Shampooings

Des shampooings au poil !

Les marques de shampooings sont de plus en plus nombreuses. Encore faut-il savoir choisir le produit adéquat et bien l'utiliser.

 

Pas de doute, les shampooings ont connu une véritable évolution ces dernières décennies. Les produits actuels agressent beaucoup moins les cheveux que ceux proposés il y a 25 ans. Le temps de l'argile ou du savon de Marseille est révolu, désormais, le shampooing est le résultat d'un savant mélange. Il est composé principalement de tensioactifs chargés de laver le cheveu en éliminant les particules grasses ; s'y ajoutent des agents antistatiques, démêlants, gainants ou encore lissants qui donnent au shampooing des propriétés cosmétiques facilitant le coiffage. Enfin, des conservateurs complètent cette recette. A cette formule de base, les formulateurs ajoutent d'autres éléments censés "traiter" le cheveu. Beurre de karité, fleur de citronnelle pour les uns, Jojoba ou autres substances plus ou moins exotiques pour les autres, les fabricants en mettent dans la plupart des flacons. Pourtant, aucune étude n'a jamais démontré les effets bénéfiques de ces plantes et ces fruits sur la kératine du cheveu. Ces substances ont pour unique atout... de faire rêver ! En fait, quoi qu'en disent certains messages publicitaires, aucune substance n'est capable de nourrir le cheveu "en profondeur" ou "jusqu'à la racine". Seuls les agents démêlants ou antistatiques insérés dans des formules "2-en-1" ou "3-en-1" ont des effets réels, mais attention à ne pas en abuser car à la longue, ils ont une fâcheuse tendance à alourdir le cheveu.

La composition des produits doit plus que jamais être regardée avec attention par les sujets sensibles aux allergies car plus le produit contient d'ingrédients, plus les risques de réaction augmentent. Enfin, certains composants comme les éthers de glycol ne sont guère recommandables : on ignore encore la toxicité sur l'homme du phénoxyéthanol, utilisé comme conservateur, et de l'éthoxydiglycol, ajouté pour ses propriétés humectantes.

Shampooing généraliste ou spécialiste ?

Aux côtés des shampooings classiques est proposé un choix impressionnant de produits spécialisés : antipelliculaire, pour cheveux gras, secs, cassants, etc. Même si des études ont montré que les produits pour cheveux secs et pour cheveux gras d'une même marque se différenciaient peu, ils ont toutefois dans la pratique un effet réel qui incite à choisir son shampooing en fonction de la nature de ses cheveux. Un shampooing doux est par exemple préférable pour les cheveux secs ou en cas de lavage quotidien des cheveux. Quant aux bébés, ils doivent impérativement bénéficier du pH neutre des shampooings qui leur sont réservés ! Enfin, les shampooings professionnels vendus en salons de coiffure ne sont pas forcément plus performants même s'ils sont toujours plus chers.

Les règles d'utilisation

Choisir le bon shampooing, certes, mais encore faut-il l'utiliser correctement. Les cheveux secs, par exemple, ne doivent pas être lavés plus d'une à deux fois par semaine alors que les cheveux normaux et gras peuvent l'être plus souvent. Les antipelliculaires, en revanche, doivent être seulement appliqués une fois par semaine, en alternance avec un shampooing doux. Dans tous les cas, l'ensemble de la chevelure doit être préalablement mouillée et le shampooing réparti par léger massage. Inutile de frotter énergiquement, cela n'a pour conséquence que d'irriter le cuir chevelu. Enfin, contrairement à certaines idées reçues, un seul lavage suffit et il n'est pas nécessaire de laisser agir le produit, excepté pour les antipelliculaires. Et dans tous les cas, un bon rinçage s'impose, à l'eau tiède au départ puis à l'eau fraîche pour terminer !