Skoda Rapid

Premières impressions

Publié le : 14/10/2012 

Sur le papier, la future Rapid de Skoda semble très intéressante. Dans la réalité, les concessions faites sur cette routière pour respecter l’objectif tarifaire noircissent un peu le tableau.

 

 

Skoda Rapid
Depuis la mise en ligne de cette première impression, nous avons testé sur circuit les Skoda  Rapid 1.2 TSI 105 et Skoda Rapid Spaceback 1.4 TDI 90 ch GreenTec

Il y a les voitures « low cost » (à bas coût), comme celles de la marque Dacia, qui font de nombreuses concessions au niveau de la qualité des matériaux et des équipements. Puis, il y a les voitures « normales » des constructeurs généralistes comme Citroën, Peugeot, Renault, Ford, Volkswagen… bien finies, bien équipées et avec un design soigné. Ensuite, il y a le haut de gamme avec Audi, Mercedes, BMW, qui proposent des modèles aux solutions techniques innovantes, très confortables et recevant des mécaniques nobles. Il faudra désormais intégrer une quatrième catégorie de voitures que l’on pourra baptiser « juste coût ». C’est le cas des marques Kia, Hyundai, Chevrolet et Skoda dont les propositions sont de plus en plus importantes en France. Pour leurs modèles, tout est calculé pour offrir une voiture sans fioritures mais agréable : du « low cost » haut de gamme, en somme.

 

Qualité de vie à bord

 

Skoda Rapid
Un habitacle fonctionnel mais sans fioritures.

L’intérieur de la Rapid est un peu en trompe-l’œil. En effet, quand on promène le regard sur les différents éléments de l’habitacle, la première impression est très bonne. Flatteuse même. La déception viendra ensuite, lorsqu’on posera les mains sur la planche de bord ou sur les garnissages de portes. Tous les matériaux utilisés sont durs et vraiment désagréables au toucher. En plus d’être rigides et sans rembourrage, ces matériaux n’assurent aucune insonorisation. C’est dommage car la voiture diesel essayée s’est montrée assez bruyante. Et sur route, ce sont les bruits d’air qui viennent titiller les oreilles des occupants. À côté de cela, la Rapid dispose d’atouts intéressants, comme de nombreux espaces de rangement et des petits détails appréciables au quotidien : un logement spécifique pour recevoir le téléphone portable, un rangement sous le siège conducteur pour recevoir le gilet fluorescent, une poignée pour refermer le coffre (malgré sa forme à trois volumes, la Rapid possède un hayon), une raclette à neige dissimulée à l’intérieur de la trappe à carburant (qui ne ferme malheureusement pas à clef), de nombreux filets de maintien à disposition dans le coffre… Ce dernier est d’ailleurs un exemple à suivre avec un volume de chargement des plus impressionnants : 550 litres qui passent à 1 490 litres lorsque la banquette est rabattue. Dommage que, comme seuls les dossiers se plient, cette configuration ne permette pas d’obtenir un plancher plat. Mais ce volume permet de loger de nombreux bagages. La place, on la retrouve également dans l’habitacle avec un espace alloué aux occupants des plus généreux. Même avec des personnes de grande taille installées à l’avant, les passagers à l’arrière auront encore de la place pour leurs jambes. Les voyages sont donc très plaisants car chacun pourra prendre ses aises sans se poser de question. D’ailleurs, grâce à son empattement (la distance entre les deux essieux avant et arrière) très long, l’espace habitable est plus important que celui proposé dans la Skoda Octavia, la voiture du segment supérieur du constructeur tchèque.

 

Skoda Rapid
Parmi les astuces de la Rapid, un porte téléphone portable et de nombreux filets de maintien dans le coffre.

Au volant

La sensation mitigée perçue en montant à bord se retrouve au volant. Le moteur Diesel, un 1.6 TDi 105 ch, est performant, sobre et volontaire. Il est bruyant également. Pas intrinsèquement mais surtout à cause du manque général d’insonorisation. On devrait vraiment apprécier le système Stop & Start qui sera monté de série pour les voitures commercialisées en France. En effet, si notre modèle en était dépourvu, c’est parce que la commercialisation de la Skoda Rapid en France n’est prévue que pour le courant du mois de décembre 2012. Nous avons donc pris en main un véhicule de présérie qui, même s’il reflétait précisément la version finale, comporte quelques imperfections. Mais, le constructeur nous a affirmé que la voiture allait recevoir des améliorations, notamment avec l’ajout du Stop & Start, mais aussi en matière de suspension. Car, et c’est le second reproche à faire, la voiture est mal suspendue. Ainsi, sur des routes au revêtement dégradé, le confort est très relatif. Trop fermes, les suspensions gèrent mal les petites irrégularités de la route et les occupants sont alors assez malmenés. Un défaut que ne devraient donc pas connaître les futures voitures vendues en France dans quelques semaines. Cela s’arrange heureusement lorsque la qualité de la route s’améliore. Pour le reste, même si elle ne possède pas un tempérament de feu, la Rapid est agréable à conduire. Ses réactions sont prévisibles et la voiture ne réserve pas de mauvaises surprises.

 

Sécurité

Pour la sécurité, la Rapid offre le panel traditionnel d’équipements électroniques avec ABS, ESP, airbags frontaux, latéraux et de tête et autres témoins de non bouclage de la ceinture de sécurité aux places avant. En termes d’équipements d’aide à la conduite et de confort, le premier niveau de finition est très dénudé. Il faudra opter pour le second, la finition Ambition (proposée pour 1 850 € de plus), pour accéder à une climatisation manuelle, au régulateur de vitesse, à l’ordinateur de bord, aux sièges avant réglables en hauteur ou encore aux antibrouillards.

 

Par ses dimensions extérieures (elle mesure presque 20 cm de plus qu’une Kia Cee’d), son « look » de berline à trois volumes et son espace habitable, la Skoda Rapid est assez délicate à comparer. Sa concurrente directe serait donc la Chevrolet Cruze 5 portes. Dans ce match, c’est la tchèque qui l’emporte en termes de tarifs : la Rapid est disponible à partir de 14 990 €. Sa meilleure habitabilité et ses astuces pratiques finissent de la rendre plus intéressante.

 

La Skoda Rapid en résumé

La toute récente compacte de Skoda, cousine de la Seat Toledo, bénéficie de tous les panels d’organes mécaniques dont dispose le groupe Volkswagen. Un bon point pour la fiabilité de ce modèle. Par contre, la Rapid n’affiche pas le même niveau de qualité de fabrication que les modèles allemands et possède une ligne peu travaillée. La Rapid met en effet l’accent sur le côté pratique plus que sur le style.

 

Les Skoda Rapid testées par Que Choisir

Skoda Rapid 1.2 TSI 105 ch

 

Les +

Prix

Habitabilité

Moteur agréable

Astuces pratiques

Volume de coffre

 

Les –

Qualité des matériaux

Insonorisation

Manque de confort des suspensions

 

Skoda Rapid