Gaz et électricité Vos questions, nos réponses

Gaz et électricité

Vos questions, nos réponses

Mis à jour le : 27/02/2017 

Fini le temps du monopole d’EDF sur l’électricité et de celui de Gaz de France sur le gaz, l’ouverture à la concurrence a tout chamboulé. Gaz de France n’existe plus, et depuis déjà dix ans, on peut choisir son fournisseur d’énergie. Les tarifs réglementés cohabitent avec les prix de marché librement fixés… Pas facile de s’y retrouver. Que Choisir fait le point.

 

Les tarifs

Pourquoi peut-on payer le gaz et l’électricité à des prix différents ?

Jusqu’en 2007 c’était simple, on ne se posait pas de questions, seul le tarif réglementé existait, que ce soit pour le gaz ou l’électricité.

Mais le marché des particuliers s’est ouvert à la concurrence le 1er juillet 2007 et depuis, les tarifs réglementés coexistent avec les prix de marché fixés librement par chaque fournisseur d’énergie.

Qu’est-ce que le tarif réglementé ?

Le tarif réglementé est un tarif fixé par les pouvoirs publics, les opérateurs historiques en détiennent le monopole.

Seul EDF peut vendre l’électricité au tarif réglementé, et pour le gaz c’est seulement Engie (ex-GDF Suez). Il existe néanmoins quelques exceptions locales, là où EDF, et à l’époque d’avant la concurrence Gaz de France, n’ont jamais été présents. Ce sont alors les fournisseurs historiques locaux qui détiennent le monopole des tarifs réglementés.

Qu’est-ce que le prix fixe ?

Le prix fixe est un prix de marché librement fixé par chaque fournisseur d’énergie. Quand un fournisseur fait plusieurs offres sur le gaz ou sur l’électricité, il peut y avoir des prix différents pour chaque offre.

Qu’est-ce que le tarif indexé ?

Le tarif indexé est un prix de marché librement fixé par le fournisseur d’énergie. On le dit indexé quand son évolution est identique à celle du tarif réglementé, à la hausse comme à la baisse.

Qu’est-ce qu’un prix fixe sur 1 an, 2, 3 ou 4 ans ?

C’est une variante du prix de marché. Contrairement au tarif indexé, il reste identique sur toute la durée prévue dans le contrat, et ce quelle que soit l’évolution du tarif réglementé.

 

Les fournisseurs d’énergie

Est-on forcément au tarif réglementé chez EDF et GDF Suez ?

Non, une énorme majorité d’abonnés est encore au tarif réglementé chez EDF, mais 23 % des usagers du gaz sont passés en prix de marché chez Engie.

Si tout est devenu si compliqué pour les usagers, c’est qu’outre le tarif réglementé sur l’électricité, EDF peut désormais vendre de l’électricité et du gaz à un prix librement fixé. De la même façon, Engie vend le gaz au tarif réglementé mais fait également des offres à prix libre, à la fois pour le gaz et l’électricité.  

Que peuvent proposer les autres fournisseurs d’énergie ?

Contrairement aux opérateurs historiques, les autres fournisseurs d’énergie n’ont pas le droit de vendre au tarif réglementé. Ils ne proposent que du gaz et de l’électricité à des tarifs qu’ils ont eux-mêmes fixés. Il peut s’agir de prix fixes ou indexés. On parle aussi de fournisseurs alternatifs pour les désigner, face aux deux grands énergéticiens EDF et Engie.

Faut-il préférer une offre couplée gaz et l’électricité pour avoir un seul fournisseur d’énergie et une facture unique ?

Avoir une seule facture et un seul interlocuteur peut paraître très pratique. Mais cela signifie qu’on quitte le tarif réglementé pour passer en prix de marché, au minimum sur une énergie si l’on souscrit auprès d’EDF ou d'Engie, et obligatoirement sur les deux énergies si c’est auprès d’un autre fournisseur.

En l’état actuel du marché, aucune offre couplée n’offre les meilleures options tarifaires.

La qualité du gaz ou de l’électricité peut-elle varier selon le fournisseur d’énergie ?

Non, la qualité de l’énergie dépend des gestionnaires de réseaux, Enedis (ex-ERDF) pour l’électricité, GRDF pour le gaz. Il n’y a pas de concurrence dans ce domaine, le transport et la distribution du gaz et de l’électricité restent gérés en monopole.

Comparez les tarifs des fournisseurs de Gaz et d’Électricité et choisissez l’offre la plus adaptée à votre logement et à votre consommation !

Les offres

Sur quels critères comparer les différentes offres ?

Le prix est évidemment la donnée clé, mais faire des comparaisons n’est pas si simple. Certains l’expriment en hors taxes, d’autres en TTC, le prix bloqué peut concerner le kWh sans l’abonnement ou avec l’abonnement, rarement le montant total toutes taxes comprises.

Peut-on faire confiance au pourcentage de réduction annoncé ?

Non, il concerne en général le tarif du kWh, rarement celui de l’abonnement. Au final, le pourcentage de réduction réel est toujours inférieur à celui qui est annoncé par le fournisseur d’énergie. L’ampleur de l’écart dépend des éléments de la facture concernés par le pourcentage de réduction.  

Peut-on se fier à une réduction exprimée en prix hors taxes ?

Non. Contrairement à ce qui se passe pour de nombreux autres services et produits, il n’y a pas que la TVA à ajouter. Plusieurs autres taxes sont prélevées sur l’électricité et le gaz. Pour l’électricité, la TCFE est fixée par les collectivités locales. Pour le gaz, le montant de certaines taxes varie en fonction du fournisseur et de votre lieu d’habitation, chaque fournisseur a ses propres critères pour définir les zones, par exemple, et d’autres dépendent du gestionnaire de réseau, GRDF.

Pour ne pas être biaisée, la comparaison des prix doit se faire en montant total TTC, pas seulement sur le prix du kWh, ni même celui du kWh et de l’abonnement en hors taxes.

Faut-il souscrire à une offre promotionnelle ?

La promotion ne dure pas, ce qui compte c’est le tarif TTC du kWh et de l’abonnement dans la durée, une fois la courte période de promotion passée. C’est la raison pour laquelle nos comparateurs n’intègrent pas les promotions.

Que penser des offres à prix fixe ?

Le prix est convenu à la signature du contrat pour une durée de 1 an, 2 ans, voire 3 ou même 4 ans selon les cas, il ne bouge pas au cours de cette période, du moins sur la partie concernée par le prix fixe, le plus souvent seulement le kWh. Les montants de l’abonnement et des taxes peuvent augmenter au cours de la durée du contrat.

Il faut aussi vérifier les évolutions prévues par le contrat à l’issue de la durée en prix fixe pour éviter les mauvaises surprises.

Que penser des offres à prix indexé ?

On ne risque pas de hausse brutale, la réduction prévue en début de contrat par rapport au tarif réglementé est durable. Il faut en revanche s’assurer que le montant total initial (consommation+ abonnement+ taxes) est inférieur à celui de l’offre classique en tarif réglementé ! Et même si c’est en général sur le tarif réglementé, il est prudent de vérifier sur quel indice le tarif est indexé.

Et les offres d’électricité verte ?

« 100 % d’énergies renouvelables certifiées », « 100 % d’origine renouvelable », « 100 % d’énergie verte », les fournisseurs d’électricité surfent presque tous sur l’environnement en proposant une offre d’électricité renouvelable, souvent au prix fort. C’est bien vu commercialement, mais c’est se moquer du monde. Sauf exception, leur électricité verte est en effet d’origine hydraulique. Elle est produite par les centrales hydroélectriques des grands barrages depuis plusieurs décennies, à un coût aujourd’hui très compétitif. Quand ils facturent ce kWh au prix fort, les fournisseurs font une belle marge. Il leur suffit d’acheter des garanties d’origine pour verdir leur offre, alors que cette électricité est de toute façon injectée sur le réseau et acheminée jusqu’à nos compteurs depuis longtemps. Gonflé !

L’exception c’est Enercoop, le seul fournisseur à s’approvisionner à 100 % auprès de producteurs de petites installations hydrauliques, d’éolien et de photovoltaïque, et à réinvestir ses bénéfices dans la production d’électricité renouvelable. Et depuis peu deux nouveaux sur le marché de l’électricité, Ilek et Énergie d’ici, qui achètent directement à des producteurs d’électricité renouvelable.

Mais en réalité, 100 % des usagers concourent au développement de l’électricité d’origine renouvelable à travers la taxe CSPE de leur facture d’électricité, qu’ils soient au tarif réglementé ou en offre à prix de marché, verte ou pas.

Et les offres de gaz compensé carbone ?

Pour que les fournisseurs puissent faire des offres vertes sur le gaz, il faudrait que du biogaz soit injecté en quantité sur le réseau. Ce n’est pas le cas. Alors pour capter les usagers qui ont la fibre environnementale, quelques fournisseurs de gaz ont concocté des offres de gaz « compensé carbone ». Le client ne réduit nullement ses émissions de gaz à effet de serre, il pollue autant, mais le fournisseur achète des crédits carbone qui financent, quelque part dans le monde, un projet permettant de réduire localement les émissions de carbone.

 

Le changement de fournisseur

Est-ce compliqué de changer de fournisseur ?

Non, c’est simple et gratuit. Le nouveau fournisseur s’occupe de tout, vous n’avez pas de démarches à faire pour résilier l’ancien contrat.

Peut-il y avoir des problèmes au changement de fournisseur ?

Il n’y a jamais de problème concernant la fourniture d’énergie. En revanche, les consommations facturées à ce moment-là sont parfois sujettes à désaccord, les nouvelles mensualités aussi.

Faut-il changer de compteur ?

Non. Le relevé des compteurs est effectué par les gestionnaires de réseaux, Enedis pour les compteurs électriques, GRDF pour les compteurs gaz.

Quelle est la durée de mon engagement ?

Il n’existe aucune durée d’engagement minimale, quel que soit le type de contrat. L’usager est en droit de changer d’offre à tout moment, même s’il a souscrit à une offre en prix fixe sur 1 an, 2 ans ou 3 ans. Il est possible de résilier sans frais dès qu’on le souhaite. Seul le fournisseur est engagé par la durée du contrat.

Puis-je revenir au tarif réglementé une fois que j’ai souscrit à une offre en prix de marché ?

Oui, c’est possible à tout moment et sans frais. Il faut adresser sa demande à EDF pour l’électricité, à Engie pour le gaz.

 

Notre comparateur énergie

Avec notre comparateur pour l’électricité et le gaz vous pouvez comparer le montant de votre facture au tarif réglementé avec toutes les offres commercialisées à prix libre par les fournisseurs d’électricité ou les fournisseurs de gaz qui sont en concurrence sur le marché des particuliers. Notre expertise des offres et notre analyse des contrats d’électricité et de gaz vous permettent de choisir en toute connaissance de cause.

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)