Appli QuelCosmetic Une application mobile gratuite pour choisir ses produits cosmétiques

Appli QuelCosmetic

Une application mobile gratuite pour choisir ses produits cosmétiques

Publié le : 18/10/2018 

Fini les doutes sur la présence d’ingrédients indésirables dans sa crème de jour, sa mousse à raser ou le gel lavant pour son bébé. Notre application gratuite QuelCosmetic permet un choix facile, rapide et éclairé de plusieurs milliers de produits cosmétiques. Et pour la deuxième version, nous avons tenu compte de vos remarques pour vous proposer une application encore plus claire, précise et personnalisée.

 

Téléchargez l’application mobile QuelCosmetic

Accès Apple store
Accès Google play store

 

Voilà un bel exemple d’interactivité entre l’UFC-Que choisir et les consommateurs ! Lorsque nous avons lancé l’application gratuite QuelCosmetic, en mars dernier, la base de données comportait déjà 5 000 produits. Mais c’est grâce aux utilisateurs, qui nous ont fait parvenir codes-barres et photos des produits manquants, qu’elle s’est considérablement étoffée. Aujour­d’hui, ce sont plus de 120 000 références (environ 99 000 à risque et 24 000 sans risque) dont vous pouvez consulter les appréciations établies par nos experts. Cette possibilité de se faire une idée, de façon simple et rapide, de la composition des cosmétiques est manifestement appréciée puisque près de 800 000 personnes ont téléchargé l’appli via l’App Store ou Google Play. Pas question pour autant de nous reposer sur nos lauriers : nous avons tenu compte de vos remarques et venons de lancer une deuxième version qui collera encore mieux à vos attentes. La mise à jour se fera automatiquement. Voici les améliorations essentielles. 

L’historique des scans

Difficile de se souvenir, entre deux visites au supermarché ou à la parapharmacie, si l’on a déjà scanné un produit et quel a été le verdict de l’appli. Celle-ci conserve donc désormais l’historique de vos scans. Vous pouvez vous y reporter à tout moment. Pratique aussi pour établir une liste de courses.

Des catégories de population plus précises

Jusqu’à maintenant, les résultats étaient présentés pour trois catégories de populations : adultes, bébés et femmes enceintes, enfants et adolescents. Désormais, bébés et femmes enceintes font l’objet de catégories séparées, car si de nombreux ingrédients, les perturbateurs endocriniens, sont tout aussi délétères pour les deux populations, il existe aussi des substances à éviter seulement chez les tout-petits mais a priori inoffensifs pour les futures mamans. C’est le cas en particulier du phenoxyethanol. Les réponses de QuelCosmetic sont donc dorénavant plus adaptées, d’autant que nous avons supprimé la catégorie « bébés » des produits qui ne les concernent pas, et ils sont nombreux (produits de rasage, antirides, déodorants, pour ne prendre que quelques exemples).

Des réponses personnalisées

C’est justement pour votre bébé que vous utilisez en particulier notre application ? Vous êtes enceinte et voulez prendre un maximum de précautions pendant votre grossesse ? Au contraire, vous êtes un homme qui n’a que faire des mises en garde destinées aux populations les plus fragiles ? Vous pouvez désormais entrer d’emblée votre profil et ne verrez que les réponses qui vous concernent. À tout moment, lorsque vous parcourez l’appli, vous pouvez modifier ces préférences. Un filtre vous permet aussi de ne voir apparaître que les produits sans risques. Par ailleurs, vous pouvez décider d’être alerté sur la présence d’allergènes ou non. On parle ici des 26 allergènes de parfum dont la déclaration a été rendue obligatoire par la Commission européenne. D’autres allergènes, qui déclenchent très fréquemment des réactions, comme la methylisothiazolinone ou encore la paraphenylenediamine, sont signalés systématiquement. Les 26 allergènes de parfum sont en particulier à éviter chez les tout-petits et si vous avez un terrain allergique. En revanche, même s’il est possible de déclencher une réaction à tout âge et sans antécédent, les adultes qui ont la chance de ne pas avoir une peau réactive peuvent raisonnablement décider d’ignorer la présence dans un produit d’un ou plusieurs de ces 26 allergènes, très souvent repérables dans tous types de cosmétiques. 

Une utilisation plus pratique

Le mode « recherche » a été amélioré. Vous pouvez désormais associer un type de produit et une marque, par exemple « déodorant Narta », « crème hydratante Roche Posay », etc. Par ailleurs, pour plus de clarté, la présentation du glossaire a été modifiée. Vous pouvez vous y reporter pour en savoir plus sur les ingrédients indésirables présents dans les produits que vous scannez et les raisons de leur nocivité. Enfin, nous avons ajouté une foire aux questions. Vous y trouverez les réponses aux interrogations le plus souvent exprimées par les utilisateurs via notre formulaire de contact notamment. 

Comprendre le résultat

Comme la toxicité potentielle des ingrédients peut varier selon les populations, l’évaluation diffère selon la personne concernée : un pictogramme s’affiche pour les tout-petits (de la naissance à 3 ans), un pour les femmes enceintes, un autre pour les enfants et adolescents (de 3 à 16 ans), un quatrième pour les adultes. La couleur va du vert (aucun risque identifié à ce jour) au rouge (risque significatif) et est accompagnée de lettres de A à D à destination des daltoniens. Elle correspond à celle de l’ingrédient le plus nocif de tous ceux présents : une crème peut comporter dix composants au-dessus de tout soupçon, si le onzième est un perturbateur endocrinien avéré, c’est sa couleur rouge qui l’emportera. Attention, le résultat ne concerne que la composition du produit. En aucun cas, il ne renseigne sur sa qualité intrinsèque ou son efficacité. Ces critères ne peuvent être mesurés qu’en laboratoire et nous le faisons à l’occasion des tests comparatifs que nous publions régulièrement sur telle ou telle famille de produits. Mais forcément, le nombre de références concernées est sans commune mesure avec celles présentes dans l’appli.

Légendes appli Quelcosmetic
Les pictogrammes et les codes couleur utilisés dans l’application QuelCosmetic.

 

Le plus que vous attendiez

Depuis notre première grande campagne sur les ingrédients indésirables dans les cosmétiques, vous êtes nombreux à nous demander une liste positive des produits n’en contenant pas. Demande satisfaite avec l’appli QuelCosmetic ! Lorsque le produit que vous convoitez contient des ingrédients indésirables, il suffit d’un clic pour voir s’afficher une liste d’homologues plus recommandables.

Si vous êtes curieux de savoir pourquoi tel produit hérite d’une mauvaise note, cliquez sur le pictogramme de couleur et l’ingrédient incriminé s’affiche avec des explications sur sa nocivité (via un clic sur le   i  ). Par ailleurs, la composition complète du produit est affichée.

 

Les fonctionnalités offertes en scannant le produit

Exemple du baume à lèvres Labello Classic care

Fonctionnalité appli QuelCosmetic v2 n° 1

  1   La page d’accueil du produit : ce produit présente un risque significatif pour toutes les populations.
  2   Un clic sur sur la ligne correspondant à une des populations, le ou les ingrédients qui posent problème apparaissent.
  3   Un clic sur le   i   donne accès à une explication sur les raisons de la nocivité de l’ingrédient.

 

D’autres possibilités pour explorer la base de données

Fonctionnalité appli QuelCosmetic v2 n° 3

  1   On peut choisir une catégorie sur la page d’accueil.
  2   Puis une sous-catégorie.

 

Fonctionnalité appli QuelCosmetic v2 n° 4

  1   Tous les produits à risque s’affichent.
  2   En cliquant sur « produits sans risque », on accède à la liste de leurs homologues sains.

 

Fonctionnalité appli QuelCosmetic v2 n° 5

  1   On peut faire apparaître les listes par ordre alphabétique, entrer notre profil (adulte, femme enceinte...) et tenir compte ou non des allergènes. 
  2   On peut aussi chercher une référence particulière à l’aide de la fonction « rechercher ».
  3   Mais lorsqu’on a le produit en main, le plus pratique est de scanner son code-barres.
  4   On peut conserver l’historique des produits scannés et s'y référer à tout moment.

Accès Apple store
Accès Google play store

 

Pourquoi des différences entre les applis

Parmi les questions fréquemment posées par les utilisateurs, celles sur les différences entre les résultats de QuelCosmetic et ceux trouvés sur d’autres applications. Vert d’un côté, rouge de l’autre pour un même produit, c’est déroutant. L’explication, c’est que nous n’avons pas les mêmes critères de classement. D’abord, certaines applis tiennent compte de l’impact des cosmétiques sur l’environnement alors que nous avons préféré nous concentrer sur la santé, en tout cas dans un premier temps (nous ne nous interdisons pas de faire évoluer notre approche à l’avenir). Autre différence, nous classons des ingrédients en indésirables seulement si des études solides montrent sans ambiguïté leur nocivité. D’autres préfèrent condamner des substances dès la moindre publication suggérant, sans le démontrer, qu’il pourrait y avoir un risque, même minime. Certains utilisateurs assimilent ce choix à une plus grande fiabilité mais c’est un rapprochement qui n’a pas lieu d’être, car la rigueur scientifique n’est alors pas toujours au rendez-vous. Cela dit, la science progresse tous les jours et la liste de nos ingrédients indésirables peut, elle aussi, évoluer. C’est pourquoi il est conseillé d’accepter les notifications qui vous signalent les éventuelles nouveautés ou, au moins, de procéder régulièrement à des mises à jour.

Des outils rendus possibles grâce à vos dons !

L’appli QuelCosmetic fait partie des projets mis en œuvre par l’UFC-Que Choisir au bénéfice de tous les consommateurs et financés grâce à notre fonds de dotation. Ce dernier est notamment alimenté par vos dons et par les royalties obtenues grâce à la commercialisation de la licence d’utilisation de La Note Que Choisir, un repère au service des consommateurs utilisable par les professionnels pour distinguer les produits ayant obtenu plus de 14/20 à l’un de nos essais comparatifs.

Fabienne Maleysson

Contacter l’auteur(e)