Robots cuiseurs Le match Thermomix TM6 et Monsieur Cuisine Connect (Lidl)

Robots cuiseurs

Le match Thermomix TM6 et Monsieur Cuisine Connect (Lidl)

Publié le : 18/09/2019 

Commercialisés depuis quelques semaines, deux robots cuiseurs vendus à des prix très différents sont devenus des phénomènes de société : le Thermomix TM6 (1 299 €) et le Monsieur Cuisine Connect de Lidl (359 €). Nous les avons enfin testés selon un protocole strict pour comparer en toute objectivité leurs performances.

 

C’est peu dire que le Thermomix TM6 de Vorwerk et le Monsieur Cuisine Connect (MCC) de Silvercrest (marque du hard-discounter Lidl) ont beaucoup fait parler d’eux lors de leur sortie respective. En mai, le TM6 succédait au Thermomix TM5, il était toujours vendu uniquement sur démonstration à domicile, et faisait entrer Vorwerk dans le monde des robots connectés.

Quelques semaines seulement après, Lidl lançait sous sa marque Silvercrest son premier robot cuiseur connecté, le Monsieur Cuisine Connect qui permet également de mijoter, saisir, cuire à la vapeur, pétrir, mixer, hacher ou encore piler la glace.

Le TM6 est vendu 1 299 €, plus 36 € d’abonnement par an pour accéder aux recettes du site Cookidoo. À 359 €, le Monsieur Cuisine Connect coûte 3,5 fois moins cher. Un écart qui reflète deux politiques différentes. Le second, conçu dans les bureaux de la marque allemande Lidl à Hong Kong, est produit à grande échelle en Chine. Le premier, le TM6 de Vorwerk, marque allemande elle aussi, est assemblé à Cloyes-sur-le-Loir (28). Son moteur est fabriqué outre-Rhin et son bol en Inox, en France, par la maison Degrenne.

Pour départager ces 2 robots cuiseurs vedettes, nous les avons testés en laboratoire. Nous avons notamment pris en compte :

  • Leurs performances : aptitude à réaliser des préparations culinaires (blancs en neige, pâte à gâteau, mayonnaise, riz au lait, bœuf en sauce, cuisson vapeur…). Le temps de réalisation et la qualité du résultat ont également été appréciés.
  • Leur endurance : évaluation de leur vieillissement face aux agressions liées au lavage en machine, le vieillissement du moteur, de l’élément chauffant et des joints d’étanchéité.
  • La qualité de construction : résistance et assemblage des pièces, résistance de la sérigraphie, stabilité du robot, vibrations éventuelles, résistance des joints, résistance et fixation des sélecteurs et touches en conditions réelles.
  • L’utilisation : mode d’emploi, préparation du robot, mise en route, stabilité, niveau sonore, nettoyage, remplissage et vidage…

Retrouvez les résultats de notre test (abonnés) :

Les autres robots cuiseurs

Même si Lidl et Vorwerk ont réussi à monopoliser l’attention sur le marché des robots cuiseurs, de nombreuses autres marques proposent des modèles très performants. Pour y voir un peu plus clair, notre guide d’achat consacré aux robots cuiseurs fait le point sur les principaux critères à prendre en compte. 

Notre prise en main du Thermomix TM6 en vidéo

 

Notre prise en main du Monsieur Cuisine Connect en vidéo