Chauffage

10 gestes simples pour limiter sa consommation énergétique au quotidien

La consommation énergétique de chauffage contribue à aggraver l’effet de serre et à épuiser les ressources d’énergies fossiles. En diminuant votre consommation de chauffage par la pratique quotidienne de petits gestes simples et faciles à mettre en œuvre, vous pourrez réaliser de belles économies d’énergie. Sachez, par exemple, que faire baisser la température de son habitat de 1 degré permet de diminuer de 7 % sa consommation de chauffage.

 

Limiter sa consommation chauffage
Choisir la bonne température

Suivant le code de la construction, la température doit être de 19 °C dans les pièces à vivre et de 16 à 17 °C dans les chambres.

 

Chauffer seulement quand c’est nécessaire

Coupez le chauffage la nuit et baissez la température de 3 à 4 °C pour des absences supérieures à deux heures. Ne pas chauffer en permanence les lieux qui ne sont utilisés que pendant de brèves périodes : salle de bains, toilettes. Si vous vous absentez plusieurs jours, passez en mode hors gel.

 

Bien aérer son habitat

Aérez les pièces, même en hiver, environ 10 minutes par jour en réduisant évidemment le chauffage au minimum. Ce geste permet le renouvellement de l’air et l’évacuation de la vapeur d’eau produite par la cuisson, la respiration, etc. Précaution utile car, pour être chauffé, l’air humide nécessite plus d’énergie que l’air sec, entraînant une consommation supérieure.

 

Traquer les courants d’air

Placez des joints si les fenêtres laissent passer l’air. Collez un film plastique sur les fenêtres à simple vitrage, en attendant d’investir dans un double vitrage performant. Fermez la trappe d’aération de la cheminée quand vous ne l’utilisez pas, c’est une entrée d’air froid.

 

Empêcher la chaleur de s’échapper

Fermez systématiquement les portes des pièces chauffées. En outre, n’hésitez pas à isoler par des rideaux certains espaces comme les escaliers ou les couloirs pour éviter la fuite de la chaleur vers ces pièces qui n’ont pas besoin de chauffage. Installez des rideaux épais à toutes les fenêtres des pièces chauffées de manière à pouvoir les fermer la nuit. Pensez également à fermer les volets.

 

Laisser rentrer la chaleur du soleil

Pendant la journée, ouvrez rideaux et volets pour laisser la chaleur du soleil pénétrer et profiter de cet apport gratuit.

 

Favoriser le bon fonctionnement de ses radiateurs

Pensez à dépoussiérer vos radiateurs. Posez une plaque réfléchissante derrière le radiateur si le mur est froid, donc mal isolé.

 

Faire entretenir sa chaudière

Faites entretenir votre chaudière chaque année par un professionnel pour éviter les risques de pannes, les intoxications au monoxyde de carbone et les surconsommations. La visite d’entretien est une obligation annuelle pour les appareils d’une puissance comprise entre 4 et 400 kW (soit les chaudières à bois, charbon, gaz, fioul) : une révision à la charge de l’occupant pour une installation individuelle et du syndic pour une installation collective. N’oubliez pas de faire également ramoner les conduits de fumée une fois par an par des professionnels du ramonage : c’est aussi obligatoire !

 

S’équiper d’un thermostat d’ambiance

Installé dans une pièce de référence (bien souvent le séjour), il sert à commander le système de production de chaleur dans tout le logement. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), un tel système permet d’économiser en moyenne 10 % d’énergie. Le thermostat d’ambiance se raccorde à la chaudière par fil électrique ou liaison radio. Vous pouvez aussi opter pour un thermostat d’ambiance programmable, doté d’une horloge intégrée que vous réglez en fonction de vos besoins journaliers. Plus onéreux, un tel système permet jusqu’à 20 % d’économies d’énergie d’après les estimations de l’Ademe. Version chauffage électrique, le thermostat d’ambiance n’est possible qu’avec des planchers rayonnants. Sachez toutefois qu’il existe des convecteurs avec thermostat électrique intégré. Quant aux plus récents thermostats connectés, bien que très pratiques, ils ne tiennent pas leurs promesses côté économies d’énergie.

 

Installer des vannes thermostatiques

Elles s’utilisent en complément d’un thermostat d’ambiance et s’installent sur chaque radiateur. Elles permettent de moduler le chauffage en fonction de l’usage de chaque pièce, pouvant entraîner une consommation d’énergie inférieure de 5 à 10 %. Attention, ces vannes ne commandent pas la chaudière et ne doivent pas être installées dans la pièce où se situe le thermostat d’ambiance (s’il y en a un) afin d’éviter qu’ils n’entrent en conflit. Ce système est très efficace pour obtenir les températures recommandées et souhaitées : 16 °C à 17 °C dans une chambre et 19 °C dans le séjour.