaque vitrocéramique et 25 % d’énergie en moins qu’une plaque classique (1). Cette économie réside dans le fait que la cuisson des aliments s’enclenche beaucoup plus vite. Cependant, pour des cuissons de longue durée, elle ne présente pas forcément le même avantage. Il importe de bien savoir l’utiliser.

 

Fours

Concernant les fours, les avantages fluctuent selon les types de fours. Contrairement au four à catalyse, un four à pyrolyse engendre une grosse consommation d’énergie notamment pour sa fonction « nettoyage ». Un four à chaleur tournante offre un gain de temps de cuisson par sa fonction qui permet de faire cuire plusieurs plats simultanément. Un four combiné (traditionnel et micro-ondes) a pour avantage également de réduire le temps de cuisson. 

(1) Source : Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).