Renault Zoé Nouvelle batterie pour plus d’autonomie

Renault Zoé

Nouvelle batterie pour plus d’autonomie

Publié le : 05/12/2016 

La voiture électrique la plus vendue aux particuliers reçoit une nouvelle batterie qui double son autonomie. De quoi rendre la Zoé plus polyvalente et rassurer les utilisateurs.

 
nouvelle-renault-zoe-intro

Difficile de parler de « nouvelle Renault Zoé » car il n’y a aucun changement en profondeur sur la mouture 2016 par rapport à celle de 2013, mis à part de nouveaux coloris et l’apparition d’une nouvelle version Edition One dotée d’une sonorisation réalisée par Bose. Aucune modification esthétique n'est même à signaler. Le seul et unique changement, certes très important, concerne la batterie (baptisée ZE40) qui porte désormais l’autonomie à 403 km.

 

nouvelle-renault-zoe-photo1
L'intérieur de la Zoé n'évolue ni en style ni en qualité.

 

Toutefois, à l'instar des valeurs de consommation données par les constructeurs et dont on connaît l'écart avec la réalité – nos nombreux articles sur le sujet et le récent scandale Volkswagen en témoignent – l'autonomie annoncée n'est pas celle constatée en réalité. Le constructeur lui-même précise qu'il s'agit d'une valeur NEDC, c’est-à-dire mesurée selon le protocole en vigueur, d’ailleurs lui-même obsolète et qui devrait bientôt être remplacé par un cycle incluant des mesures en roulant (cycle RED). Et d'avouer qu'il vaut mieux miser sur une autonomie de 300 km.

nouvelle-renault-zoe-photo2
La nouvelle batterie ZE40.

De notre côté, nous avons relevé, via l'ordinateur de bord, une autonomie globale d'environ 270 km lors de notre prise en main. Mais cela dépend bien évidement du type de parcours et de la façon de conduire. Par exemple, sur notre premier parcours de 180 km, nous avions bien un reliquat de 90 km. Ce trajet était composé de routes de campagne avec beaucoup de traversées de villages, donc des portions souvent limitées à 50 km/h. Une configuration qui permet de bénéficier de nombreuses recharges via les freinages successifs obligatoires. Dommage que Renault n'ait pas intégré un dispositif variable de récupération d'énergie au freinage, comme on le trouve par exemple sur la Volkswagen e-Up. Cette fonction permet en effet de bénéficier d’un frein moteur plus ou moins important qui fait aussi varier le niveau de recharge des batteries et évite parfois l’utilisation des freins traditionnels.

Notre second roulage, qui comprenait une soixantaine de kilomètres d'autoroute,  s'est soldé par une distance globale de seulement 230 km. Une chute toutefois assez logique puisque plus on roule vite, plus on consomme. Précisons également que nos séances de roulage ont été réalisées sous la pluie, avec l’éclairage, le chauffage et parfois même les sièges chauffants. En clair, selon l’usage qui est fait de la Zoé, il faudra prévoir une distance maxi de 300 km si l’on roule exclusivement en ville et de 200 km pour des parcours mixtes sur voies rapides.

Pour ce qui est du comportement routier, la Zoé version 2016 ne change en rien et les quelque 25 kg supplémentaires ne sont pas perceptibles. Les pneus à faible résistance au roulement sont toutefois un peu à la peine sur les routes très sinueuses et s’avèrent bruyants.

Quant aux propriétaires actuels d’une Zoé, Renault proposera au printemps 2017 de remplacer leur batterie par le nouveau modèle afin d'accroître leur mobilité. Un échange fixé à 3 500 € (le prix n'est pas encore définitif). Une somme substantielle mais le gain en autonomie est tout de même significatif.

Choisissez le bon moteur

Sous le capot de la Zoé, on trouve deux types de moteurs électriques différents : le Q90 ou le R90 (également décliné en R75, la version de 75 ch). Le premier provient de l'équipementier Continental et est monté depuis la commercialisation de la Zoé en 2013. Le second a été développé par Renault lui-même et n’est proposé que depuis le printemps 2015. Et c’est bien ce dernier qui s’avère le plus intéressant à l’achat, même s’il est un peu plus cher (500 €), car il est plus performant et se recharge plus rapidement (voir le tableau ci-dessous). Le moteur R90 apporte en effet aujourd'hui 33 km d'autonomie supplémentaires (selon le cycle NEDC) pour atteindre les 403 km contre 370 km, soit quasiment 10 % de plus. Attention donc au moment de signer le bon de commande à bien détailler lequel des deux vous achetez.

Les caractéristiques techniques des différentes versions de la Zoé.

nouvelle-renault-zoe-photo4

La Renault Zoé en résumé

Avec son autonomie accrue, la Zoé repousse un peu l’angoisse de la panne sèche et devient plus polyvalente. Il est alors possible de sortir de la ville pour partir en week-end. Proposée à partir de 23 600 €, elle n’a toutefois pas de concurrentes directes en termes de taille mais les autres voitures électriques disponibles disposent généralement d’une autonomie moindre et sont souvent plus chères. La Volkswagen e-Up, mini-citadine permettant de parcourir 160 km, est en effet proposée à 27 600 €, la Hyundai Ioniq, une compacte, s’affiche à partir de 32 850 € pour 280 km d’autonomie et la sportive Tesla Model S est proposée à partir de 75 900 € pour une autonomie de 408 km. À noter que la version haut de gamme de Tesla, la P100D à 146 900 €, permet de parcourir en théorie 613 km en mode électrique.

Les +

  • Agrément d’utilisation
  • Confort
  • Tenue de route

 

Les –

  • Bruits aérodynamiques et de roulement
  • Qualité des matériaux perfectible
nouvelle-renault-zoe-fin