Fiat 500X Premières impressions

Fiat 500X

Premières impressions

Publié le : 20/09/2018 

Si le restylage extérieur du Fiat 500X s'opère timidement, le SUV reçoit de nouveaux moteurs et aides à la conduite. Le prix augmente légèrement mais reste compétitif.

 
visu-intro-fiat-500x

Après 4 ans de vie, le petit SUV de Fiat, le 500X, bénéficie d’un timide restylage qui lui confère une ligne plus proche de celle de l’iconique citadine Fiat 500. À noter que le 500X est également proposé avec des éléments spécifiques pour les finitions Cross et City Cross qui renforcent son côté baroudeur chic.

 

Qualité de vie à bord

visu1-fiat-500x
L'intérieur du nouveau 500X est quasi identique à l'ancienne mouture.

À l'intérieur, les modifications sont tout aussi discrètes, voire rares, et le Fiat 500X restylé est quasi identique à l’ancienne mouture. Les seules modifications visibles concernent le volant, un peu chargé, qui reçoit de nouvelles commandes, et le nouveau combiné d’instruments qui se veut plus lisible. Le 500X devient aussi plus connecté grâce à son écran tactile Uconnect 7" (en option ou de série selon la finition) qui garantit la compatibilité avec les smartphones grâce aux fonctions CarPlay d'Apple et Android Auto.

visu2-fiat-500x
Le Fiat 500X demeure assez habitable.

Pour le reste, tout est similaire à la précédente mouture. Dommage que le constructeur n'en ait pas profité pour corriger certains défauts, comme les deux boîtes à gants exiguës et peu logeables. De même, on regrette toujours la présence d’appuis-tête assez durs et peu confortables. En revanche, les éléments de la planche de bord demeurent bien assemblés et le résultat visuel est plutôt d’un bel effet. Enfin, l’habitacle est assez gai grâce à la présence de bandeaux de couleur.

 

Au volant

visu3-fiat-500x
Le nouveau bloc essence à 3 cylindres de 120 ch est agréable mais manque de tonus à bas régime.

L’un des nouveaux moteurs disponibles sous le capot du 500X est un essence à trois cylindres de 120 ch. Associé à une boîte de vitesses à 6 rapports, ce bloc se montre assez agréable à l'usage, malgré un manque de puissance à bas régime, un petit défaut qui peut compliquer certaines relances. Ainsi, pour effectuer un dépassement ou s'insérer sur autoroute, il ne faudra pas hésiter à rétrograder pour disposer d’une accélération suffisante. Il faut dire que la puissance maxi n'est atteinte qu'à 5 750 tr/min. Dans toutes les autres configurations, le moteur est agréable à utiliser et très silencieux. De même, la boîte de vitesses est douce à l'usage et les rapports s'engagent sans encombre. Côté consommation, nous sommes un peu déçus : l'ordinateur de bord affiche une moyenne de 7,3 litres aux 100 km pour un trajet mixte route et ville réalisé avec une conduite douce. Sur la route, le SUV de Fiat se montre agréable et ne réserve aucune mauvaise surprise. Les suspensions sont plutôt efficaces et filtrent bien les irrégularités. Même lorsqu’on évolue sur des pavés, les passagers sont préservés de toutes secousses désagréables. En ville, la voiture se montre agile et agréable à conduire malgré un manque de visibilité qui demande une attention particulière lors des manœuvres serrées.

À noter que toutes les versions reçoivent désormais un limiteur de vitesse qui s’adapte automatiquement à la vitesse maxi autorisée en un simple clic. Dans la pratique, une caméra reconnaît les panneaux de signalisation et, si le conducteur valide l’information, la vitesse limite est alors réglée sur cette nouvelle valeur. Dommage que le constructeur n’ait pas poussé le système un peu plus loin et doté son petit SUV d’un radar lui permettant alors d’offrir la fonction de régulateur de vitesse intelligent capable d’adapter automatiquement la vitesse à celle du véhicule qui précède. Pensant, à tort, que les deux fonctions étaient présentes, nous nous sommes fait une petite frayeur au volant en nous approchant trop près de la voiture nous précédant avant de devoir freiner un peu vivement. Il faudra donc bien que les vendeurs précisent que le régulateur de vitesse n’est, lui, pas interactif.

 

Sécurité

Toutes les versions reçoivent, a minima, les nouvelles aides à la conduite comme la reconnaissance des panneaux de signalisation (Traffic Sign Recognition), le limiteur de vitesse intelligent qui se cale sur la vitesse lue d’un simple clic (Speed Advisor) et l’alerte de franchissement involontaire de ligne (Lane Assist). Des équipements qui devraient lui permettre de remonter sa note sur l’item « aide à la sécurité » attribuée lors des crash tests Euro NCAP, qui s’établissait jusqu’alors à 64 % et s’avérait en dessous de celle des concurrents comme les Renault Captur ou Peugeot 2008.

 

Le Fiat 500X en résumé

Les légères modifications extérieures rapprochent le 500X du style de sa petite sœur qui cartonne en France, ce qui est plutôt bienvenu. De même, les nouveaux systèmes d'aide à la conduite rendent le SUV de Fiat plus compétitif et parfois même mieux équipé que ses concurrents. Le 500X est assez bien placé en termes de tarif puisqu’il ne faudra débourser que 18 990 euros pour la version de base Urban qui reçoit la plupart des nouvelles aides à la conduite. Mais, pour disposer du look baroudeur, il faudra opter au minimum pour une version City Cross dont les prix débutent à 20 990 euros.

 

Les +

  • Agrément moteur
  • Ligne sympathique
  • Habitabilité
  • Niveau d'équipement

 

Les -

  • Consommation
  • Reprises à bas régime
  • Boîtes à gants
  • Visibilité générale
  • Régulateur de vitesse classique
visu-fin-fiat-500x