Podomètre connecté

Plus fiable à la ceinture

Publié le : 21/12/2014 

Différents appareils connectés permettent de suivre son activité quotidienne sur l’écran de son smartphone. Entre nos tests des montres et des bracelets connectés, nous avons aussi mis à l’épreuve le Fitbit Zip, un simple  podomètre porté à la ceinture. Résultat : cet appareil s’est avéré le plus précis.

 

podometres

Les podomètres connectés ne sont pas les plus « bling bling », mais ces appareils présentent plusieurs avantages incontestables sur les bracelets ou les montres connectées. Leur prix, d’abord. Ces modèles simples sont logiquement les moins chers, autour de 50 €. Le prix des bracelets démarre à 100 € et pour une montre connectée, c’est 200 € minimum. Évidemment, les fonctions de ces gadgets haut de gamme vont bien au-delà de celles d’un podomètre basique (notification des appels et des messages reçus sur son smartphone, téléchargement d’applications adaptées à la montre, cardiofréquencemètre, etc.). Si votre but premier est d’avoir une idée de votre activité quotidienne (nombre de pas dans la journée, calories brûlées), un podomètre est suffisant.

Deuxième avantage de ces petits appareils : ils sont plus discrets, puisqu’on les accroche à la ceinture ou à la poche d’un pantalon. Les bracelets peuvent certes être envisagés comme des accessoires de mode, mais leur esthétique laisse parfois à désirer. Et certains modèles sont encombrants.

Fiable d’une fois sur l’autre

L’autre point fort des podomètres connectés, c’est qu’ils sont a priori plus fiables que les bracelets. C’est en tout cas ce que nous avons constaté en testant l’un d’entre eux, le Fitbit Zip, en suivant le même protocole que pour notre test de bracelets connectés. Les mouvements de hanche traduisant directement les pas de l’utilisateur, il les compte précisément et évalue avec tout autant de fiabilité la distance parcourue chaque jour. La marge d’erreur constatée est faible : 2 % en marche, 7 % en course à pied (ces taux atteignent par exemple 17 et 34 % sur le bracelet Withings Pulse O2). Surtout, le Fitbit Zip a produit les mêmes statistiques en répétant plusieurs fois les mêmes activités. Cette « reproductibilité » des mesures est fondamentale pour la pertinence des statistiques.

Précisons que parmi les bracelets testés en laboratoire, plusieurs sont livrés avec différents accessoires qui permettent de changer leur position : l’utilisateur peut ainsi les porter au poignet ou les glisser dans un autre support pour les brocher à sa poche de pantalon. C’est le cas, par exemple, du Withings Pulse O2 ou du Misfits Shine. Une solution idéale pour qui veut profiter d’un appareil un peu plus évolué qu’un simple podomètre.

Dans tous les cas, pour visualiser ses progressions, un smartphone est indispensable. Les « trackers » d’activité, qu’il s’agisse de bracelets ou de podomètres, sont compatibles avec iOS et/ou Android, plus rarement sur Windows Phone. Il suffit d’installer une application qui servira de tableau de bord (depuis l’App Store ou le Google PlayStore). Retrouvez tous nos conseils et explications dans notre guide d’achat.

Fitbit-zip
La fiche du Fitbit Zip

Les +

  • Bonne exactitude des mesures pour la fonction podomètre et l’évaluation des distances et la dépense énergétique lors de la pratique de la course à pied ou du vélo

  • Mesures reproductibles pour la fonction podomètre, l’évaluation des distances et de la dépense énergétique

  • Une des applications les plus conviviales, facile à utiliser et disponible sous les trois systèmes d’exploitation pour smartphone

  • Son prix

Les -

  • Son design et sa finition

  • Pas de suivi du sommeil

  • Pas de fonction d’alarme

  • Mauvaise évaluation de la dépense énergétique lors de la pratique de la marche 

Camille Gruhier