Volkswagen Up!

Premières impressions

Publié le : 29/10/2011 

Le segment des citadines semble promis à un bel avenir et les constructeurs automobiles veulent y être présents. Absent de cette catégorie depuis 6 ans, Volkswagen y fera son retour en décembre avec sa nouvelle Up!. Nous l’avons déjà prise en main pour évaluer son potentiel.

 

Depuis la mise en ligne de cette première impression, nous avons testé sur circuit la
Volkswagen Up! 1.0 115 BlueMotion et la Volkswagen Up! 1.0 68 GNV

Depuis 2005 et l’arrêt de commercialisation de la Lupo, le constructeur allemand Volkswagen était absent du segment des mini-citadines, qui prend pourtant une ampleur considérable. En effet, selon le CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles), le segment des « économiques/inférieures » (Renault Twingo, Nissan Micra, Citroën C2) a représenté 57 % des ventes total de voitures en 2010 (contre 50,3 % en 2008). Avec ses 3,50 m, la Up! devrait permettre à Volkswagen de s’imposer dans ce nouvel Eldorado pour les constructeurs automobiles.

 

Volkswagen Up!

Qualité de vie à bord

 

L’habitacle de la Up! joue la double carte de la simplicité et de la convivialité. Les bandeaux brillants situés sur la planche de bord et les portières rappellent la teinte de la carrosserie et contribuent à égayer un habitacle plutôt sombre. Toutefois, nous émettons des réserves quant à leur longévité, surtout lorsqu’ils sont noirs. En effet, très sensibles aux rayures, ces inserts sur notre modèle d’essai étaient déjà marqués. Quid alors de leur état après quelques années de services ? L’ergonomie de l’intérieur est plutôt bien pensée et le conducteur se familiarisera facilement avec son environnement. Le combiné d’instruments, sobre, est très lisible et les commandes sont bien placées. Les accès aux places avant et arrière sont très faciles, mais il faut se plier en deux pour atteindre la commande de basculement des sièges avant pour libérer les places arrière. Au final, chaque passager dispose de suffisamment de place. À noter que la Up! sera, dans un premier temps, uniquement disponible en version 3 portes. Le modèle à 5 portes ne sera proposé qu’en fin d’année 2012. Si la place allouée à l’habitacle est généreuse, celle réservée aux bagages l’est un peu moins. Le coffre n’est en effet pas exemplairement pratique. Pas tant par sa capacité (251 litres), moyenne pour la catégorie, que par sa forme. Il est assez profond et étroit, et la tablette gêne la mise en place des bagages. La possibilité de replier les sièges arrière (en deux parties à partir du deuxième niveau de finition) permet toutefois d’atteindre les 951 litres de volume de chargement. Et, si on replie également le siège passager avant, on dispose alors d’une longueur de chargement de 2 mètres.

À l’usage, l’insonorisation générale est appréciable, mais le manque de confort des suspensions et le maintien relatif des sièges ne permettent pas de longs voyages dans de très bonnes conditions.

 

Volkswagen Up! Vie à bord

Au volant

Disponible avec un moteur 3 cylindres à essence de 999 cm3 de cylindrée développant 60 ch ou 75 ch, la Up! est dynamique en ville et ne pose aucun souci pour s’insérer dans le trafic. En revanche, sur route, elle ne brille pas vraiment dans sa livrée la moins puissante et devient juste agréable en 75 ch. Le moteur sait se montrer discret à bas régime mais devient très bruyant lorsqu’on monte dans les tours. Au ralenti, on note des remontées de vibrations guère agréables pour le conducteur, surtout s’il laisse son pied sur la pédale d’embrayage. Vivement la commercialisation (mi-2012 en France) de la version équipée du système Stop & Start, qui permet l’arrêt automatique du moteur à l’arrêt !

La commande des vitesses est précise et ne pose pas de souci particulier. Encore une fois, il faudra attendre quelques mois pour accéder à la version avec boîte de vitesses robotisée. Livrée avec l’ESP de série sur toutes les versions, la Up! dispose d’une bonne tenue de route et s’avère très agile. Sa direction docile, réactive et disposant d’un diamètre de braquage inférieur à 10 m, assure des manœuvres sans souci et la Up! se gare très facilement.

La visibilité de trois quarts arrière est malheureusement un peu handicapée par la forme de la carrosserie qui remonte au niveau de la vitre arrière. Dans ce cas, le système d’aide au stationnement est très appréciable, d’autant que du fait du manque de protection générale de la carrosserie, la peinture souffre au moindre choc.

 

Volkswagen Up! moteur

Sécurité

 

Bien qu’il s’agisse, on l’aura compris, d’une citadine, la Up! n’en oublie pas pour autant la sécurité. Bien au contraire. Elle inaugure en effet un système jusqu’alors réservé aux modèles de catégorie supérieure (monté notamment sur la Volvo S60 et la Ford Focus) : le freinage automatique d’urgence. Un radar placé au-dessus du rétroviseur intérieur « surveille » le devant de la voiture jusqu’à une distance de 10 m et repère tout danger potentiel. Ainsi, entre 5 et 30 km/h, la voiture s’arrête toute seule lorsqu’un obstacle est repéré à l’avant et que le risque de collision est imminent. Testé en arrivant derrière une voiture factice en mousse immobile, ce système s’est avéré très pertinent. Lancée à 25 km/h, la voiture s’est effectivement arrêtée toute seule à quelques centimètres de l’obstacle sans aucune action de la part du conducteur. Bluffant.

La Up! reçoit également 4 airbags, l’ESP, un avertisseur d’oubli de ceinture de sécurité, des fixations Isofix sur la banquette arrière… et cela dès le premier niveau de finition.

 

Volkswagen Up! freinage

La Volkswagen Up!, proposée à partir de 9 490 €, possède des arguments convaincants en matière d’équipements, de finition et d’agrément d’utilisation par rapport à la concurrence. Cette première prise en main, qui n’est pas un test, confirme que la voiture semble bien née et qu’elle répond bien aux attentes d’une citadine. Dommage, il faut attendre encore un peu pour les versions GPL et BlueMotion, des modèles qui apporteront encore un plus en matière de protection de l’environnement.

 

La Volkswagen up! en résumé

La Volkswagen up! peut recevoir un moteur à essence d’une cylindrée de 1 litre disponible en deux puissance de 60 ou 75 ch. La citadine n’est pas disponible en version diesel. Elle existe en deux carrosseries à 3 ou 5 portes.

Les Volkswagen up! testées par Que Choisir

Volkswagen up ! 1.0 75 3 portes

Volkswagen up ! 1.0 75 5 portes

 

Les +

Maniabilité

Habitabilité

Qualité de fabrication

Freinage d’urgence automatique

GPS nomade à 350 €

 

Les -

Manque de protection de la carrosserie

Accès au coffre

Confort des suspensions

Visibilité de trois quarts arrière